Guédelon avant après

 


Le 15 avril 2019, il y avait foule à Guédelon. Heureusement qu’il y a beaucoup d’espace, mais pour circuler dans le château, comme les gens ne respectent pas les sens uniques, c’était un peu la foire d’empoigne.
On April 15, 2019, Guédelon was crowded with visitors. Fortunately the place is huge, but it was sometimes a little complicated to get around the castle as people do not respect the one-way.

JEU DES DIFFÉRENCES
Le 30 octobre 2009, il y avait des cochons fort sympathiques. On n’en a pas vu le 15 avril 2019.
GAME OF DIFFERENCES
On October 30, 2009, there were some very nice pigs. We did not see them on April 15, 2019.

Nous avons vu le cheval – était-ce le même après dix ans ? Mais surtout nous avons vu les changements considérables des constructions.
We saw the horse – was it the same after ten years? But above all we have seen the considerable changes in the constructions.


 

L’escalier a disparu, il n’était là que pour le temps du chantier. Maintenant il y a une muraille et un autre escalier en bois…
The staircase is gone, it was only there for the time of the building site. Now there is a wall and another wooden staircase…

…et la tour est presque finie.
… and the tower is almost finished.

La grande salle du logis en 2009
The main hall of the house in 2009



- en 2019…


…avec des fresques peintes…
… with painted frescoes …

…et une cheminée qui fonctionne !
… and a fireplace that works!

2009

On a vu les tailleurs de pierre aussi bien en 2009 qu’en 2019 : le chantier de Guédelon a confirmé que c’est ce qui prend le plus de temps pour la construction d’un château.
We saw stonemasons in 2009 as well as in 2019: the Guédelon construction site has confirmed that this work is the most long for the construction of a castle.

 

 

Une autre nouveauté, non des moindres, le moulin !
Another new thing, not least, the mill!


Après un bon moment pour l’entretien indispensable, il fonctionne.
After a moment for the essential maintenance, it works.

Toutes les photos sont faites par Paul ou moi, mais sur le site de Guédelon, vous pouvez voir celles que nous ne pouvons pas prendre.
All the pictures are made by Paul or me, but on the site of Guédelon you can see the ones we can not take.

Et mardi prochain vous pourrez voir les photos que Guédelon ne peut pas prendre, Jérôme, Paul et Enrico inaugurant — quoi ?…
And next Tuesday you will see the photos that Guédelon can not take, Jérome, Paul and Enrico inaugurating – what? …



David au piano et moi au micro…
David at the piano and me at the mic …

Désolée, les visages grimacent un peu ! C’est le problème des photos instantanées. Je n’en ai pas encore pris en assez grande quantité !
Sorry, faces grin a little! This is the problem with instant photos. I have to take more to have more choices!

 

Si vous voulez ajouter un commentaire sur mon blog, s’il vous plaît envoyez-le à mon adresse e-mail, car je détruis des dizaines de spams chaque jour, et je peux détruire votre message sans le savoir !


If you want to add a comment on my blog, please send it to my e-mail address, because I destroy dozens of spams every day, and I can destroy your message without knowing it!

Alors je continue !

Quand j’ai su que la fréquentation de mon blog était si basse (quand on tient un blog, on a accès au nombre de connexions, même si vous ne postez pas de commentaires), j’ai eu un moment de découragement car cela représente un vrai travail pour moi. Mais à peine quelques heures après avoir posté un message à de nombreux destinataires, vos réactions m’encouragent à continuer…
When I saw that the consultations of my blog was so low (when we keep a blog, we have access to the numbers of connections, even if you do not post comments), I had a moment of discouragement because it represents a real job for me. But just a few hours after posting a message to many recipients, your reactions encourage me to continue …

Nous sommes revenus chez nous, où nous recevons la visite de Jérôme, et nous faisons la connaissance d’Enrico. Kristen et David ne vont pas tarder à venir eux aussi.
We returned home, where we receive the visit of Jerome, and we meet Enrico. Kristen and David are coming soon too.

Pendant notre voyage en Bourgogne, nous avons vu bien trop souvent des villages vides, des magasins fermés, Tonnerre étant une ville particulièrement touchée. Le village de Nuits-sur-Armançon est assez triste, presque désert.
During our trip to Burgundy, we saw too often empty villages, closed shops, Tonnerre being a particularly affected city. The village of Nuits is quite sad, almost deserted.

La forge de Buffon a mené une activité métallurgique, puis sidérurgique, qui a été interrompue par une crue exceptionnelle. La forge est devenue une cimenterie qu’un incendie a détruite.
La forge de Buffon led a metallurgical activity, then steel, which was interrupted by an exceptional flood. The smithy became a cement factory that a fire destroyed.


J’ai appris que Nicolas Le Floch était venu ici, alors j’ai essayé de prendre sa place.
I learned that Nicolas Le Floch had come here, so I tried to take his place.

Toutes les villes ne sont pas endormies. Noyers est très touristique – une très belle cité médiévale – et nous avons pris plaisir à arpenter ses rues.
Not all cities are asleep. Noyers is very touristy – a very beautiful medieval city – and we enjoyed walking in the streets.

Le 11 avril, quittant Pacy-sur-Armançon pour nous rendre à Mailly-la-Ville, nous avons fait halte à Poilly-sur-Serein pour profiter du paysage et du soleil.
On April 11, leaving Pacy-sur-Armançon to go to Mailly-la-Ville, we stopped at Poilly-sur-Serein to enjoy the landscape and the sun.

L’après-midi, nous avons retrouvé les vélos, les nains et les lions.
In the afternoon, we recovered the bikes, the dwarves and the lions.

Vincelles, Bazarnes, Prégilbert…
L’église de Prégilbert est le dernier témoin de l’existence du village de Luchy qui fut entièrement détruit au XIVème siècle, peut-être par un incendie. Cette église semble énorme, posée en pleine campagne.
Après cela, nous avons pédalé avec le vent en face pour retrouver la voiture.
Vincelles, Bazarnes, Prégilbert …
The church of Prégilbert is the last witness of the existence of the village of Luchy which was completely destroyed in the fourteenth century, perhaps by a fire. This church seems huge, set in the countryside.
After that, we cycled with the wind in front to find the car.


Puis notre nouveau logement « les Coutas ». Où nous avons choisi finalement de rester jusqu’à la fin de nos promenades.
Then our new home « les Coutas ». Where we finally chose to stay until the end of our walks.

De là, en voiture, à pied ou en vélo, nous avons exploré de nouveaux lieux fort intéressants.
From there, by car, on foot or by bike, we explored new places of interest.

Depuis St-Moré, nous avons suivi le sentier des boucles de la Cure, une rivière qui tortille autant que l’Yonne. Dans les sous-bois, les muguets sont en plein développement.
From St-Moré, we followed le sentier des boucles de la Cure, a river that twists as much as the Yonne. In the undergrowth, lily of the valley are in full development.

Pas facile à voir sur la photo : les traces de « griffes » sont des fossiles de corail.
Not easy to see on the photo: the traces of « claws » are fossils of coral.

Il ne fait toujours pas très chaud (jusqu’à -6°C un matin !) et la visite du château de Druyes-les-Belles-Fontaines a été un peu difficile. Abandonné, ayant servi d’abri à des gens misérables il y a un siècle, le château a été réhabilité par une association.
It is still not very hot (down to -6 ° C one morning!) And the visit of the castle of Druyes-les-Belles-Fontaines was a bit difficult. Abandoned, having served as a shelter for miserable people a century ago, the castle was rehabilitated by an association.

La balade vers la Grotte des Fées a été à moitié décevante, parce que nous n’avons pas trouvé la grotte au final, mais surtout parce que la forêt recule devant de grands champs au bord desquels des tas de pierres et de bois abandonnés attestent de ce qui a été détruit.
The walk to la Grotte des Fées was half disappointing, because we did not find the cave in the end, but mostly because the forest recedes in front of large fields where piles of stones and abandoned woods attest what was destroyed.

Nous avons un branchement multiprise dans nos bagages : le soir, je mets à charger les batteries des vélos, celle de l’appareil photo, les piles de la lampe-torche et du GPS, le téléphone et nos ordinateurs…
We have a multiple socket in our luggage: in the evening, I put to charge the batteries of the bikes, that of the camera, the batteries of the flashlight and the GPS, the telephone and our computers …

Le soir, alors que nous trouvons vraiment délicieuse la salade de lentilles préparée par Adeline, je vais chercher une boîte et nous aurons ainsi une partie du pique-nique de demain.
In the evening, the salad with lentils prepared by Adeline being really delicious, I take a box and we will have a part of the picnic tomorrow.

Je reviendrai ici parler de la journée du 15 avril, elle nécessite une chronique à elle toute seule. Le lendemain, nous visitons Auxerre où nous nous perdons à pied, puis en voiture, comme le font apparemment la grande majorité des visiteurs. Comme l’a fait aussi ce sanglier. C’est pourtant une ville agréable où quelques rayons de soleil auraient été bien appréciés…
I will return here to talk about the day of April 15, it requires a chronicle all alone. The next day we visit Auxerre where we get lost on foot and then by car, as apparently the vast majority of visitors do. As also did this boar. It is nevertheless a pleasant city where some rays of sun would have been well appreciated …

Le 16, nous quittons à regret Adeline, Greg, les Coupas et le canal. Lui, nous le retrouverons entre Dirol et Sauvigny, attirés par le pont-levis. Et nous le retrouverons encore à l’échelle des seize écluses à Port-Brûlé.
On the 16th, we reluctantly leave Adeline, Greg, les Coupas and the canal. We will meet it  again between Dirol and Sauvigny, attracted by the drawbridge. And we will find it again at l’échelle des seize écluses (the scale of the sixteen locks) in Port-Brûlé …


Les Coutas sont des chambres d’hôtes tenues par Adeline et Greg. Ils vont bientôt ouvrir une auberge charcutière et gèrent leurs clients, leur chantier et leur vie privée à vitesse supersonique, ne s’arrêtant que pour prendre soin de nous.
Les Coutas are bed and breakfast owned by Adeline and Greg. They will soon open une auberge charcutière and manage their customers, their construction site and their privacy at supersonic speed, stopping only to take care of us.

Si vous voulez ajouter un commentaire sur mon blog, s’il vous plaît envoyez-le à mon adresse e-mail, car je détruis des dizaines de spams chaque jour, et je peux détruire votre message sans le savoir !

If you want to add a comment on my blog, please send it to my e-mail address, because I destroy dozens of spams every day, and I can destroy your message without knowing it!

Bourgogne

La pluie est restée dans les prévisions, pas sur nos têtes frileuses. Lundi 8 nous nous sommes arrêtés à Pacy-sur-Armançon, « Au Petit Câlin », le bien nommé. Nous avons profité d’une chambre belle, calme et confortable, et d’un hôtesse dévouée qui a tout fait pour notre confort !
The rain remained in the forecast, not on our chilly heads. Monday 8 we stopped at Pacy-sur-Armançon, « Au Petit Câlin », the aptly named. We enjoyed a beautiful, quiet and comfortable room, and a dedicated hostess who did everything for our comfort!
Le paysage est très vert. Quand nous nous éloignons du canal, nous traversons d’immenses champs, monochromes, des céréales sans doute. On ne trouve pas beaucoup de bio par ici. Et s’il y a du vin en Bourgogne, il n’y a pas que des vignes.
Nous avons identifié le désherbant en le respirant, alors qu’un tracteur déversait son poison pas loin de nous. Et bien sûr, les agriculteurs travaillent sans protection, ni vêtements adaptés, ni masque.
J’ai vu flotter des sacs-poubelles ou d’autres éléments peu inspirants ici ou là. Ou encore la surface de l’eau prend une irisation suspecte.
En vélo, nous restons près de l’eau et ne traversons pas ces immenses étendues de monoculture (comme photo j’aurais pu faire pire).

The landscape is very green. When we move away from the canal, we cross monochromes huge fields, cereals, no doubt. We do not find a lot of organic agriculture here. Of course there is wine in Burgundy, but not only wine.
We identified the weedkiller by breathing it, while a tractor poured its poison not far from us. And of course, farmers work without protection, appropriate clothing, or masks. I saw garbage bags or other uninspiring things floating here and there. Or the surface of the water has a suspicious iridescence.
By bike, we stay near the water and do not cross these huge areas of monoculture (I could choose a worse photo).

 

Cela dit, nous profitons d’une très belle région – malgré ses défauts.
That said, we enjoy a beautiful region – despite its shortcomings.

On s’habitue à ce panneau, « écluse ralentir », mais je le trouve toujours assez comique.
We get used to this sign, « lock – slow down », but it sounds still pretty comical.

Nous abandonnons la voie verte pour aller pique-niquer à côté de l’abbaye de Quincy. Elle a été fondée en 1133.
Bien plus tard, lors des guerres de religion, le cardinal Odet de Coligny se convertit à la foi protestante et ordonne la mise à feu et à sang de sa propre abbaye en 1568.
De nos jours les propriétaires actuels résident à l’étranger et la visite n’est possible que pendant un mois en été. Le site est protégé au titre des zones d’intérêts faunistique et floristique.
Je regrette toujours quand je ne peux visiter un lieu, en quelque sorte confisqué, alors qu’il appartient au patrimoine du pays et a des siècles d’histoire à nous raconter.

We leave the Green Way to go for a picnic next to Quincy Abbey. It was founded in 1133.
Much later, during the wars of religion, Cardinal Odet de Coligny converted to the Protestant faith and ordered the fire and blood of his own abbey in 1568.
Nowadays the current owners live abroad and the visit is possible only during one month in summer. The site is protected as faunistic and floristic areas of interest.
I still regret when I can not visit a place, somehow confiscated, while it belongs to the heritage of the country and has centuries of history to tell us.

Nous ne sommes pas toujours en vélo. Nous voilà à Tonnerre pour une visite touristique. Cette ville bâtie en hauteur n’est pas la première où nous trouvons d’innombrables commerces ou logements à vendre.
« Monsieur Boulot on te voit plus dans la région depuis un bail » chante Éric Frasiak.
Tonnerre ne présente pas grand intérêt pour nous, sauf un joyau magnifique, la fosse de Dionne, une source.

Contrairement à la Sorgue à Fontaine-de-Vaucluse, ou à la source de Tourne à Bourg-Saint-Andéol, la source de la fosse de Dionne a été aménagée en lavoir. Le site est très beau, l’eau limpide et profonde (personne n’a pu explorer entièrement le réseau souterrain en amont de ces trois sources).

Ces trois sources ont un débit d’eau extraordinaire.

We are not always on a bike. Here we are in Tonnerre for a tourist visit. This city built in height is not the first one where we find innumerable trade or housing for sale.
Éric Frasiak sings: « Mr. Boulot, (Sir Work) we have not seen you in the area since a lease (a very long time). »
Tonnerre is not very interesting for us except a magnificent jewel, « la fosse Dionne », a spring.
Unlike the Sorgue in Fontaine-de-Vaucluse, or at the source of Tourne in Bourg-Saint-Andéol, the source of « la fosse de Dionne » was arranged into a laundry. The site is very beautiful, the water limpid and deep (no one could fully explore the underground network upstream of these three sources).
These three sources have an extraordinary water flow.

Nous avons eu la chance d’assister au passage d’une écluse par un bateau « hôtel-restaurant » à l’écluse de Fulvy.
We had the opportunity to watch the passage of the Fulvy lock by a boat « hotel-restaurant ».

Les bateaux sont construits sur mesure ! Ils avancent très lentement pour éviter de toucher le bord.
The boats are custom built! They move very slowly to avoid touching the edge.

Quand l’éclusier a manœuvré les lourdes portes, le bateau descend.
When the heavy doors are closed on one side and open on the other, the boat goes down.

Nous laissons le canal et ses bateaux et repartons en vélo faire le tour du village de Ravières. Je m’intéresse tout de suite à ce « frigothèque » et à « l’art y show » : on voit souvent des livres baladeurs maintenant, et je trouve très plaisant de leur donner ainsi une seconde vie, ou plus encore.
We leave the canal and its boats and cycle back around the village of Ravières. I am immediately interested in this « frigothèque » and in « art y show » (artichaut = artichoke) : we often see rambling books now, and I really like that way to give them a second life, or even more.

Mais c’est la première fois que je découvre une mercerie mise à disposition des passants !
But this is the first time I discover a haberdashery made available to passersby!

 

Les auteurs de science-fiction ont imaginé mille situations liées à des dimensions inconnues. Tu passes d’un univers à un autre au travers d’une porte pratiquée dans l’espace-temps, et l’imagination en délire peut tout inventer.
Dans la vraie vie, j’ai souvent l’impression de passer d’une dimension à une autre : par exemple en découvrant un paysage d’en haut ou d’en bas, surtout s’il est grandiose.
Quand la voie ferrée croise la route, on n’est pas dans la même dimension selon si on est dans le train ou dans la voiture.
Suivre les pistes cyclables en vélo en longeant le canal nous fait changer sans cesse de dimension. C’est d’autant plus sensible quand nous nous en éloignons pour traverser les grands champs de céréales dont je viens de parler. Au moment où j’écris notre séjour se termine, mais je crois bien que je reviendrai encore ici parler de vélo et de Bourgogne. En essayant de vous entraîner dans d’autres dimensions.
Science fiction writers have imagined a thousand situations related to unknown dimensions. You pass from one universe to another through a door practiced in space-time, and the delirious imagination can invent everything.
In real life, I feel often as if I was moving from one dimension to another: for example by discovering a landscape from above or below, especially if it is grandiose. When the railway crosses the road, we are not in the same dimension depending on whether we are in the train or in the car.
Following bike paths along the canal makes us constantly change of dimension. This is especially noticeable when we move away to cross the large fields of cereals of which I have just spoken. At the time of writing our stay is coming to a close, but I think I will come back again to talk about biking and Burgundy. Trying to train yourself in other dimensions.

Merci à Misaki et Carmen pour vos messages. Bonjour à vous deux, et aussi à Tomomi !
Thanks to Misaki and Carmen for your messages. Hello to you both, and also to Tomomi!

Si vous voulez ajouter un commentaire sur mon blog, s’il vous plaît envoyez-le à mon adresse e-mail, car je détruis des dizaines de spams chaque jour, et je peux détruire votre message sans le savoir !
If you want to add a comment on my blog, please send it to my e-mail address, because I destroy dozens of spams every day, and I can destroy your message without knowing it!

Ici et là

Ceci est un blog très sérieux, très professionnel : je me transforme peu à peu en journaliste indépendante, et je donne de vraies informations – vérifiées.
Par exemple : j’ai été bien inspirée le premier avril de prendre quelques photos. Elles permettront de voir le changement après la chute de neige 4 jours plus tard.
This is a very serious blog, very professional: I gradually turn into a freelance journalist, and I give real information – verified.
For example: I was inspired on the first of April to take some pictures. They will show the change after the snowfall 4 days later.

Les spirées en pleine floraison étaient magnifiques !
The spirea in full bloom were beautiful!

La neige les a fait plier…
The snow made them bend …

…les a couvertes de glace.
… covered them with ice.

 

Les jonquilles n’ont pas été affectées par ce tapis glacial à leur pied.
Daffodils were not affected by this icy carpet on their feet.

Mais les pâquerettes se sont refermées précipitamment.
But the daisies closed up hurriedly.

En prévision du froid, Paul et moi étions allés chercher les tomates sous la serre, nous les avons gardées deux jours dans la salle à manger.
In anticipation of the cold, Paul and I went to get the tomatoes under the greenhouse, we kept them two days in the dining room.

En fin de journée, nous avons vu un arc en ciel tout raplapla, comme un oeil dans le ciel.
At the end of the day, we saw a very special rainbow, like an eye in the sky. Tired?

Les hirondelles sont revenues, j’ai reconnu nos habituées le 31 mars. Elles passent près de nous à toute vitesse, gracieuses, élégantes, en poussant des cris. L’an dernier, nous ne savons pas ce qui s’est passé, nous n’avons pas vu de bébés. Sans doute que les parents les empoisonnent en leur donnant des insectes pleins d’insecticides. Pourvu que tout se passe bien cette année !
The swallows came back, I recognized our regulars on March 31st. They pass near us at full speed, they’re graceful, elegant, screaming. Last year, we dont know what happened, we did not see any babies. No doubt parents poison them by giving them insects full of insecticides. I hope everything will be fine this year!

Nous entendons le coucou mais nous ne le voyons pas. Cette année, je l’ai entendu pour la première fois le 2 avril.
We hear the cuckoo but we do not see it. This year, I heard it for the first time on April 2nd.


Et les têtards ? En voilà un qui mesure environ un centimètre le 6 avril. Mon doigt donne l’échelle. Il ne se sauve pas, il n’est pas peureux. Les poissons sortent de leur léthargie hivernale et sont heureux d’avoir de la viande fraîche et tendre à disposition.
And the tadpoles? Here is one that measures about one centimeter on April 6th. My finger gives the scale. It does not run away, it is not afraid. The fish come out of their winter lethargy and are happy to have fresh and tender meat available.

Doris est mon professeur pour ce qui concerne la nature, elle sait une foule de choses. Elle m’a dit qu’un têtard sur cent survit dans ces conditions. L’an dernier, j’en ai élevé presque une centaine, cette année je les laisse se débrouiller.
Doris is my teacher as far as nature, she knows a lot of things. She told me that one in every hundred tadpoles survives under these conditions. Last year, I raised almost a hundred, this year I let them fend for themselves.

SOLIDARITÉ MIGRANTS BUGEY SUD
J’ai beaucoup de sympathie pour l’association « Bugey Sud Actif » et ses innombrables activités.
Vendredi 5 avril, nous avons écouté avec beaucoup d’intérêt un film, « les nouveaux habitants » racontant l’arrivée de migrants dans le village des Vans en Ardèche et j’ai beaucoup apprécié de me trouver avec des gens pour qui l’accueil est une évidence. Des gens plutôt de ma génération. Une femme qui accueille des étrangesr s’est beaucoup exprimée sur ce sujet. Elle est persuadée (elle voit ses enfants quadragénaires s’intéresser à ce qu’elle fait) que les gens plus jeunes que nous vont à leur tour accueillir des migrants.
Pour une fois, je me sentais normale avec ma façon de partager une même sensibilité.
I have a great sympathy for the association “Bugey Sud Actif” and its innumerable activities.
Friday, April 5, we listened with great interest to a film, “les nouveaux habitants” (the new inhabitants), telling the arrival of migrants in the village of Les Vans in the department of Ardèche and I really enjoyed being with people for whom the reception is obvious. People rather of my generation. A woman who welcomes foreigners has spoken a lot about this subject. She is convinced (she sees her children in their forties who are interested in what she does) that younger people will welcome migrants.
For once, I felt normal with my way of sharing the same sensitivity.

MERLANCHANTEUSE

Depuis 2013 Paul et moi organisons des spectacles dans notre salle à manger, trois ou quatre fois chaque année. Maintenant ça s’appelle les Kalyneries Paulifauniques et non pas les câlineries polyphoniques, ce qui ne voudrait strictement rien dire.
Annabelle et Arnaud ont décidé de se lancer dans l’aventure à leur tour. Je suis heureuse d’avoir pu les aider un peu.
Since 2013 Paul and I have been hosting shows in our dining room three or four times each year. Now it’s called les Kalyneries Paulifauniques and not the câlineries polyphoniques (polyphonic cuddles), which would not mean anything.
Annabelle and Arnaud decided to embark on the adventure in their turn. I’m glad I could help them a little bit.

Le 6 avril, nous sommes allés écouter Merlanchanteuse, une belle voix et les chansons à succès d’il y a un siècle.
On April 6, we went to listen to Merlanchanteuse, a beautiful voice and the hit songs of a century ago.

Pour les artistes, c’est un grand plaisir, mais aussi un grand défi de donner un spectacle quand on assez est proche du public pour le toucher. Nous avons passé une excellente soirée pendant le spectacle, et ensuite en partageant les plats que chacun avait apportés.
For the artists, it is a great pleasure, but also a great challenge to give a show when we are close enough to the public to touch it. We had a great evening during the show, and then sharing the food everyone had brought.

LA FIN – THE END
J’ai déjà parlé ici de notre projet de voyage. Le 8 avril, nous avons fait une bonne étape de voiture avec un arrêt à Saint-Léger-sur-Dheune. Là nous avons fait notre première balade en vélo le long du Canal du Centre. Nous sommes passés par le pont canal : quand le canal passe par-dessus la voie ferrée !
I already talked here about our travel project. On April 8, after a few hours by car, we stopped at Saint-Léger-sur-Dheune. There we made our first bike ride along the Canal du Centre. We passed by le pont canal, when the canal passes over the railway!

Soyez certains que je parlerai encore de vélo et de canaux mardi prochain. En espérant que nous n’aurons pas de pluie trop souvent…
Be sure I will be talking about cycling and canals again next Tuesday. Hoping we will not have rain too often …

Si vous voulez ajouter un commentaire sur mon blog, s’il vous plaît envoyez-le à mon adresse e-mail, car je détruis des dizaines de spams chaque jour, et je peux détruire votre message sans le savoir !
If you want to add a comment on my blog, please send it to my e-mail address, because I destroy dozens of spams every day, and I can destroy your message without knowing it!

Encore en vélo

Ma devinette – My riddle

Mon ignorance en ce qui concerne les insectes est à peu près totale : la reine des abeilles s’accouple en vol avec plusieurs mâles. Rien à voir certainement avec l’étrange danse de ces deux bourdons qui ne m’ont pas expliqué leur mystérieuse attitude.
My ignorance about insects is almost complete: the queen bee mates in flight with several males. Nothing to do certainly with the strange dance of these two drones who did not explain to me their mysterious attitude.

 


En avril, Paul et moi partirons une dizaine de jours pour explorer en vélo les canaux de Bourgogne et du Nivernais. Nous souhaitons nous entraîner un minimum avant notre départ, c’est l’occasion de continuer à découvrir notre région.
In April, Paul and I will leave ten days to explore by bike the canals of Burgundy and Nivernais. We want to train a minimum before our departure, it is the opportunity to continue to discover our region.

 

J’ai hésité : mon lectorat est tout petit, vais-je le faire fuir en parlant obsessionnellement de vélo ? Bof, après tout, c’est vite lu et c’est plein de photos…
I hesitated: my readership is very small, will it run away while talking obsessively about cycling? OK, after all, it’s fast read and it’s full of pictures …

Mercredi 27 mars, le vent s’est calmé, nous nous décidons à faire du vélo. En réalité, nous retrouvons tout de suite le vent, parfois fort. Nous commençons par nous arrêter pour mettre une pelure de plus. De là, je cherche le Mont Blanc : je sais où il se trouve, mais c’est à peine si je le distingue. Parfois il est net au point qu’on croit pouvoir le toucher. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.
Wednesday, March 27, the wind has calmed down, we decide to ride a bike. In fact, we immediately find the wind, sometimes strong. We start by stopping to put one more « peel » (cloth). From there, I’m looking for Mont Blanc: I know where it is, but I hardly distinguish it. Sometimes it is so clean that you think you can touch it. This is not the case today.

Nous suivons la piste cyclable, prolongement de la Viarhona, qui  va jusqu’à Crémieu.
Il y a une longue ligne droite sous bois. La mère de Paul passait pas là en train quand elle venait de Crémieu, voyageant par les Chemins de Fer de l’Est de Lyon. Quand je suis venue habiter dans la région, en 72, j’ai parfois vu le passage à niveau baissé et un convoi de marchandises qui filait vers les cimenteries de Montalieu, mais déjà le train ne prenait plus de passagers.
Cela fait longtemps que les voyageurs n’ont plus de train pour venir de Crémieu. Les trains de marchandises aussi ont disparu. Tout cela a malheureusement été détruit.
La réhabilitation de cette voie ferrée pour en faire une piste à l’écart des voitures, un coin pour de jolies balades, à pied aussi si on le souhaite, est une bonne chose mais il reste regrettable que les transports publics disparaissent.
Tout en profitant de cet itinéraire confortable, je pense à d’autres décisions que je regrette tout aussi vivement.
Dans une autre portion, de Mézieu à Crémieu, il a été question de rétablir une voie ferrée, mais « cela coûtait trop cher ». Comme si le service public devait être rentable !
Et nous roulons sur les vestiges de ces initiatives regrettées.
We follow the bike path, extension of Viarhona, which goes to Crémieu.
There is a long straight line under wood. Paul’s mother was passing there by train when she came from Crémieu, traveling by «  les Chemins de Fer de l’Est de Lyon ». When I came to live in the region in ’72, I sometimes saw the crossing leveled down and a convoy of goods going to the Montalieu cement plants, but already the train was no longer taking passengers.
It has been a long time since travelers have no trains to come from Crémieu. Freight trains too have disappeared. All this was unfortunately destroyed.
The rehabilitation of this railway to make a track away from cars, a place for nice rides, also walk if desired, is a good thing but it’s bad when public transport disappears.
While enjoying this comfortable path, I think of other decisions that I regret just as deeply.
In another portion, from Mézieu to Crémieu, there was talk of reestablishing a railway, but « it was too expensive ». As if the public service had to be profitable!
And we ride on the remains of these regretted initiatives.

Cela me remet en mémoire une histoire similaire, une écluse construite sur le Rhône pas tellement loin d’ici, sur l’Île de la Serre à Sault-Brenaz : c’est un bel ouvrage… qui n’a malheureusement presque jamais servi car on a construit des routes en même temps que l’écluse, et le fret est passé par les camions.
Ces pensées me restent présentes à l’esprit alors que nous pédalons sur cette ligne droite.
It reminds me of a similar story, a lock built on the Rhone not far from here, on l’Île de la Serre in Sault-Brenaz: it is a beautiful work … which has unfortunately almost never been used because they built roads at the same time as the lock, and the goods passed by the trucks.
These thoughts stay in my mind as we ride on this straight line.

Avant de rejoindre la route que nous connaissons depuis toujours, nous longeons une propriété qui nous fait rêver. Une maison sur une colline, au milieu d’un terrain où un cheval mène une existence paisible. Une salon de jardin vieillot en fer. La maison est assez belle, isolée, tranquille, et le terrain est entouré de boisé sur presque tout son périmètre. Deux routes bien fréquentées passent pas très loin, pourtant j’imagine que ce havre de verdure est suffisamment loin de l’une comme de l’autre pour que le bruit de la circulation ne dérange pas.
Before joining the road that we have always known, we follow a property that makes us dream. A house on a hill, in the middle of a land where a horse leads a peaceful existence. An old iron garden furniture. The house is quite beautiful, secluded, quiet, and the land is surrounded by woodland on almost all its perimeter. Two well-traveled roads pass not very far, yet I imagine that this haven of greenery is far enough away from each other so that the noise of the traffic does not disturb.

Plus loin, nous prenons la petite route, nous passons devant une prairie où est construit un abri rudimentaire, pour des chevaux sans doute, même s’il n’y en a pas pour le moment.
Sur ce terrain est resté stationnée pendant des mois une camionnette habitée : parfois il y avait quelqu’un, de la lumière. Des gens, une fois. La camionnette a disparu, un engin a bloqué l’entrée avec un gros tas de déblais. Un ou deux mètres cubes.
L’occupant a sans doute été chassé, à moins qu’il ait été toléré là, le temps de trouver un vrai logement ? Mystère.
Further, we take the small road, we pass a meadow where is built a rudimentary shelter for horses probably, even if there is not for the moment.
An inhabited van parked on this site for months: there was someone, some light. People, once. The van disappeared, the entrance was blocked with a large pile of rubble. One or two cubic meters.
No doubt, the occupant has been put out, was he allowed to stay while searching a real home? Mystery.

Au kilomètre 10, je préviens Paul qu’il nous a fallu trente-six minutes pour couvrir cette distance. Pas rapide, vraiment. Nos sorties se font à une vitesse moyenne de 17 km/h, pas moyen de faire mieux.
Paul a trouvé un itinéraire intéressant pour se balader sur le plateau de Crémieu, et nous attaquons bientôt une belle grimpette face au vent en toute sérénité. Je ne me pose pas de question, je change de pignons et surtout j’utilise l’assistance maximum. Nous prenons encore une nouvelle route qui devrait nous mener à Courtenay. Bon, nous verrons ce village dans un moment au loin à notre droite, la route ne s’y dirige pas du tout, mais couci-couça, un coup à gauche un coup à droite, on finit par rejoindre un itinéraire qui nous est familier, par lequel nous sommes passés en voiture ou à pied un grand nombre de fois.
Soit pour marcher à cet endroit même, soit pour aller jusqu’à l’étang de Lemps qui nous a vus souvent le longer.
At kilometer 10, I say to Paul we need thirty-six minutes to cover this distance. Not fast, really. Our trips are at an average speed of 17 km / h, no way to do better.
Paul has found an interesting route to walk around le plateau de Crémieu, and we soon attack the ascent of a beautiful climb facing the wind with great serenity. I do not ask questions, I change gears and above all I use the maximum assistance. We take another route that should take us to Courtenay. Well, we’ll see this village in a moment in the far to our right, the road does not go there at all, but so-so, once to the left once to the right, we end up joining a familiar route, by which we passed by car or foot a lot of times.
Either to walk to this very place, or to go to l’étang de Lemps that often saw us go along.

Même à pied, nous continuons à découvrir des chemins et même des villages proches dont nous ignorons tout. Je suis toujours attirée par l’inconnu, ne serait-ce qu’un petit chemin de rien du tout.
Pourrtant le plus souvent nous continuons par le chemin programmé. Si nous suivons notre fantaisie, nous risquons d’arriver rapidement à un cul-de-sac, à une zone ravagée par de lourds engins, ou à une route sans intérêt, et après avoir fait demi-tour nous n’avons plus le temps de suivre le parcours prévu au départ car la nuit va tomber.
Aujourd’hui, nous retrouvons facilement Courtenay.
La route, un peu étroite, oblige les voitures à rouler à notre vitesse en attendant de pouvoir nous dépasser.
Nous avons de nouveau un vent en face assez violent.
Nous arrivons à Courtenay, tournons dans un quartier qui nous est familier, prenons la route du retour où nous aurons moins de vent.
Paul ne s’intéresse pas aux chiffres, pourtant je note que nous avons pédalé pendant une heure quarante. La durée me semble plus explicite que le kilométrage.
Even on foot, we continue to discover paths and even nearby villages that we do not know. I am always drawn to the unknown, even a small way of nothing at all.
Most often we continue by the programmed path. If we follow our fancy, we may quickly arrive at a cul-de-sac, an area devastated by heavy machinery, or an uninteresting road, and after turning around we no longer have time to follow the route planned initially because the night will fall.
Today, we find Courtenay easily.
The road, a little narrow, forces cars to ride at our speed while waiting to overtake us.
Again we have a fairly violent wind.
We arrive at Courtenay, turn in a neighborhood that is familiar to us, take the road back where we will have less wind.
Paul is not interested in numbers, yet I note that we cycled for an hour and a half. The duration seems more explicit than the mileage.

insecte étrange

Ces sorties sont plaisantes et me font du bien, pourtant il y a un inconvénient : ça va trop vite. Alors que je prends toujours des photos en marchant, en vélo je ne le fais presque jamais. Il faut s’arrêter exprès. La vitesse à laquelle on roule n’est pas favorable à l’observation, au repérage des images qu’on souhaite mettre dans la boîte. Le vélo, c’est du mouvement permanent. Bien sûr, il m’arrive de me dire que l’endroit est magnifique, mais je continue mon chemin. Le vélo commande et c’est tellement plaisant de pédaler que j’obéis. On est donc plus dans le déplacement que dans la contemplation. Et ce d’autant plus avec le VAE, un peu plus technique.
These trips are pleasant and do me good, yet there is a disadvantage: it goes too fast. While I always take pictures while walking, by bike I almost never do it. We must stop on purpose. The speed at which one rolls is not favorable to the observation, to the location of the images that one wishes to put in the box. Cycling is permanent movement. Of course, I sometimes say that the place is beautiful, but I continue my way. The bike commands and it’s so pleasant to pedal that I obey. We are therefore more in the displacement than in the contemplation. And all the more with the electrically assisted cycles, a little more technical.

J’OUBLIAIS LES TÊTARDS ! I FORGOT THE TADPOLES!

Dans la mare, ça ressemble à ça…
In the pond, it looks like this …


…et en regardant de plus près, ça ressemble à ça :
… and looking closer, it looks like this:

Inutile d’attraper ces oeufs presque éclos, je ne pourrai plus m’en occuper la semaine prochaine quand nous partirons…
No need to catch these almost hatched eggs, I will not be able to take care of them next week when we leave …

 

Si vous voulez ajouter un commentaire sur mon blog, s’il vous plaît envoyez-le à mon adresse e-mail, car je détruis des dizaines de spams chaque jour, et je peux détruire votre message sans le savoir !
If you want to add a comment on my blog, please send it to my e-mail address, because I destroy dozens of spams every day, and I can destroy your message without knowing it!