Vagabondages (2)

En plus des vagabondages déjà évoqués, il y a eu une balade vers la cascade de la Roche totalement asséchée et les cyprès chauves qui en temps normal ont les pieds dans l’eau. Spectacle de désolation, que nous n’aurions pas vu de près si nous avions remarqué la pancarte interdisant l’accès.
In addition to the wanderings already mentioned, there was a walk to the completely dry Roche waterfall and the bald cypresses which normally have their feet in the water. Spectacle of desolation, which we would not have seen up close if we had noticed the sign prohibiting access.

Une fois rentrée à la maison, je fais une recherche concernant la nivéole de printemps que l’on peut confondre avec le perce-neige, nous dit Wikipédia. Eh bien oui, je reconnais cette fleur que j’ai déjà vue par ici, en effet, au printemps, et qui ressemble beaucoup au perce-neige.
Once back home, I do research on spring snowflake, which can be confused with snowdrops, Wikipedia tells us. Well yes, I recognize this flower that I have already seen around here, indeed, in spring, and which looks a lot like snowdrops.

Le lendemain, je propose à Paul d’aller à Tirieu pour parcourir à nouveau ces chemins plaisants. C’est l’occasion de voir le Mont Blanc disparaître derrière les collines proches, et de saluer les canards sur ce joli petit étang. C’est l’occasion aussi de vérifier que nous retrouvons assez d’énergie et de force pour marcher sur de plus grandes distances.
The next day, I suggest Paul go to Tirieu to walk these pleasant paths again. This is an opportunity to see Mont Blanc disappear behind the nearby hills, and to greet the ducks on this pretty little pond. It is also an opportunity to check that we regain enough energy and strength to walk longer distances.

Ceci nous motive pour une virée à Crémieu, moitié voiture, moitié vélo. Crémieu, petite cité, compte deux belles librairies, deux styles différents, chacune proposant un choix intéressant de livres : c’est ainsi que je découvre le roman historique « Et ils dansaient le dimanche » de Paola Pigani. Dans les années 1930, Szonja quitte sa Hongrie pour venir à Lyon où beaucoup d’usines embauchent. Pour elle, il s’agit de travailler dans la viscose.
This motivates us for a trip to Crémieu, half car, half bike. Crémieu, a small city, has two beautiful bookstores, two different styles, each offering an interesting choice of books: this is how I discovered the historical novel « Et ils dansaient le dimanche », « And they danced on Sunday » by Paola Pigani. In the 1930s, Szonja left Hungary to come to Lyon, where many factories were hiring. For her, it’s about working in viscose.

C’est ce type de roman que tu as du mal à poser même s’il est tard et que tes yeux se ferment. C’est très bien écrit, très documenté, et l’auteur nous fait pénétrer dans l’intimité de Szonja, partager ses espoirs et ses désillusions. Je trouve intéressant de vous parler de ce livre avant de l’avoir fini – priorité au blog !
It’s this type of novel that you have difficulty in putting down even if it’s late and your eyes are closing. It is very well written, very well documented, and the author takes us into the intimacy of Szonja, sharing her hopes and her disappointments. I find it interesting to tell you about this book before I finish it – blog priority!

La lecture peut se prolonger par une découverte de l’usine Tase, encore grâce à Wikipédia. L’usine où le travail est dur, sans compter en plus les vapeurs toxiques, mais où les ouvriers sont encore heureux de ne pas mourir de faim, d’avoir un logement (dont le loyer est prélevé sur le salaire) et de garder leur dignité. Cependant, la situation se dégrade lentement et la colère ouvrière monte. L’auteur excelle dans sa description de la lente évolution au cours de laquelle les ouvriers soumis au patronat et à l’église finiront par descendre dans la rue.
The reading can be extended by a discovery of the Tase factory, again thanks to Wikipedia. The factory where the work is hard, not to mention the toxic fumes, but where the workers are still happy not to starve, to have housing (the rent of which is deducted from their wages) and to keep their dignity. However, the situation is slowly deteriorating and worker anger is rising. The author excels in her description of the slow evolution during which the workers subjected to the bosses and the church will end up taking to the streets.

Houblon — Hop

Chaque fois que nous passons en vélo sur la voie ferrée désaffectée dans les environs de Crémieu, j’ai une pensée pour la maman de Paul qui suivait ce trajet, mais en train ! La ligne de l’Est Lyonnais se scindait en deux à Sablonnières, une voie vers Montalieu, une vers Passins. Mais où donc se trouve l’embranchement, le Y de Sablonnières ? Paul se plonge dans un livre* et ne tarde pas à trouver la réponse : là où la route dessine un S, elle franchissait les deux voies autrefois, j’y ai été arrêtée par le passage d’un train à la fin des années 80. La grande esplanade, devenue parking, jusqu’au carrefour en direction de Bourgoin, c’était un entrelacement de voies devant la gare.
Every time we cycle on the disused railway line around Crémieu, I have a thought for Paul’s mother who followed this route, but by train! The East Lyonnais line (La ligne de l’Est Lyonnais) split in two at Sablonnières, one track towards Montalieu, one towards Passins. But where is the junction, the Y of Sablonnières? Paul digs into a book* and doesn’t take long to find the answer: where the road draws an S, it used to cross the two lanes, I was stopped there by a passing train in the late 80s. The large esplanade, which became a car park, up to the crossroads in the direction of Bourgoin, was an interlacing of tracks in front of the station.
*« le chemin de fer de l’est de Lyon », de Henri Domengie, Yves Alquati, Marc Moulin et Bernard Rose, éditions du Cabri

À droite, la route dessine le S —} On the right, the road draws the S

J’apprécie de pédaler sur ces chemins plats ou de faible déclivité, pourtant j’aurais préféré que le train continue de circuler par ici. C’est un moyen de transport idéal, sûr, moins polluant que d’autres, avec une emprise réduite. Parfois il est question de rétablir la ligne depuis Lyon jusqu’à Crémieu, mais c’est un choix politique que personne ne fait et c’est regrettable.
I enjoy pedaling on these flat or gently sloping paths, yet I would have preferred the train to continue to circulate here. It is an ideal means of transport, safe, less polluting than others, with a reduced footprint. Sometimes it is a question of restoring the line from Lyon to Crémieu, but it is a political choice that nobody makes and it is regrettable.

Maison de garde-barrière désaffectée —Abandoned Gatekeeper’s House

Un autre jour, Geneviève, perdue de vue depuis longtemps, me téléphone et d’une chose à l’autre nous passons un long moment à bavarder. Je suis tellement contente de son appel !
Another day, Geneviève, long out of touch, calls me and from one thing to another we spend a long time chatting. I’m so happy with her call!

Cyprès chauves — bald cypresses

Elle connaît bien Sablonnières, elle y laisse sa voiture quand elle fait du co-voiturage, elle ignorait qu’elle se trouve là sur l’emplacement des rails. Elle habite assez près de Montalieu : quand elle était enfant, elle voyait de chez elle passer le train. Le trafic des voyageurs a été abandonné dans les années d’après guerre, celui des marchandises plus tard : les cimenteries Vicat à Montalieu ont beaucoup utilisé ce moyen de transport, aussi bien pour le charbon comme combustible dans un sens que pour le ciment qu’elles fabriquaient dans l’autre.
She knows Sablonnières well, she leaves her car there when she carpools, she did not know that she was there on the location of the rails. She lives quite close to Montalieu: when she was a child, she saw the train go by from her house. Passenger traffic was abandoned in the post-war years, that of goods later: the Vicat cement works in Montalieu used this means of transport a lot, both for coal as energy source in one direction and for the cement that they manufactured in the other.

Gare de Sablonnières

Nous essayons toutes les deux de mesurer combien un paysage peut changer, et comment les indices du passé disparaissent peu à peu. Je trouve passionnant d’en chercher, d’essayer de deviner quelle était la vocation ancienne de tel ou tel bâtiment.
We both try to measure how much a landscape can change, and how the clues of the past are gradually disappearing. I find it fascinating to look for them, to try to guess what the former vocation of such and such a building was.

Le soir arrive, je n’ai plus beaucoup de courage, on décide de regarder un film et notre choix se fait sur « Marguerite ». Ce film est inspiré de l’histoire vraie de Florence Foster Jenkins, qui se croyait chanteuse mais n’était capable de chanter ni juste ni en rythme. Aussi incroyable que cela soit, personne ne le lui a révélé sauf à la fin de sa vie. Et c’est peut-être ce qui a provoqué la crise cardiaque fatale. « Marguerite » raconte une histoire semblable : Marguerite Dumont est française, fort riche, et personne de son entourage n’ose lui dire qu’elle ne chante pas, elle braille. Le rôle est interprété par Catherine Frot que j’ai toujours admirée. Je n’apprécie pas plus que ça l’opéra, que ce soit chanté par les autres, juste, ou affreusement faux par elle : j’ai trouvé l’histoire un peu longue. Mais le talent de Catherine Frot est immense, elle est Marguerite, elle a une énergie peu commune, elle joue avec naturel le rôle de cette femme et de sa passion dévorante pour le chant.
The evening arrives, I don’t have much courage, we decide to watch a movie and our choice is made on « Marguerite ». This film is inspired by the true story of Florence Foster Jenkins, who believed herself to be a singer but was unable to sing neither in tune nor in rhythm. As incredible as it is, no one revealed it to her except at the end of her life. And that may have been what caused the fatal heart attack. « Marguerite » tells a similar story: Marguerite Dumont is French, very rich, and no one around her dares tell her that she doesn’t sing, she bawls. The role is played by Catherine Frot, whom I have always admired. I don’t appreciate opera any more than that, whether it’s sung by others, right, or horribly wrong by her: I found the story a bit long. But Catherine Frot’s talent is immense, she is Marguerite, she has an unusual energy, she naturally plays the role of this woman and her devouring passion for singing.

Cela me donne envie de regarder le film de Stephen Frears, librement inspiré de Florence Foster Jenkins et au titre éponyme. Toutes les deux, Marguerite l’inventée et Florence personnage réel, sont tuées par la révélation de leur absence de talent, c’est tout au moins très probable dans le cas de Florence – et tant pis si je dévoile la fin de l’histoire. Le film « Marguerite » s’articule autour de ce mensonge permanent, chacun le gérant à sa façon, chacun souhaitant que quelqu’un d’autre se charge de lui faire connaître cette tragique vérité.
It makes me want to watch Stephen Frears’ film, freely inspired by Florence Foster Jenkins and with the eponymous title. Both, Marguerite the invented and Florence real character, are killed by the revelation of their lack of talent, it is at least very probable in the case of Florence – and too bad if I reveal the end of the story . The movie « Marguerite » revolves around this permanent lie, each dealing with it in their own way, each wishing someone else would take charge of telling them this tragic truth.

Notre voix vient de l’intérieur de nous, pour cette raison nous ne sommes pas capables de l’entendre vraiment. D’entendre ce que les autres entendent. Si tu chantes au micro, ta voix passe par l’ampli, tu peux l’entendre autrement. Et si ta voix est enregistrée, tu peux écouter exactement ta voix de l’extérieur en différé. Si Marguerite avait pu s’écouter dès le début, elle aurait su ce qu’on lui a caché… Mais je trouve stupéfiant qu’elle ait pu être chanteuse toute sa vie, approuvée par tous, tout simplement parce qu’elle vivait dans un cocon doré. C’est d’ailleurs pour ça que je préfère éviter les applaudissements, signe machinal de politesse, un moyen pauvre de faire connaître une approbation plus ou moins simulée.
Our voice comes from within us, for this reason we are not able to really hear it. To hear what others hear. If you sing at the microphone, your voice goes through the amp, you can hear it otherwise. And if your voice is recorded, you can listen to your exact voice from the outside offline. If Marguerite had been able to listen to herself from the start, she would have known what was hidden from her… But I find it amazing that she could have been a singer all her life, approved by everyone, simply because she lived in a golden cocoon. This is also why I prefer to avoid applause, a mechanical sign of politeness, a poor way of conveying a more or less simulated approval.

J’ai trouvé des quantités d’exemples dramatiques de mensonges révélés au mauvais moment (parmi d’autres, tu apprends que ton père n’est pas ton père ou que tu es un enfant adopté, ou que ton bien aimé fait partie de ces groupes d’assassins qui ont exterminé ta famille), ce genre de choses qui demandent préparation et accompagnement. Ces exemples sont innombrables, de personnes qu’on croit protéger en leur cachant la vérité. Cela me fait penser à la formule du mariage anglo-saxon, « Si quelqu’un a quelque raison que ce soit de s’opposer à ce mariage, qu’il parle maintenant, ou se taise à jamais. » Parler maintenant ou se taire à jamais me semble une bonne formule. Le film montre que pour Marguerite, la vérité est venue trop tard.
I found plenty of dramatic examples of lies being told at the wrong time (among others, you learn that your father is not your father or that you are an adopted child, or that your beloved is one of those groups of assassins who exterminated your family), this kind of thing that requires preparation and accompaniment. These examples are countless, of people who are believed to be protecting by hiding the truth from them. It reminds me of the Anglo-Saxon marriage formula, « If anyone has any reason to oppose this marriage, speak now, or forever hold your peace. » Speak now, or forever hold your peace seems to me a good formula. The film shows that for Marguerite, the truth came too late.

PETIT (TOUT PETIT) COURS D’INFORMATIQUE
Certains de mes lecteurs sont à l’aise avec leur machine comme des poissons dans l’eau, d’autres pas du tout ! Survolez donc ces quelques mots, vous aurez vite vu s’ils présentent pour vous le moindre intérêt.
La plupart d’entre vous recevez par « Sendinblue » mon envoi pour vous dire que je viens de publier ma nouvelle chronique (ci-dessous c’est une copie d’écran, vous ne pouvez rien activer en cliquant) :
SMALL (VERY SMALL) COMPUTER COURSE
Some of my readers are comfortable with their machine like fish in water, others not at all! Hover over these few words, you will quickly see if they are of any interest to you.
Most of you receive by « Sendinblue » my mailing to tell you that I have just published my new column (below is a screenshot, you cannot activate anything by clicking):

En cliquant sur l’adresse https://www.pasassezdetemps.com, vous arrivez directement sur la dernière page publiée.
By clicking on the address https://www.passsezdetemps.com, you arrive directly on the last published page.

Dans mes chroniques, j’envoie souvent des liens qui apparaissent en bleu, comme la nivéole de printemps ci-dessus, si vous cliquez dessus vous allez là aussi directement sur le site concerné. Vous ne devez cliquer en aucun cas quand le message que vous avez reçu est suspect, qui vous parle d’une dépense de 800 euros que vous n’avez pas faite ou encore d’un gain d’un million d’euros, dans ces cas-là on détruit le message au plus vite !
Et si vous prenez peur, le plus simple c’est certainement de quitter l’application et de la rouvrir.
Dernier détail : avez-vous remarqué que les photos sont plus grandes si vous cliquez dessus ? Certaines sont assez belles pour mériter ce temps d’arrêt.
In my columns, I often send links that appear in blue, like the spring snowflake above, if you click on them you will also go directly to the site concerned. You must not click under any circumstances when the message you have received is suspicious, telling you of an expense of 800 euros that you have not made or of a gain of one million euros, in these case just destroy the message as soon as possible!
And if you get scared, the easiest way is to quit the app and reopen it.
Last detail: have you noticed that the photos are larger if you click on them? Some are good enough to deserve this downtime.

ET J’AI PAS FINI !
Le 19 septembre 2012 je publiais ma première chronique, texte bref avec une seule photo que j’aime toujours autant.
Je vous en aurais parlé la semaine dernière si j’y avait pensé ! Dix ans de publications, j’en compte 255 parmi lesquelles des petites choses sans intérêt, toujours est-il que sur dix ans, j’ai appuyé sur « publier » en moyenne un tout petit peu moins d’une fois par quinzaine.
Mon lectorat reste tout petit mais fidèle. Pour moi, il s’agit d’une discipline à laquelle j’essaie de me tenir.
AND I’M NOT FINISHED!
On September 19, 2012 I published my first column, a short text with a single photo that I still love so much.
I would have told you about it last week if I had thought about it! Ten years of publications, I count 255 among which little things without interest, still it is that over ten years, I pressed « publish » on average a little less than once a fortnight.
My readership remains very small but loyal. For me, it is a discipline that I try to stick to.

Je vous disais :
Je veux que ce blog soit un lien : le Charbinat est un arbre dont toutes les branches sont reliées…
Le blog s’appelle « Pas assez de temps », son nom complet est : « Pas assez de temps pour vous aimer ». J’espère que ce sera une belle histoire d’amitié.
I was telling you:
I want this blog to be a link: le Charbinat is a tree, whose branches are all interconnected…
The blog is called « Not enough time », or « Not enough time to love you » in full. I hope that it will become a great story of friendships.

Je remercie vivement les lecteurs qui m’accompagnent sur ce chemin
I warmly thank the readers who accompany me on this path.

Vagabondages

Étangs de la Serre

On se sent presque comme des convalescents, on y va doucement. Paul a arrêté les béta-bloquants et ressent déjà les effets positifs de cette décision. On quitte beaucoup plus la maison maintenant que les fortes chaleurs sont passées. Et tellement vite passées que le froid arrive déjà !
Le lendemain de la balade vers le Calvaire de Portes, avec aussi la découverte improbable d’un excellent restaurant perdu au bout du monde à Arandas, nous sommes repartis avec beaucoup moins d’ambition. Nous n’avons même pas pris les vélos pour aller aux étangs de la Serre.
We almost feel like convalescents, we’re going slowly. Paul stopped beta-blockers and is already feeling the positive effects of this decision. We leave the house a lot more now that the hot weather has passed. And so quickly passed that the cold is already coming!
The day after the walk to the Calvaire de Portes, with also the unlikely discovery of an excellent restaurant lost at the end of the world in Arandas, we left with much less ambition. We didn’t even take the bikes to go to les étangs de la Serre.

La grenouille semble immobile, elle guette, exactement comme un chat : regardez sa patte avancer de façon presque invisible.
The frog seems motionless, watching, just like a cat: watch its paw advance almost invisibly.

Les canards, je n’ai pu les voir que grâce au zoom de mon Canon.
The ducks, I could see them only thanks to the zoom of my Canon.

Quelle sorte de pommes est-ce là ? Elles sont tellement petites !
What kind of apples is that? They are so small!

Les étangs de la Serre sont un Espace Naturel Sensible (ENS), en raison de la richesse écologique du site. Afin de concilier accueil du public et préservation de l’environnement, on y trouve des aires de jeux et des aires à pique-nique, on peut y pratiquer la pêche, et l’association « Lo Parvi » (l’épervier) intervient régulièrement : comptage des tortues cistudes, installation de nichoir à chauve-souris parmi d’autres activités…
Les étangs de la Serre are a Sensitive Natural Area (Espace Naturel Sensible: ENS), due to the ecological richness of the site. In order to reconcile public reception and preservation of the environment, there are playgrounds and picnic areas, fishing is possible there, and the association « Lo Parvi » (the sparrowhawk) intervenes regularly. : counting European pond turtles, installing bat nesting boxes among other activities…

Le jour suivant, c’est la viarhona que nous retrouvons.
The next day, it is to the viarhona that we are going.

Le niveau du Rhône est bas, et cette abondante végétation à la surface de l’eau me surprend.
The level of the Rhône is low, and this abundant vegetation on the surface of the water surprises me.

J’ai voulu photographier les houblons, mais on voit surtout les clématites.
I wanted to photograph the hops, but we can mainly see the clematis.

Ce jour-là, nous ne voyons pas beaucoup de cygnes, mais les canards sont en pleine forme.
We don’t see many swans that day, but the ducks are in great shape.

Il y a bien longtemps qu’on n’a pas pique-niqué, le lundi Paul invite Lolo et Nanath aux étangs de la Serre. Cette fois je rejoins le rendez-vous en vélo en les laissant porter les paniers et la glacière.
It’s been a long time since we picnicked, on Monday Paul invites Lolo and Nanath to les étangs de la Serre. This time I join the meeting by bike, letting them carry the baskets and the cooler.

Un moment de lecture avant de repartir…
A moment of reading before leaving…

Sur le chemin du retour, je vois le Mont Blanc avec à ses côtés des sommets que je ne connais pas.
On the way back, I see Mont Blanc with unfamiliar peaks beside it.

Paul n’a pas eu l’occasion de faire du vélo pendant longtemps, nous choisissons quelques sorties tranquilles : l’épicerie portugaise à Sablonnières, la viarhona… Un autre jour, je fais de la photo tout en conduisant, fort satisfaite de ne pas être en vélo.
Paul hasn’t had the opportunity to ride a bike for a long time, we choose a few quiet outings: the Portuguese grocery store in Sablonnières, the viarhona… Another day, I take pictures while driving, very satisfied not to be on a bike.

On continue a ne pas tenir en place : invités chez Jacky et Sylvie, Jacky nous montre un magnifique exemple d’anastomose qu’il a favorisé…
Pour fêter les soixante ans de Florence, elle et François ont invité 80 personnes ! J’évite de photographier les gens dans ces conditions. Mais quand nous écoutons l’ensemble Lenoli et les polyphonies des Balkans, c’est différent.

We continue to not sit still: invited to Jacky and Sylvie, Jacky shows us a magnificent example of anastomosis that he favored…
To celebrate Florence’s sixtieth birthday, she and François invited 80 people! I avoid photographing people in these conditions. But when we listen to the Lenoli ensemble and the polyphonies of the Balkans, it is different.

Nous habitons seulement à trente kilomètres de Saint-Maurice-de-Rotherens et c’est la première fois que nous visitons ce joli village savoyard. L’ensemble Lenoli vient souvent ici et retrouve un public conquis de longue date.
Avant de commencer à chanter, les choristes viennent guider des spectateurs, leur proposent de fermer les yeux et de se laisser mener. Puis ils évoluent parmi nous et nous sommes pris dans un bain de sons, une mise en condition remarquable.

We live only thirty kilometers from Saint-Maurice-de-Rotherens and this is the first time we have visited this pretty Savoyard village. The Lenoli ensemble often comes here and finds a long-time conquered audience.
Before starting to sing, the choristers come to guide the spectators, suggest that they close their eyes and let themselves be led. Then they evolve among us and we are taken in a bath of sounds, a remarkable conditioning.

Je ferme les yeux… et parfois les ouvre le temps d’une nouvelle photo.
I close my eyes… and sometimes open them for a new photo.

Veronika Warkentin dirige les chanteurs avec fougue. Les chants sont magnifiquement interprétés, de façon très nuancée, l’harmonie est totale.
Veronika Warkentin directs the singers with passion. The songs are beautifully interpreted, in a very nuanced way, the harmony is total.

J’avais déjà entendu ce groupe chanter, je ne m’en lasse pas. Le public non plus, qui revient chaque année et reste très attentif. Comme le dit Veronika, c’est un endroit magique.
À la fin de leur belle prestation, les chanteurs nous quittent sous un tonnerre d’applaudissements.
En partant, Paul me fait remarquer la falaise, droit devant, à l’avant-dernier plan : c’est un endroit où nous nous sommes souvent baladés. Nous reviendrons !
I had already heard this group sing, I never get tired of it. Neither does the public, who come back every year and remain very attentive. As Veronika says, it’s a magical place.
At the end of their fine performance, the singers leave us under thunderous applause.
As we leave, Paul points out the cliff straight ahead in the second-to-last shot: it’s a place we’ve wandered around often. We will return !

Et en septembre

En réalité, je suis consciente de ce que mes grandes envolées politisées n’apportent rien à des lecteurs déjà (sur)informés. Je crois toujours que je peux avoir une approche originale de telle ou telle question alors qu’elle a déjà été étudiée sous tous les angles, battue, débattue et rebattue dans tous les sens.
In reality, I am aware that my great politicized flights bring nothing to already (over)informed readers. I always believe that I can have an original approach to such and such a question when it has already been studied from all angles, beaten, debated and re-beaten in all directions.

C’est pourquoi je vais vous parler de Michèle Rivasi, femme politique, anciennement députée de la Drôme, actuellement députée européenne, membre d’Europe Écologie les Verts : elle n’est pas à la une de l’actualité, ce qu’elle préconise n’est pas du tout dans les priorités de nos gouvernants, complices criminels d’un état de fait.
That’s why I’m going to tell you about Michèle Rivasi, politician, former deputy for Drôme, currently member of the european parliament, member of Europe Écologie les Verts: she is not on the front page of the news, which she advocates is not at all in the priorities of our rulers, criminal accomplices of a state of affairs.

Nous avons écouté sa conférence sur les lobbies à l’occasion du « Festival de l’Avenir au Naturel » à l’Albenc où nous sommes allés début septembre. « Les lobbies décident, désinforment, diffèrent » dit-elle, expliquant en détail comment ils procèdent, démonstration que je ne peux pas refaire faute de notes détaillées.
We listened to her lecture on lobbies during the « Festival de l’Avenir au Naturel », « Natural Future Festival », at l’Albenc where we went in early September. « The lobbies decide, misinform, differ, » she says, explaining in detail how they proceed, a demonstration that I cannot repeat for lack of detailed notes.

Elle revenait d’un voyage au Brésil où elle a survolé l’Amazonie, dont la destruction s’accélère avec des moyens mécaniques inconcevables. Même les parcs nationaux sont exploités malgré l’interdiction, le massacre des autochtones continue. Là, enfants et femmes enceintes ressentent les effets secondaires du mercure (orpaillage) venus des poissons dont ils se nourrissent.
She was returning from a trip to Brazil where she flew over the Amazon, whose destruction is accelerating with inconceivable mechanical means. Even the national parks are exploited despite the ban, the massacre of the natives continues. There, children and pregnant women feel the side effects of mercury (gold panning) from the fish they eat.

Le lendemain de cette conférence, en compagnie de Claude Gruffat, Boris Patentreger et Gert-Peter Bruch, elle dénonçait la complicité de Carrefour dans la déforestation de l’Amazonie avec son cortège de conséquences désastreuses.
The day after this conference, in the company of Claude Gruffat, Boris Patentreger and Gert-Peter Bruch, she denounced Carrefour’s complicity in the deforestation of the Amazon with its attendant disastrous consequences.

Je pensais déjà du bien de Michèle Rivasi sans trop la connaître, c’est une personne admirable, courageuse et honnête. Et elle au moins, elle sait de quoi elle parle…
J’invite vivement les lecteurs francophones à suivre ses publications sur son site.
I already thought well of Michèle Rivasi without knowing her too much, she is an admirable, courageous and honest person. And at least she knows what she’s talking about…
I strongly invite French-speaking readers to follow her publications on her site.

En plus de cette conférence remarquable, le début de septembre apporte quelques pluies, la fin des fortes chaleurs et bientôt le départ d’Amy.
In addition to this remarkable conference, the beginning of September brings some rain, the end of the high heat and soon the departure of Amy.

L’arrosage n’est pas seulement une activité permanente et prioritaire, c’est un sujet de discussions fréquentes : qu’allons-nous faire ? Comment le modifier, l’améliorer, comment le gérer autrement, de façon plus automatisée, sachant que modifier l’installation fera pleuvoir les nouveaux problèmes ?
Watering is not only a permanent and priority activity, it is a topic of frequent discussion: what are we going to do? How to modify it, improve it, how to manage it differently, in a more automated way, knowing that modifying the installation will bring new problems?

Amy aura passé chez nous un peu plus de trois semaines, volubile en anglais, hésitant à parler français. Elle aura utilisé beaucoup de nos accessoires, par exemple le remarquable pressoir à tomates pour faire du coulis. Mais elle a surtout utilisé le couteau pour trier les pommes précoces. Nous admirions sa patience tandis qu’elle pelait et pelait sans relâche…Et maintenant, nous avons une grande quantité d’une compote excellente.
Amy will have spent a little more than three weeks with us, voluble in English, hesitating to speak French. She will have used many of our accessories, for example the remarkable tomato press to make coulis. But she mostly used the knife to sort out the early apples. We admired her patience as she peeled and peeled relentlessly…And now we have a large amount of excellent compote.

Amy se débrouille très bien toute seule, s’occupant bien sûr d’arrosage, mais aussi de couvrir de paille le sol qui a besoin d’être protégé, et elle est devenue « coiffeuse » pour poireaux, quand il faut couper le haut des feuilles pour consolider leur enracinement.
Amy does very well on her own, doing the watering of course, but also mulching the ground that needs protecting, and she’s become a « hairdresser » for leeks, when it comes to cutting off the tops of the leeks leaves to consolidate their roots.

Tout là-bas en Chine, ses parents n’ont pas de jardin : ils ont un petit logement, ils ont surtout accès à des activités collectives. Nous, nous avons cet immense parc (immense, tout est relatif, mais immense quand même, surtout pour les petites mains qui doivent en prendre soin !). Nous, nous connaissons plus ou moins la situation en Chine, mais ça se passe tellement loin ! Comme nous hébergeons Amy, sa famille entre chez nous par l’intermédiaire de son récit.
While there in China, her parents do not have a garden: they have a small accommodation, they mainly have access to collective activities. We have this huge park (huge, everything is relative, but huge nonetheless, especially for the little hands who have to take care of it!). We know more or less about the situation in China, but it’s happening so far away! As we house Amy, her family enters our home through her story.

Aller à l’Albenc, c’était aussi pour Paul s’éloigner un peu de chez nous : il n’a pas quitté le Charbinat depuis notre voyage en mars à Saint-Étiennne-les-Orgues. Moi je suis allée voir mon père lors de visites brèves. J’ai déjà parlé de notre lassitude due à la chaleur excessive et la sécheresse persistante, cela fait longtemps que nous rêvons de bouger…
Going to l’Albenc also meant getting away from home for Paul: he hasn’t left Charbinat since our March trip to Saint-Étiennne-les-Orgues. I went to see my father during brief visits. I have already spoken of our weariness due to the excessive heat and the persistent dryness, we have been dreaming of moving for a long time…

Invasion de datura stramoine dans un champ de courges
Invasion of Jimson weed datura in a squash field

Pour venir à bout de cette fatigue persistante, Paul pratique maintenant une auto-médication consistant à réduire les quantités des innombrables médicaments qu’il doit absorber sous forme de gouttes oculaires. Et ça fonctionne.
Lors des examens préopératoires, on lui a mis tellement de gouttes destinées à dilater la pupille que celle-ci est restée dilatée pendant au moins huit heures. Les médecins et autres soignants ne l’écoutent jamais quand il explique qu’il est très sensible aux médicaments.
To overcome this persistent fatigue, Paul now practices self-medication consisting of reducing the quantities of the innumerable drugs that he must absorb in the form of eye drops. And it works.
During preoperative examinations, he was put on so many drops intended to dilate the pupil that it remained dilated for at least eight hours. Doctors and other caregivers never listen to him when he explains that he is very sensitive to drugs.

On avait donc de bonnes raisons tous les deux de changer nos habitudes. On est partis un matin en direction du col de Portes et on a garé la voiture au niveau du Calvaire de Portes, la majorité des photos de cette page viennent de cette sortie. Et c’est alors…
So we both had good reason to change our habits. We left one morning in the direction of the Col de Portes and parked the car at the level of the Calvaire de Portes, the majority of the photos on this page come from this outing. And that’s then…

Quand vous abattez un arbre, il lui arrive le plus souvent de repousser par rejets autour de la souche. Mais les résineux ne savent pas faire ça : abattu, l’arbre meurt. Ça donne ça :
When you chop down a tree, it most often sprouts up around the stump. But softwoods can’t do that: cut down, the tree dies. It gives that :

Parfois, il se produit une anastomose. Je crois que le phénomène est particulièrement vrai pour les douglas, en tout cas je ne crois pas qu’il existe chez les arbres capables de repartir de la base : les racines de l’arbre abattu sont plus ou moins mêlées, soudées à celles des arbres voisins (de même espèce), qui nourrissent indifféremment les individus de même espèce ; cela permet à la souche de continuer pendant quelques temps à vivre, ou si vous le préférez à avoir l’apparence de la vie. Pour qu’il y ait anastomose, la présence toute proche d’autres arbres de même espèce et suffisamment vigoureux est indispensable. Car ce sont les voisins qui fabriquent un bourrelet cicatriciel sur la souche de l’arbre abattu. Ainsi, l’arbre resté sur pied se protège des infections qui pourraient se propager à partir de ce qui est pour lui une blessure !
Sometimes an anastomosis occurs. I believe that the phenomenon is particularly true for Douglas firs, in any case I do not believe that it exists in trees capable of starting from the base: the roots of the felled tree are more or less intertwined, welded to those of the neighboring trees (of the same species), which indifferently feed individuals of the same species; this allows the strain to continue for some time to live, or if you prefer, to have the appearance of life. For there to be anastomosis, the nearby presence of other trees of the same species and sufficiently vigorous is essential. Because it is the neighbors who make a scarring on the stump of the felled tree. Thus, the tree that remains standing protects itself from infections that could spread from what is for it a wound!

Il arrive que la souche soit entièrement recouverte d’écorce, peut-être que cela se produit avec des arbres plus grands et très vigoureux, je ne sais pas. J’ignore quand et pourquoi le bourrelet cicatriciel arrête de se développer. Mais je suis toute fière d’avoir repéré le phénomène sans avoir de panneau explicatif pour m’y inciter.
It happens that the stump is entirely covered with bark, maybe this happens with larger and very vigorous trees, I don’t know. I don’t know when and why the scarring stops developing. But I am very proud to have spotted the phenomenon without having an explanatory panel to encourage me.

Wikipédia nous dit :
« Une anastomose est une connexion entre deux structures, organes ou espaces. » Cela consiste à coudre les deux bouts de l’intestin quand on vous en enlève un morceau. Cela désigne aussi les tresses des cours d’eau.
Wikipedia tells us:
« An anastomosis is a connection between two structures, organs, or spaces. » This involves sewing the two ends of the intestine together when a piece of it is removed. It also designates the braids of the streams.

Au mois de mars, j’avais publié la photo de ces branches de hêtres qui se sont soudées en hauteur. Car si cette fusion ne peut se produire à la base que chez les résineux, elle se produit parfois, plus rarement, dans la partie aérienne de l’arbre. Peut-être de tous les arbres, je n’en sais rien.
In March, I published the photo of these beech branches that are welded together in height. Because if this fusion can only occur at the base in conifers, it sometimes occurs, more rarely, in the aerial part of the tree. Maybe of all the trees, I don’t know.

Après la balade sous bois, nous avons retrouvé l’accès au calvaire de Portes et à son panorama. Plaisir de profiter d’une douce chaleur et de la tranquillité.
After the walk in the woods, we regained access to the Calvary of Portes and its panorama. Pleasure to enjoy a soft warmth and tranquility.

Bref

érable cannelle — cinnamon maple — acer griseum

Paul se demande pourquoi la majorité des photos de la semaine dernière date d’un an : c’est une façon bizarre d’exprimer ma fatigue. Je suis fatiguée d’arroser chaque jour le jardin même si ce n’est pas moi qui le fais. Arpenter le parc pour faire des prises de vue comme je fais parfois ne me motivait pas… Mais cela peut être intéressant de comparer les années. Il y a une différence importante avec, comme nouveauté, les petits arbres en souffrance : le stewartia, les viornes et d’autres ont les feuilles qui se recroquevillent.
Paul wonders why most of the photos from the past week are a year old: it’s a weird way of expressing my tiredness. I’m tired of watering the garden every day even though someone else is doing it. Walking around the park to take pictures as I sometimes do did not motivate me… But it can be interesting to compare the years. There is an important difference with, as a novelty, the small trees that are suffering: the stewartia, the viburnums and others have the leaves curling up.

Je ne suis pas la seule, pour beaucoup d’entre nous cette chaleur anormale dans la durée et cette sécheresse nous posent problème. La vie est devenue bien difficile.
I am not the only one, for many of us this heat, abnormal over time, and this dryness are a problem for us. Life has become very difficult.

arbre aux faisans — leycesteria formosa

Et pourtant, je pense en traversant la bibliothèque à cette chance que nous avons, tellement de livres que nous n’avons pas réussi à les compter, une grande maison confortable, un grand terrain, de l’espace – même si nous avons des problèmes comme tout le monde. Je ne me suis jamais sentie privilégiée, mais…
And yet I think as I walk through the library how lucky we are, so many books we couldn’t count them, a big comfortable house, a huge park, space – even if we have problems like everyone. I never felt privileged, but…

Les branches basses du paulownia meurent tandis qu’il monte chercher la lumière.
The lower branches of the paulownia (Paulownia tomentosa) die as it climbs to seek light.

Ceux qui ont pour modèle la consommation frénétique sans en avoir les moyens doivent être vraiment malheureux. Je ne peux pas les blâmer, la société est organisée de telle sorte qu’il n’est pas facile d’avoir son libre arbitre, de gérer ses rêves de façon autonome sans être soumis aux diktats des modes. Mais parmi les gens les plus modestes qui en est encore là ? Moins on a de moyens, plus les difficultés sont grandes. Ne vous laissez pas tromper par le taux d’augmentation de l’alimentation : j’ai entendu ici 6%, là 10% – ce qui est déjà énorme. Mais il s’agit d’une moyenne, ce sont les produits les moins chers qui augmentent le plus. Donc les augmentations frappent davantage les plus démunis. On parle de 20% d’augmentation pour les produits à bas prix !
Those who model frenzied consumption without having the means to do so must be truly unhappy. I can’t blame them, society is organized in such a way that it’s not easy to have your free will, to manage your dreams independently without being subject to the dictates of fashions. But among the most modest people who is still there? The fewer the means, the greater the difficulties. Don’t be fooled by the rate of increase in power: I heard 6% here, 10% there – which is already huge. But this is an average, it is the cheapest products that increase the most. So the increases hit the poorest hardest. We’re talking about a 20% increase for low-priced products!

courgettes tomates et dahlias — zucchini tomatoes and dahlias

En d’autres termes : j’ai conscience d’être bien mieux lotie que tant d’autres, ce qui ne m’empêche pas d’être insatisfaite quand les jours se répètent avec leur cortège de préoccupations. Juste assez pour justifier ma paresse photographique.
In other words: I am aware that I am much better off than so many others, which does not prevent me from being dissatisfied when the days repeat themselves with their attendant worries. Just enough to justify my photographic laziness.

bouleau de l’Himalaya – betula utilis
« arbre de François »

L’arbre de François n’est pas facile à photographier à cause de son environnement.
François’ tree is not easy to photograph because of its environment.

Les effets de lumière évoquent une peinture impressionniste.
The light effects evoke an impressionist painting.

Mais revenons à ce qui préoccupe.
Notre bon président a quelques décennies de retard : faut-il lui dire que la décroissance, ça fait des décennies qu’on en parle ? Qu’elle est à l’ordre du jour des urgences planétaires ? Il faut arrêter la course folle à la surproduction et au pillage des richesses naturelles. Mais peut-être vaut-il mieux ne pas lui créer ce nouveau souci, il faut l’épargner, le pauvre chou. D’ailleurs, lui n’a pas dit « décroissance », il parle de la fin de l’abondance, il parle, comme le souligne Sébastien Musset dont j’aime bien les prises de position, de quotas, de limiter ceci et cela, de vie humble.

Ce grand dadais (je ne parle pas de Sébastien Musset), champion de la croissance toutes catégories, ne va pas nous faire une prise de conscience.
Il est formaté de telle sorte que la croissance est le seul dogme, le seul credo. Croissance dans la souffrance (la nôtre, pas la sienne). Et les grands de ce monde continuent à se déplacer en jet pour les trajets les plus minuscules, car c’est ça, avoir des privilèges.
But let’s get back to what’s worrying.
Our good president is a few decades behind: should we tell him that degrowth has been talked about for decades? What’s on the planetary emergency agenda? We must stop the mad rush to overproduction and the looting of natural resources. But perhaps it is better not to create this new worry for him, he must be spared, the poor dear. Besides, he didn’t say « degrowth », he’s talking about the end of abundance, he’s talking, as Sébastien Musset points out, whose positions I like, quotas, limiting this and that , humble life.

This great idiot (I’m not talking about Sébastien Musset), champion of growth in all categories, is not going to raise awareness.
He is formatted so that growth is the only dogma, the only creed. Growth in suffering (ours, not his). And the greats of this world continue to travel in jets for the tiniest journeys, because that is what having privileges is all about.

The end of abundance? Shit ! I already had missed the beginning

Authorized watering
« I thought I would grow my zucchini here
« 

Un brin coincée par un emploi du temps qui raccourcit mes siestes de façon drastique, je vais arrêter là ma petite conférence. Non sans vous faire bénéficier d’un rapide tour du parc, car un peu de pluie bienfaisante me redonne de l’énergie…
A bit stuck by a schedule that drastically shortens my naps, I’m going to stop my little conference there. Not without giving you the benefit of a quick tour of the park, because a little beneficial rain gives me energy…

Un puits de verdure, seules les « trombocine » sont arrosées.
A well of greenery, only the « trombocine » are watered.

La viorne s’en tirera peut-être.
Maybe the viburnum will get away with it.

Encore les « trombocine », essayez de les compter !
More « trombocine », try counting them!

Le jardin va très bien, toujours sous la surveillance de l’homme au chapeau noir.
The garden is going very well, always under the supervision of the man in the black hat.

Les poireaux perpétuels grandissent à côté de la rhubarbe.
Perennial leeks grow alongside rhubarb.

Et quelque part…
And somewhere…

…un petit arbre prend racine.
…a small tree takes root.

« Après trois ans »

Août 2022 – August 2022

Jérôme se demande si je vais parler de Sylvester Stallone et Kim Kardashian, épinglés pour avoir usé et abusé d’une eau bien rare en Californie, on en a parlé dans les commentaires de la semaine dernière : ils gaspillent l’eau comme Bernard Arnault gaspille l’oxygène, tous me mettent dans une colère noire. Colère proportionnée à mon impuissance. Alors je pourrais pour ne pas changer dénoncer les législateurs, pas foutus d’empêcher de telles aberrations criminelles : je vais finir par ne plus faire rien qu’à râler (même si c’est avec raison) !
Jerome wonders if I’m going to talk about Sylvester Stallone and Kim Kardashian, condemned for using and abusing rare water in California, we talked about it in the comments last week: they waste water like Bernard Arnault wastes oxygen, all of them put me in a black rage. Anger proportionate to my impotence. So I could be not changing, I could be denouncing the legislators, not fucked up to prevent such criminal aberrations: I will end up doing nothing but bitching (even if it is with good reason)!

Août 2021 – August 2021

Nous avons eu avec Yves une discussion d’autant plus intéressante que pour lui, la bienveillance est une valeur primordiale, fondamentale. Nous lui avons parlé d’un film très drôle, « Louise-Michel », dédiée à la militante révolutionnaire du même nom. Dans Louise-Michel, les ouvrières décident de tuer le patron qui a déménagé les machines sur lesquelles elles travaillaient et les a mises au chômage. Ces femmes découvrent tout au long du film la complexité des entreprises : Directeur, Directeur Général, PDG, Président, Administrateur… comment se retrouver dans cette jungle ? On prend conscience de ce que les responsabilités, surtout les fautes, sont difficiles à attribuer à une personne précisément. Dans le cadre de l’entreprise, l’organigramme en est parfois tellement compliqué que personne ne peut le connaître entièrement.
We had a discussion with Yves that was all the more interesting because for him, benevolence is a primordial, fundamental value. We told him about a very funny film, « Louise-Michel », dedicated to the revolutionary activist of the same name. In Louise-Michel, the workers decide to kill the boss who moved the machines on which they were working and made them unemployed. These women discover throughout the film the complexity of companies: Director, General Manager, CEO, President, Administrator… how to navigate this jungle? They realize that responsibilities, especially faults, are difficult to attribute to a specific person. Within the framework of the company, the organizational chart is sometimes so complicated that no one can fully understand it.

Août 2021 – August 2021

Avec Yves, on s’interroge : qui est responsable de ce qui se passe aujourd’hui ? Notre bon président est-il autre chose qu’un jouet entre les « mains » de la finance ? Qui fait quoi ? Nous ressentons l’urgence d’arrêter la course suicidaire de l’espèce humaine, mais comment faire ? En face, il n’y a pas de responsable de façon évidente, au sens où chacun est « responsable mais ». Où chacun rejette aisément la responsabilité sur un autre.
Nous avons longuement débattu. Que faire pour redonner souffle à la solidarité, à l’empathie, que faire pour créer du lien social dans une société qui s’acharne à le détruire ? Certes, solidarité ou empathie ne semblent pas avoir autant d’importance que de l’air pur ou de l’eau propre, mais les luttes sont indissociables… Imaginons une dictature avec du bon air et de l’eau propre en suffisance… Dommage…
With Yves, we wonder: who is responsible for what is happening today? Is our good president anything more than a plaything in the « hands » of finance? Who does what ? We feel the urgency to stop the suicidal course of the human species, but how? Opposite, there is no obvious responsibility, in the sense that everyone is « responsible but ». Where each easily blames another.
We debated for a long time. What to do to breathe new life into solidarity, empathy, what to do to create social ties in a society that is determined to destroy them? Admittedly, solidarity or empathy do not seem to be as important as clean air or clean water, but the struggles are inseparable… Imagine a dictatorship with enough fresh air and clean water… Too bad…

Août 2021 – August 2021 – ratatouille

« Le pouvoir abêtit les hommes ; aussi devons-nous non point le conquérir et nous l’arracher entre hommes et femmes, mais l’éliminer de la société en faisant de celle-ci une grande famille libre, égalitaire et fraternelle, selon la belle devise maçonnique. » Louise Michel
« Power dumbs men; so we must not conquer it and snatch it from ourselves between men and women, but eliminate it from society by making it a large free, egalitarian and fraternal family, according to the beautiful Masonic motto. »
(clic on:) Louise Michel

Août 2021 – August 2021 – Soucis & cosmos sulfureus

Malgré la gravité du sujet, nous nous sentions si bien, dans une ambiance où la bienveillance ne faisait pas défaut ! Nous avions demandé à Amy de nous mitonner un repas chinois le jour où Yves était invité, Manwei est venue aider dès qu’elle a pu se libérer.
Despite the seriousness of the subject, we felt so good, in an atmosphere where benevolence was not lacking! We had asked Amy to cook us a Chinese meal the day Yves was invited, Manwei came to help as soon as she was able to free herself.

Pour simplifier, je dirai qu’Amy est moitié chinoise moitié anglaise. Elle est arrivée en août avec sa valise et son enthousiasme. Son français est précaire, mais elle apprend vite.
Quand nous hébergeons une Chinoise*, comme ce fut le cas avec Tinghong, Manlin, sans oublier Shui Hui et Ke, nous proposons à Manwei de la rencontrer, et je suis alors toute heureuse d’entendre parler le chinois, cette belle langue si musicale.
* Aucun Chinois n’a jamais demandé à être helper chez nous.
To simplify, I will say that Amy is half Chinese half English. She arrived in August with her suitcase and her enthusiasm. Her French is precarious, but she learns quickly.
When we host a Chinese woman*, as was the case with Tinghong, Manlin, without forgetting Shui Hui and Ke, we offer Manwei to meet her, and I am then very happy to hear Chinese spoken, this beautiful language so musical.
* No Chinese man has ever asked to be a helper with us.

Et Paul dans tout ça ? Il supporte vaillamment (en grognant un peu toutefois) les gouttes dans les yeux distribuées trop souvent dans la journée. L’intervention s’est passée parfaitement, j’ai même pu aller le chercher à l’hôpital plus tôt que prévu. Et puis, dès le lendemain, il a pu constater l’amélioration considérable de sa vision : plus de couleurs, plus de relief, plus de luminosité, bref, une acuité visuelle bien améliorée. Les effets secondaires des médicaments sont assez forts, mais l’été nous a bien éprouvés tous les deux et nous ne savons pas quelle est la part de son état général, et celle du traitement médical.
And Paul in all this? He supports valiantly (with a little grumbling, however) the drops in the eyes distributed too often during the day. The operation went perfectly, I was even able to pick him up from the hospital earlier than planned. And then, the next day, he could see the considerable improvement in his vision: more colors, more relief, more brightness, in short, a much improved visual acuity. The side effects of the drugs are quite strong, but the summer has tested us both well and we do not know what is the part of his general condition, and the part of the medical treatment.

Août 2021 – August 2021 – Arbre aux faisans (Leycesteria formosa)

Je peux donc répondre à Jérôme que non, pas de grand coup de gueule aujourd’hui même si chaque jour m’apporte une raison pour protester avec la dernière énergie… Ce blog est destiné à informer mes lecteurs des petits-grands événements de notre quotidien. Je croyais en me lançant dans cette aventure que mes publications répondraient à ceux qui parfois nous écrivent en nous demandant de nos nouvelles. Ce n’est pas si simple ! Les échanges de courriels personnels continuent.
I can therefore answer Jérôme that no, no big rant today even if every day brings me a reason to protest with the last energy… This blog is intended to inform my readers of the small-big events of our daily life. I believed in embarking on this adventure that my publications would respond to those who sometimes write to us asking for our news. It is not so simple ! Personal email exchanges continue.

Août 2021 – August 2021 – Lagerstroemia

Il est temps tout de même de justifier le titre de cette page, « après trois ans », une si belle poésie de Verlaine. Ayant poussé la porte étroite qui chancelle… J’avais fait un malheur au lycée en commentant ce texte, j’avais eu une belle note. En réalité, il faut le ré-écrire : « ayant tapé deux mots sur mon clavier, je me suis promenée sur les pages de google. » Et ce n’est pas après trois ans, mais plus de cinquante.
It is time all the same to justify the title of this page, « après trois ans », « after three years », such a beautiful poem by Verlaine. Ayant poussé la porte étroite qui chancelle… Having pushed through the narrow, tottering door… I had made a misfortune in high school by commenting on this text, I had had a good mark. In reality, it has to be rewritten: « having typed two words on my keyboard, I wandered over the pages of google. » And that’s not after three years, but over fifty.

Août 2021 – August 2021 – Izieu

En 1971, j’ai participé à un stage de théâtre (inoubliable !) avec les CEMEA (Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active). Il y avait mes bonnes copines, Emma et Jacline. Je me rappelle le responsable du stage, Miguel Demuynck, un homme remarquable, acteur, auteur dramatique, metteur en scène, instructeur aux CEMEA.
Avec Emma et Jacline, nous avions vu sa pièce « le pêcheur d’images » à Grenoble, ce qui nous avait bien motivées toutes les trois à le retrouver en stage : les spectateurs étaient invités à proposer la suite de l’histoire. Ce n’étaient pas encore les matchs d’impro, à la durée très courte, c’était différent, et c’était une seule longue histoire mais avec intervention du public.
J’ai oublié les autres personnes animatrices du stage, sauf Pierre Amiot, auteur compositeur interprète et chef de chœur, et qui a beaucoup travaillé avec Miguel : nous commencions chaque jour de stage par une longue séance de chant choral dont j’ai encore le frisson.
In 1971, I participated in an (unforgettable!) theater course with the CEMEA (Training Center for Active Education Methods). There were my good friends, Emma and Jacline. I remember the person in charge of the course, Miguel Demuynck, a remarkable man, actor, playwright, director, CEMEA instructor.
With Emma and Jacline, we had seen his play « le pêcheur d’images », « the fisherman of images » in Grenoble, which had motivated all three of us to find him in training: the spectators were invited to suggest the rest of the story. It was not yet improv matches, very short in duration, it was different, and it was one long story but with public intervention.
I forgot the other people leading the course, except Pierre Amiot, singer-songwriter and choirmaster, who worked a lot with Miguel: we started each day of the course with a long session of choral singing, of which I still have the thrill.

Août 2021 – August 2021 – tournesol – sunflower

Cela se passait aux CREPS de Boulouris, près de Saint-Raphaël, où se trouvait Claude, mais il ne participait pas à notre stage : futur prof de sport, il résidait aux CREPS, même pendant les vacances, car, originaire de la Réunion, il ne retournait pas dans sa famille. Nous avons fait connaissance, il m’avait conduite sur les lieux de la catastrophe du barrage de Malpasset : quand j’étais enfant, cet événement m’avait beaucoup touchée, cela avait fait la une de tous les médias. Et de voir grâce à lui les rochers gros comme des maisons que l’eau avait posés là m’avait beaucoup impressionnée !
This happened at the CREPS in Boulouris, near Saint-Raphaël, where Claude was, but he did not participate in our internship: future sports teacher, he lived at the CREPS, even during the holidays, because, originally from Reunion, he was not returning to his family. We met, he had taken me to the scene of the Malpasset dam disaster: when I was a child, this event had touched me a lot, it had made the headlines of all the media. And to see, thanks to him, the rocks as big as houses that the water had placed there really impressed me!

Août 2021 – August 2021

Avec Claude, nous avons échangé des lettres. Il est rentré à l’armée. Je devais finir mes études d’élève-institutrice (même si j’ai eu l’impression de ne rien étudier du tout) mais le premier mai 1972, j’ai eu cet accident qui m’a coûté quatre mois d’hôpital et un mois en rééducation. Je venais de rencontrer Paul qui est devenu un visiteur tellement assidu que nous ne nous sommes plus quittés. Je suis allée vivre chez lui qui travaillait comme instituteur pendant que je prolongeais les arrêts maladie, peu motivée à reprendre le travail…
With Claude, we exchanged letters. He returned to the army. I was supposed to finish my student-teacher studies (even if I had the impression of not studying anything at all) but on May 1, 1972, I had this accident which cost me four months in hospital and a month in rehabilitation. I had just met Paul, who has become such a regular visitor that we never left each other. I went to live with him who worked as a teacher while I extended my sick leave, not very motivated to return to work…

Août 2021 – August 2021 – zinnias

C’est ainsi que j’ai passé de longs mois sans retourner chez mes parents, qui avaient récupéré mes affaires dans ma chambre d’étudiante, avec parmi elles l’adresse de Claude. Quand je lui ai écrit, il en avait fini avec l’armée, mon courrier s’est perdu, je n’ai pas su comment le retrouver.
This is how I spent many months without returning to my parents, who had collected my belongings from my student room, with Claude’s address among them. When I wrote to him, he was done with the army, my mail got lost, I didn’t know how to find him.

Août 2021 – August 2021 – Gattilier – Vitex agnus-castus

Plus tard internet est arrivé, de temps en temps je tapais son nom sur mon clavier, sans résultat. C’est par internet que j’ai appris le décès de Miguel, mais c’est aussi par internet que j’ai retrouvé Pierre Amiot il y a déjà pas mal d’années : il était très âgé, presque aveugle, et dans la période où j’ai parlé de temps en temps avec lui au téléphone, il avait renoncé à composer, ce n’était plus possible. Si je me rappelais de Boulouris, du stage, des longues séances de chant avec lui, qu’il n’avait pas oubliés, lui ne se rappelait pas de moi. Il est décédé en 2019, je pense qu’il avait quatre-vingt-quinze ans.
Later Internet arrived, from time to time I typed his name on my keyboard, without result. It was on the internet that I learned of Miguel’s death, but it was also on the internet that I found Pierre Amiot quite a few years ago: he was very old, almost blind, and in the period when I spoke from time to time with him on the phone, he had given up creating music, it was no longer possible. If I remembered Boulouris, the internship, the long singing sessions with him, which he had not forgotten, he did not remember me. He died in 2019, I think he was ninety-five.

Pierre Amiot

Quand je lui ai parlé au téléphone pour la première fois, nous avons bavardé comme deux gamins, après quoi j’ai réalisé qu’il était plus âgé que mon père ! Je l’appelais de temps en temps, j’ai senti comment la vieillesse affectait sa mémoire et compliquait son existence. J’ai arrêté de l’appeler, quand c’est devenu un dérangement.
When I first spoke to him on the phone, we chatted like two kids, after which I realized he was older than my dad! I called him from time to time, I felt how old age affected his memory and complicated his existence. I stopped calling him when it became a nuisance.

album de chant – song album

Pierre revit au travers d’un site que j’ai trouvé par hasard. Une biographie, des vidéos, une publication, des enregistrements, des partitions et des photos ! Ceux qui l’aiment retrouveront avec grande joie l’homme qui m’avait dit avec philosophie que son œuvre disparaîtrait avec lui.
Pierre lives again through a site that I found by chance. A biography, videos, publication, recordings, sheet music and photos! Those who love him will find with great joy the man who told me philosophically that his work would disappear with him.

Août 2021 – August 2021 – volubilis

Plus de Pierre, mais Claude ? J’ai eu l’idée de feuilleter les pages d’internet et j’ai finalement trouvé une association réunionnaise dont il fait partie. À partir de là, facile ! J’écris à l’association qui transmet mon message à Claude, deux semaines plus tard Claude lui-même m’écrit.
No more Pierre, but Claude? I had the idea of leafing through the pages of the internet and I finally found a Reunion association of which he is a member. From there, easy! I write to the association which transmits my message to Claude, two weeks later Claude himself writes to me.

Août 2021 – August 2021

Depuis ce jour c’est vers le séjour à Boulouris que mes pensées se tournent souvent. Cette période brève m’aura accompagnée toute ma vie : j’ai toujours le goût du théâtre et de la musique. Si je n’ai pas l’occasion de pratiquer celui-ci, j’ai déjà parlé ici du chant qui est maintenant intégré à mon quotidien. Grâce à Paul. Grâce à Jacques et Päivi. Mais aussi grâce à Pierre dont les douces mélodies m’accompagnent.
Since that day it is towards the stay in Boulouris that my thoughts often turn. This brief period will have accompanied me all my life: I still have a taste for theater and music. If I do not have the opportunity to practice this one, I have already spoken here of the song which is now integrated into my daily life. Thanks to Paul. Thanks to Jacques and Päivi. But also thanks to Pierre whose sweet melodies accompany me.

Août 2021 – August 2021 – thuya bicolore – two-tone thuja

Quant à Claude, j’en ai le souvenir de quelqu’un de fort sympathique. Et les quelques messages échangés, même s’il est sportif et moi pas (moi seulement « non sédentaire »), me font penser que nous partageons un bon nombre d’idées.
Claude, viens-tu parfois en métropole ? Préviens-moi, on organiserait une rencontre !
As for Claude, I remember him as a very likeable person. And the few messages exchanged, even if he’s athletic and I’m not (me only « non-sedentary »), makes me think that we share a lot of ideas.
Claude, do you sometimes come to Metropolitan France? Let me know, we’ll arrange a meeting!

Claude, avec son aimable autorisation – Claude, with his kind permission

Notre société sépare, isole et cloisonne, j’aime à avoir des contacts partout sur la planète. Je ne connais peut-être pas tous mes lecteurs, j’espère que nous tissons tous ensemble un réseau fraternel.
Our society separates, isolates and partitions, I like to have contacts all over the planet. I may not know all my readers, I hope we are all weaving together a brotherly network.

Août 2021 – August 2021Tilleul de HenryTilia henryana

Ayant poussé la porte étroite qui chancelle
je me suis promenée dans le jardin du souvenir
que la mémoire vacillante pare de couleurs nouvelles

Having pushed through the narrow, tottering door
I walked in the garden of remembrance
that the flickering memory adorns with new colors

Août 2021 – August 2021 – courge et fourmis – squash and ants