Kristen et David, Elvire et Jérôme…

 

« Oups ! » Le titre de ma chronique précédente n’a de sens que pour moi sans doute… J’ai publié mon petit texte comme à chaque fois, et comme à chaque fois j’ai posté le courriel qui vous rappelle « c’est mardi ». Je me suis aperçue seulement alors que j’avais bien mis des salsepareilles mais pas de titre…
« Oops! » The title of my previous column only makes sense to me, no doubt … I have published my little text like every time, and like every time I posted the email that recalls you « it’s Tuesday ». I noticed only then that I had put sarsaparilla but no title …

La semaine est marquée par un peu de vélo et beaucoup de fraises. De retour de chez mon père, j’en fais une belle récolte. Mais c’est aussi le jour du déménagement d’Ariane et Renato. Leur maison vidée et nettoyée, ils arrivent en soirée, prêts pour leur nouvelle vie. Cela fait une impression étrange de se retrouver comme si souvent, mais sans oublier que ces rencontres sont finies. Il leur faudra revenir en visite, ou que nous allions les voir.
The week is marked by a bit of cycling and lots of strawberries. Back from my father, I make a nice harvest. But it is also the day of the move of Ariane and Renato. Their house emptied and cleaned, they arrive in the evening, ready for their new life. It is strange, welcoming them as usual, but without forgetting that these meetings are over. They will have to come back to visit, or we will go and see them.

Rien ne les oblige à partir, si ce n’est leur désir de vivre près de la mer – et déjà les baignades les consolent de leur départ. Mais il s’agit d’un changement radical de leur existence.
Nothing forces them to leave, except their desire to live near the sea – and bathing already comforts them from their departure. But this is a radical change in their existence.

Merci pour la photo, Renato - Thank for the photo, Renato

À linky pour la vie – to linky forever
Alors que nous maraudons des figues, une dame nous aborde pour nous raconter son problème. Depuis que le compteur linky est installé chez elle, rien ne va plus. Enedis veut lui imposer des modifications à ses frais alors qu’elle n’a jamais demandé qu’on lui installe un linky. Un autre jour, j’en parle à un commerçant qui en refuse l’installation par principe, car il est hostile aux monopoles. On ne peut pas dire que le compteur linky fasse l’unanimité.
While we are marauding figs, a lady approaches us to tell us her problem. Since the linky meter is installed at home, nothing goes. Enedis wants to impose changes to her expenses while she never asked for a linky. Another day, I talk to a trader who refuses the installation in principle, because he is hostile to monopolies. We can not say that the linky meter makes people unanimous.

Bien sûr, je mélange tout :
Of course, I mix everything:

De site en site, de clic en clic, je finis par trouver des éléments qui sont loin du linky : le coût de gestion des déchets nucléaires et du démantèlement des centrales est bien trop élevé, sur ce sujet Greenpeace dénonce les mensonges d’EDF.
Enedis, successeur d’EDF, est gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, et nous ment en imposant l’installation des compteurs linky.
Les centrales nucléaires sont supposées nous fournir une électricité « propre » et à des tarifs convenables.
Pourquoi Enedis, serait-il moins menteur avec les compteurs linky qu’EDF avec les déchets nucléaires ? Je n’invente rien, j’ai copié cela sur le web et je n’ai rien vérifié car ces informations ne cessent de se recouper. La parole de Greenpeace contre la parole d’Enedis…
From site to site, from click to click, I end up finding elements that are far from the linky: the cost of nuclear waste management and the dismantling of power plants is far too high, on this issue Greenpeace denounces the lies of EDF.
Enedis, successor of EDF, is the manager of the electricity distribution network, and lies to us by imposing the installation of the linky meters.
Nuclear power plants are supposed to provide us with « clean » electricity at decent rates.
Why Enedis, would be less liar with linky meters than EDF with nuclear waste? I do not invent anything, I copied this on the web and I did not check anything because this information is constantly overlapping. The word of Greenpeace against the word of Enedis

Je ne vous donne pas d’adresse, il est très facile de trouver toutes sortes d’informations sur le sujet, à vous de chercher si cela vous intéresse.
I do not give address, it is very easy to find all kinds of information on the subject, it’s up to you to find out if you’re interested.

Quelques précisions pour mes lecteurs les plus lointains : Enedis tend à devenir gestionnaire de mégadonnées grâce à l’installation de ces fameux compteurs linky. Enedis veut remplacer tous les compteurs actuels par ces compteurs « intelligents »… euh… si l’on peut dire ! Moi, je suis allée chercher des informations sur le bigdata et il va falloir que je digère cela, ça va pas être facile ! Ce qui est certain, c’est que Big Brother se frotte déjà les mains.
A few clarifications for my most distant readers: Enedis tends to become manager of big data thanks to the installation of these famous linky meters. Enedis wants to replace all current meters by these « smart » meters … uh … so to speak! I went to get information on the bigdata and I will have to digest that, it will not be easy! What is certain is that Big Brother is already rubbing his hands.

Kristen et David sont loin de Big Brother et de nos soucis ! – Kristen and David are far from Big Brother and our worries!
Pendant l’été, j’ai appris à prédire le futur, voici le secret que je n’ai pas révélé :
During summer, I learned to predict the future, here is the secret that I did not reveal::

- Tu sais quoi ? – Quoi ?
- Je suis enceinte ! – Oh mon amour !

En attendant ce grand moment, Kristen et David se munissent de vêtements de tous les pays écrits dans toutes les langues : sur le tee-shirt blanc est écrit « j’aime maman », et sur le vert « l’aventure ne se termine jamais » ces deux messages sont en turc.
While waiting for this great moment, Kristen and David bring clothes from all the countries written in all the languages: on the white T-shirt is written « I love mum », and on the green « the adventure never ends » these two messages are in Turkish.

Bon, ça attendra encore un peu, le temps pour Kristen et David de retrouver leur mode de vie précédent  au  Canada, et leur nouveau logement (on en a vu des photos, c’est superbe !).
Well, it will wait a little longer, the time for Kristen and David to return to their previous way of life in Canada, and their new home (we’ve seen pictures, it’s superb!).

Ce que j’écrivais au mois de mai est devenu réalité. En septembre, Kristen nous écrit, ils adorent leur maison, elle nous parle de sa reprise du travail et nous révèle la grande nouvelle. Leur bébé est attendu pour février !!!… Mais alors, a-t-il été conçu ici ? Nous en serions fiers, nous nous imaginerions un peu parrain et marraine…
What I wrote in May has come true. In September, Kristen writes to us, they love their home, she tells us about her return to work and reveals the big news. Their baby is expected for February !!! … But then, was he/she conceived here? We would be proud, we would imagine ourselves a bit godfather and godmother …


Les bruits du matin – The morning noises
Dimanche matin : pas loin, un moteur rugit à 6 000 tours minute, relancé par des accélérations rageuses. Plus proches, les innombrables coqs se renvoient leurs appels. Juste à côté, Laurent à la guitare accompagne les chants de Nathalie – quelle belle voix !
Sunday morning: not far, a motor roars at 6,000 rpm, revived by raging accelerations. Closer, countless roosters are sending their calls. Beside, Laurent on guitar accompanies Nathalie’s songs – what a beautiful voice!

Certaines sonorités sont plus musicales que d’autres.
Some sounds are more musical than others.

La veille – The day before – l’Abribus (bus shelters)
Paul et moi avons vu trois fois — et adoré — « Cyrano par le bout du nez » joué par Elvire et Marie de « la Compagnie Qui ? ». Nous avons invité cette fois Elvire Capezzali et Jérôme Mattos pour nous jouer « l’Abribus », une comédie de Philippe Elno, et nous totalisons ainsi vingt-trois spectacles à domicile donnés dans la salle à manger depuis 2013.
Paul and I saw three times – and adored – « Cyrano par le bout du nez » performed by Elvire and Marie of « la Compagnie Qui ? ». This evening, we invite Elvire Capezzali and Jérôme Mattos to perform « l’Abribus », a comedy written by Philippe Elno, and we total twenty-three home shows given in the dining room since 2013.

Accompagnés de Laurie et Sam, nos acteurs ont installé leur décor. Ils n’auront pas un grand espace pour jouer ! De notre côté, Séb étant là avec Gaëlle, mais aussi Élisabetta et Thibaut, nous avons eu beaucoup d’aide pour installer la salle comme d’habitude.
Laurie and Sam accompany the actors and set their stage. They will not have a huge space to perform! Séb being there with Gaëlle, and also Elisabetta and Thibaut, Paul and I have a lot of help to install the room as usual.

Un moment rare : nous prenons le temps de lézarder et bavarder avant l’arrivée du public. Elvire a apporté d’excellentes poires, oui, aussi bonnes que celles de Remoulins !
A rare moment: we have time enough to laze and chat before the arrival of the public. Elvire brought excellent pears, yes, as good as those of Remoulins!

Nous sommes quarante à nous entasser dans la salle à manger. D’habitude je ne prends jamais de photos, c’est tellement désagréable pour tout le monde ! J’évite de mitrailler, j’espère n’avoir pas trop importuné le public ni les acteurs.
We are forty huddling in the dining room. I usually do not take pictures, it’s so unpleasant for everyone! I avoid strafing, I hope I have not bothered the public or the actors too much.

Eh bien voici nos acteurs en plein travail. C’est une rencontre impossible entre deux personnes très différentes, l’une terriblement stressée et l’autre au contraire sereine et tranquille. Ils attendent un bus qui ne passe pas, une intrigue mince pour une histoire drôle et vraiment bien jouée.
Well here are our actors at work. It’s an impossible meeting between two very different people, one terribly stressed and the other calm and quiet. They wait for a bus that does not pass, a thin plot for a funny story and really well played.

Elvire-Isa est un paquet de nerfs, Jérôme-Éric un philosophe un peu bourru. Chacun incarne son personnage à la perfection, avec beaucoup de naturel. Bien sûr, Elvire doit forcer un peu le côté hystérique d’Isa. Elle doit pousser Éric à bout !
Elvire-Isa is a bundle of nerves, Jerome-Éric a philosopher a bit gruff. Each person embodies his character perfectly, with a lot of naturalness. Of course, Elvire has to force Isa’s hysterical side a bit. She must push Eric to the end!

Le public est enchanté, les applaudissements le confirment. Je remercie Laurie Bonnardel pour la mise en scène, et son compagnon Sam, tous deux ont assuré la technique. Je remercie Jérôme et Elvire pour leur prestation, et je rêve d’assister à des matchs d’improvisation car Jérôme y participe.
The public is delighted, the applause confirms it. I thank Laurie Bonnardel for the staging, and her companion Sam, both assured the technique. I thank Jerome and Elvire for their performance, and I dream of attending improvisational games because Jerome participates.

Laurie, on se tutoie ?

 

Zoom sur Sam

Il fait doux, les gens se répartissent dedans et dehors pour le buffet, des groupes se forment, on mange on boit et on est bien.
The weather is mild, people are spread in and out for the buffet, groups are formed, we eat we drink and we feel good.

Lundi – Monday
Il y avait encore beaucoup de monde hier, et la maison s’est trouvée vide en fin de journée. J’espère que Séb pourra laisser son chamion garé comme il a prévu. Paul a fait un grand tour du jardin avec Laurent pour lui donner les consignes d’arrosage et de cueillette.
There were still many people yesterday, and the house was empty at the end of the day. I hope that Séb will be able to leave his chamion parked as he planned. Paul made a big tour of the garden with Laurent to give him the instructions for watering and picking.

Aujourd’hui, on termine : on fait les derniers arrosages, la dernières lessive, on prépare une série de bocaux d’aubergines et on vide le frigo. Et mardi, on file vers l’Italie, avec une première étape dans les environs de Bologne.
Today, we finish: we do the last watering, the last laundry, we prepare a series of eggplant jars and we empty the fridge. And Tuesday, we go to Italy, with a first stop not far from Bologna.

Spam
Je rappelle parfois que ma boîte est envahie de « spams » ou « pourriels ». Je les détruis désormais sans vérifier s’il s’agit d’un de vos commentaires bienveillants.
I sometimes recall that my box is invaded by « spams ». I destroy them now without checking if this is one of your benevolent comments.

Il fallait bien que je potasse cette question ! Sur wikipédia bien sûr, j’ai noté ceci :
I had to study this question! On wikipedia, of course, I noted this:

« Le spam n’est pas — outre une source de perte de temps et d’argent — qu’une pollution virtuelle ; il se traduit par une hausse significative de la consommation électrique des réseaux et serveurs informatiques »
Je vous invite à aller sur ce lien et à lire attentivement tout l’article.
« Spam is not – besides a source of waste of time and money – only a virtual pollution; it results in a significant increase in the electricity consumption of computer networks and servers »
I suggest you read this article carefully.

Oups

salsepareille - la nourriture des schtroumpf - smurf food

La minute de philo… The minute of philosophy …
J’ai entendu par hasard une interview d’Edgar Morin : je m’intéresse aux idées qu’il défend. Il faut que je le connaisse mieux.
I fortuitously heard an interview with Edgar Morin: I’m interested in the ideas he defends. I need to know him better.

Il évoquait Freud, quand ce dernier explique que nous sommes en permanence exposés aux influences opposées de Éros, dieu de l’amour, et Thanatos, dieu de la guerre. L’un gagne, puis l’autre. Je pense d’ailleurs qu’on a réduit Éros, l’érotisme, exclusivement aux pratiques sexuelles, alors que Éros est le dieu de toutes les formes d’affection. Enfin, ce que j’en dis… c’est tout au moins comme ça que je souhaite comprendre ces vieux penseurs.
He spoke of Freud, when this one explains that we are constantly exposed to the opposite influences of Eros, god of love, and Thanatos, god of war. One wins, then the other. I think Eros, eroticism, has been reduced exclusively to sexual practices, whereas Eros is the god of all forms of affection. Finally, what I say … it’s at least that way that I want to understand these old thinkers.

Près de / Next La Barale

Edgar Morin souhaite plus de fraternité, moins de violence, qu’elle soit institutionnelle ou pas. C’est  ce que je comprends.
Edgar Morin wants more fraternity, less violence, whether institutional or not. That’s what I understand.

Comme le dit Patrice, il règne une grande violence dans la nature, oh que oui ! Mais on assiste aussi à des manifestations de fraternité. Peut-être guidées par des intérêts personnels, mais c’est déjà une bonne chose de remplacer la guerre par l’entraide !
As Patrice says, there is great violence in nature, oh yes! But there are also manifestations of fraternity. Perhaps guided by personal interests, but it is already a good thing to replace the war by mutual aid!

Près de/Next La Barale

« Mais au contraire de nous, il n’y a pas de méchanceté gratuite » dit Patrice. Les violences servent d’allibi, de prétexte, afin de ne pas chercher une voie autre. Merci à tous les penseurs qui creusent la question de la non-violence, pas facile à mettre en pratique. L’aboutissement de l’être humain, est-ce que ça ne serait pas l’abolition de toutes les formes de violence, et l’émergence d’êtres pacifiques ?
« But unlike us, there is no gratuitous wickedness, » Patrice says. The violence serves as an allibi, pretext, so as not to seek a different path. Thanks to all the thinkers who consider the question of non-violence, not easy to put into practice. The outcome of the human being, would not it be the abolition of all forms of violence, and the emergence of peaceful beings?

En cavale – hurrying up
Début septembre j’ai fait une nouvelle escapade sudiste. Nat désirait revoir le confluent Rhône-Ardèche et avec papa nous avons retrouvé sans difficulté l’accès par la route du petit Maletras. Mais un changement qui a sans doute fait grand bruit s’est produit depuis le mois dernier. Les actinidias n’ont pas aimé…
Beginning of September I made a new Southern escapade. Nat wanted to see again the Rhône-Ardèche confluence and with dad we found without difficulty the access by the road of le petit Maletras. But a change that has probably made a lot of noise has occurred since last month. Actinidias did not like …

Ma sœur était surprise de voir tant de végétation : quand on sort du « goulot de la bouteille » on ne voit pas l’eau, alors que l’eau était visible la dernière fois qu’elle était venue, au printemps… Mais de quelle année ?
My sister was surprised to see so much vegetation: when you get out of the « neck of the bottle », you do not see the water, but the water was visible the last time she came, in the spring … But of what year ?

Je suis retournée à Remoulins et de là, nous avons cherché à nouveau des vestiges de l’aqueduc, en aval du Pont-du-Gard. Cet aqueduc a été consolidé, comme ici, mais sur le reste du parcours en quantité d’endroits les murs ont servi de carrières de pierre. En d’autres mots, les pierres ont été volées pour un usage autre. Bien entendu quand l’eau circulait encore, les riverains se servaient pour arroser leurs cultures.
I went back to Remoulins and from there we looked for some remains of the aqueduct, downstream from Pont-du-Gard. This aqueduct was consolidated, as here, but on the rest of the course in many places the walls served as quarries of stone. In other words, the stones were stolen for another purpose. Of course when the water was still circulating, residents used it to water their crops.

Je parlais de construction de prestige au sujet du Pont-du-Gard et de cette immense adduction d’eau. Elle était destinée à abreuver la ville de Nîmes, mais celle-ci bénéficiait de sources et de puits : les Nîmois n’en avaient pas besoin. Encore un chantier sans étude de marché préalable !
I was talking about prestigious construction about le Pont-du-Gard and this huge water supply. It was intended to water the city of Nîmes, but in the city there were springs and wells: the inhabitants did not need it. Still a building site without preliminary market study!

Je n’avais encore jamais vu de vendangeuse en action. Un « aspirateur » à raisin. Sorti de là, je crois que le raisin n’est pas d’excellente qualité. Et je regrette, ici comme ailleurs, la disparition des métiers saisonniers.
I had never seen a grape harvester in action. A « vacuum » of grapes. I think the grapes are not excellent. And I regret the disappearance of seasonal trades here as elsewhere.

Un excellent repas à Castillon-du-Gard, puis balade tranquille vers le lac de Valliguière. Au retour, récolte de poires : elles sont grosses, souvent attaquées par les fourmis, et même, curieusement, par les abeilles. Je repense aux glaneurs d’Agnès Varda dont j’ai parlé mardi dernier. Pendant que nous grapillons, un homme passe en vélo, avec une caisse remplie de fruits sur le porte-bagages ; mais il est obligé d’arrêter nous dit-il, car c’est le plus haut possible qu’il cueille, et il vient de casser l’épuisette qui est son outil de travail.
An excellent meal in Castillon-du-Gard, then quiet drive to the lake of Valliguière. On the return, harvest of pears: they are big, often attacked by the ants, and even, curiously, by the bees. I think back to the gleaners of Agnès Varda that I talked about last Tuesday. While we grapple, a man goes by bike, with a crate filled with fruit on the luggage rack; but he is obliged to stop, he tells us, because it is as high as possible that he picks, and he has just broken the net which is his working tool.

Papa ouvrait des voies d’escalade à Collias, il calcule que cela fait soixante-quinze ans ! Nous avons le temps de retourner vers ce village et suivre le Gardon un moment, malgré la forte chaleur. La présence d’un tronc de pin posée, là, au milieu du chemin, lui rappelle quand il était assis sur un pin en haut de la falaise : la semaine suivante, le pin était en bas. Il est peu probable que cette grosse souche soit le même arbre, soixante-quinze ans après !
Dad opened climbing routes in Collias, he calculates it was seventy-five years ago! We can return to this village and follow the Gardon for a moment, despite the heat. The presence of a pine trunk standing there in the middle of the road reminds him when he was sitting on a pine tree at the top of the cliff: the next week, the pine was down. It is unlikely that this big stump is the same tree, seventy-five years later!

Fin de saison - Season ends - Collias

Quatre canadairs passent lentement, chargés, et comme une idiote je n’ai même pas l’idée de faire une prise de vue ! Bon, tout le monde sait à quoi ressemble un canadair et tant pis pour moi. La tragique actualité des incendies se rappelle à nous. Ici comme ailleurs, on attend la pluie, il fait trop sec.
Four canadairs pass slowly, loaded, and like an idiot I do not even have the idea to take a shot! Well, everyone knows what a canadair looks like and too bad for me. The tragic news of the fires remembers us. Here as elsewhere, we wait for the rain, it is too dry.

Près de / Next La Barale

Je me demande combien de feux sont d’origine criminelle, et combien de gens en provoquent par ignorance et inconscience. Stevenson raconte comment il a approché un briquet d’un arbre, pour voir, dans une région réputée pour ses feux de forêts. Cela se passait je pense aux États-Unis, l’arbre pouvait être un séquoïa, ou encore un autre résineux : l’arbre s’est embrasé presque instantanément, le piromane malgré lui n’a dû son salut qu’à une fuite rapide.
I wonder how many fires have a criminal origin, and how many people cause them out of ignorance and unconsciousness. Stevenson tells he approached a lighter from a tree, to see, and the region was famous because its forest fires. I think he was in the United States, the tree could be a sequoia, or another coniferous tree: the tree ignited almost instantly, the pyromaniac despite himself had to escape as quickly as possible.

asperge sauvage - wild asparagus

Le lendemain, après la récolte des figues, nous partons en exploration tout près de chez mon père : il cherche à retourner au sommet de la colline dont les chemins d’accès sont mangés les uns après les autres par la végétation. Pourtant, les chasseurs doivent passer par là ! Chance, nous n’y avions pas pensé, ils n’étaient pas là et nous sommes toujours vivants.
The next day, after the harvest of the figs, we go in exploration near my father’s home: he tries to return to the top of the hill whose paths disappear one after the other in the vegetation. Yet hunters have to go through there! Chance, we had not thought about it, they were not there and we are still alive.

À défaut d’atteindre le sommet de la Barale, qui forme un plateau, nous trouvons une vigne où je n’étais jamais venue. Abandonnée semble-t-il ; les grains de raisin ont été mangés ici et là, d’autres rejoignent mon sac à dos. Nous découvrons dans un triste abandon ce qui fut une magnifique propriété.
Failing to reach the top of la Barale, a tableland, we find a vineyard where I had never come. It seems abandoned; the grapes were eaten here and there, others join my backpack. We discover what was a magnificent property that has been abandonned unfortunately.

Et le jardin ? And the garden?
Venues tard, les récoltes deviennent intéressantes, et nous pouvons enfin commencer les réserves pour l’hiver. Paul avait repérée dans « le potager de mon grand-père », la merveilleuse machine qui sépare les déchets de la pulpe des tomates, j’en ai déjà parlé. Nous avons la nôtre et c’est magique ! Déjà du jus a commencé à réduire sur le gaz.
The harvests started late and become interesting, and we can finally start the reserves for the winter. Paul had seen in « le potager de mon grand-père », the wonderful machine that separates the waste from the pulp of tomatoes, I already talked about it. We have ours and it’s magic! Already juice has begun to reduce on gas.

Et ? – And?
La semaine s’annonce chargée, avec spectacle à domicile samedi et notre départ pour l’Italie mardi. Mardi ? Mais comment vais-je faire pour publier ma prochaine chronique ?
The week promises to be busy, with Saturday’s home show and our departure for Italy on Tuesday. Tuesday ? But how will I publish my next column?

Près de/ Next La Barale

 

 

De crimes et d’eau

- Comment tu fais pour avoir toutes ces idées ?
- Bin… je raconte notre quotidien, c’est tout… Eueueuhhh… Non ?
– How do you do to have all these ideas?
– Mmm well … I tell our daily life, that’s all … Uh … No?

Âmes sensibles s’abstenir : des crimes inqualifiables ont été commis au Charbinat. Nos fins limiers sont sur les dents.
Sensitive souls abstain: unspeakable crimes have been committed in Charbinat. Our best sleuths are under great pressure.

UN TÉMOIGNAGE – A TESTIMONY
J’ai vu une innocente abeille sans papier se jeter dans une toile invisible. Aussitôt l’araignée l’a emballée, en utilisant une filière multi-fils : ça n’a pas pris cinq secondes. L’abeille ne peut plus s’enfuir. Elle bouge encore un peu cependant.
I saw an innocent paperless bee jumping into an invisible web. The spider immediately wrapped it up, using a several wires spinneret: it did not take five seconds. The bee can not run away anymore. It moves a little, though.

Une heure plus tard, l’araignée, délaissant sa victime, s’affairait, sans doute sur une autre abeille qu’elle avait empaquetée à son tour.
An hour later, the spider, abandoning its victim, was busy, probably on another bee it had packaged in turn.

Plus loin, un insecte beaucoup plus petit a renoncé à se débattre, il n’a pas été emballé (pas assez appétissant ?).
Further, a much smaller insect has given up struggling, it has not been packed (not enough appetizing?).

MAIS  CE N’EST PAS TOUT ! – BUT THAT’S NOT ALL !
Le 15 août déjà, Sébastien avait été témoin d’un forfait tout aussi terrible. Je pense que la sauterelle a causé de graves dommages à la toile, mais l’araignée était bien trop occupée avec sa proie pour se soucier de sa fragile construction.
On August 15, Sébastien had witnessed an equally terrible crime. I think the grasshopper caused serious damage to the web, but the spider was too busy with its prey to worry about its fragile construction.

Comment l’araignée peut-elle faire pour consommer une victime aussi gigantesque ? Je n’ai pas osé lui poser trop de questions des fois que…
How can the spider do to consume such a gigantic victim? I did not dare to ask it too many questions in case …

CRIMES LARVÉS – HIDDEN CRIMES
Je me suis demandé si c’était des fleurs, des fruits, et de quel arbre cela venait. Je trouvais ces formes assez jolies mais très mystérieuses.
C’est en bois.
I wondered if it was flowers, fruits, and which tree it came from. I found these forms pretty pretty but very mysterious.
It’s wooden.

Mais j’ai vite compris que pour le chêne, c’étaient des hôtes indésirables !
Un petit insecte provoque par ses piqûres la formation de galles, nous dit wikipédia.
But I quickly realized that for the oak, they were unwanted guests!
A small insect provokes by its stings the formation of galls, wikipedia tells us (in English!).

Ça n’a pas été facile d’en couper une en deux juste avec un couteau : on peut voir la larve installée confortablement.
It was not easy to cut one in half just with a knife: you can see the larva installed comfortably.

Il faudra que je lise en détail tout l’article de wikipédia sur les galles, des organes extraordinaires.
It will be necessary for me to read all the article of wikipedia about the galls, extraordinary organs.

Pourquoi la nature ne s’équiperait-elle pas d’armes de destruction massive ?
Why would not nature equip itself with weapons of mass destruction?

Nous vivons heureusement des moments beaucoup plus paisibles.
Fortunately, we live in much more peaceful moments.

LES GLANEURS ET LA GLANEUSE

Mardi 27, Cinélauzes nous invitait à une projection de film d’Agnès Varda, « les glaneurs et la glaneuse ». J’ai déjà parlé du SEL des Lauzes, mais il y a beaucoup de lauzes dans le coin, dont cette association, Cinélauzes, qui organise des projections de films comme son nom l’indique !
On Tuesday 27th, Cinélauzes invited us to a film screening of Agnès Varda, « les glaneurs et la glaneuse ». I already talked about the « SEL des Lauzes », but there are many « lauzes » around, including this association, Cinélauzes, which organizes film screenings as the name suggests!

J’aime beaucoup la formule : d’abord une grande carte de la région proche sur laquelle on indique d’où l’on vient en collant une gommette sur le nom de ce lieu. Pour Dorothée, très occupée à bavarder, j’ai tracé une flèche vaguement orientée dans la bonne direction et j’ai écrit Autriche.
I really like the formula: first a large map of the near region on which we indicate where we come by sticking a sticker on the name of this place. For Dorothée, very busy chatting, I drew an arrow vaguely oriented in the right direction and I wrote Austria.

J’aime aussi beaucoup le grand panneau comportant d’un côté les jaquettes des projections précédentes, et de l’autre le décompte des frais engagés pour la soirée. Chacun est invité à déposer une participation libre : pour cela, Paul évalue le nombre de participants pour calculer combien il convient de laisser dans la boîte.
I also like the big panel with the covers of the previous projections on one side and the count of the expenses incurred for the evening on the other. Everyone is invited to deposit a free participation: for this, Paul evaluates the number of participants to calculate how much to leave in the box.

Des tables sont installées pour un buffet partagé et peu à peu, tout en bavardant avec les uns et les autres, on y fait honneur. Là encore Dorothée a glané de nouvelles recettes.
Tables are set up for a shared buffet and little by little, we eat while chatting with each other. Here again Dorothy has gleaned new recipes.

J’ai beaucoup aimé le film d’Agnès Varda qui nous montre un grand nombre de situations de glanage ou de grapillage, et dans lequel un avocat rappelle qu’il est parfaitement légal de ramasser ce qui reste après la récolte.
I really liked Agnès Varda’s movie, which shows us a lot of situations of gleanings or grappling, and in which a lawyer reminds that it is perfectly legal to pick up what remains after the harvest.

De nos jours, de plus en plus de gens sont scandalisés du gaspillage, alimentaire, ou autre. Il existe beaucoup de sites et d’associations, des gens qui vont dans les supermarchés se faire donner les produits qui vont être jetés quand ils sont périmés. S’il est difficile pour les particuliers d’obtenir ces produits, c’est plus facile pour une association.
Nowadays, more and more people are shocked at waste, food, or whatever. There are a lot of sites and associations, people who go to supermarkets get the products that will be thrown away when they are out of date. If it is difficult for individuals to obtain these products, it is easier for an association.

À Chambéry, cette valorisation de produits disqualifiés permet l’emploi de personnes en situation de précarité ou de fragilité.
In Chambéry, this valorization of disqualified products allows the employment of people in situation of precariousness or fragility.

D’autres lieux, d’autres sites…
Other places, other sites …

re-bon réseau de glanage nantais
https://re-bon.wixsite.com/re-bon

les gars’pilleurs
http://lesgarspilleurs.org/

la tente des glaneurs
https://www.facebook.com/latente.desglaneurs

LES DÉMÉNAGEURS – THE MOVERS
Ariane et Renato sont dans les cartons. Le déménagement à La-Ciotat va bientôt se faire, et la maison de Passins sera vendue.
Ariane and Renato are filling the boxes. The move to La-Ciotat will soon be done, and the house of Passins will be sold.

C’était une bonne raison pour leur faire découvrir nos vélos à assistance électrique, on leur a donné envie de s’équiper quand ils auront déménagé.
It was a good reason for them to discover our bike with electric assistance, we made them want to equip themselves when they moved.

Je suis partie à Crémieu par la piste cyclable avec Ariane – une minute d’arrêt pour écouter les guêpiers, et les regarder planer tout autour. Pendant ce temps, Dorothée se joignait à Paul et Renato pour visiter la ville, et nous nous sommes tous retrouvés pour un sympathique repas. Ariane et Renato nous ont offert le restaurant, ce qui n’était pas prévu ! Ils sont tellement gentils et généreux…
I left to Crémieu by the bike path with Ariane – a minute of stop to listen to the bee-eaters, and watch them hover around. Meanwhile, Dorothée joined Paul and Renato to visit the city, and we all met for a nice meal. Ariane and Renato offered us the restaurant, which was not planned! They are so kind and generous …

Au retour, les dames étaient en voiture et les hommes en vélo. Je réussis à convaincre Dorothée que les ronces attendront et qu’elle peut profiter de la piscine chez Ariane.
In return, the ladies were in the car and the men on the bike. I managed to convince Dorothée that the brambles will wait and she can enjoy the pool at Ariane.

ET LE RESTE – WHAT REMAINS
Dorothée est repartie en Autriche, avec un itinéraire un peu compliqué par des rendez-vous divers. Grâce à ses cueillettes, j’ai fait à nouveau des pots de confitures de mûres.
Dorothée returned to Austria, with a route a little complicated by various appointments. Thanks to its picking, I made again jars of blackberry jams.

Je m’aperçois un matin par hasard que l’eau coule au bassin. L’installation de l’eau chez nous est d’une grande complexité, il faut que tous les habitants en aient suffisamment, et que les cuves se remplissent au jardin.
I realize one morning by chance that water flows to the basin. The installation of the water at home is of a great complexity, it is necessary that all the inhabitants have enough of it, and that the tanks are filled in the garden.

Depuis des semaines, le débit était de plus en plus faible : Paul s’est aperçu qu’un filtre était presque bouché, il a suffi de le nettoyer et le débit est redevenu normal. Faible, mais « comme d’habitude ».
For weeks, the flow was becoming weaker: Paul realized that a filter was almost clogged, it was enough to clean it and the flow returned to normal. Low, but « as usual ».

Le jardin est de plus en plus productif : j’ai cuisiné une ratatouille gigantesque et nous en stérilisons des kilos.
The garden is more and more productive: I cooked a gigantic ratatouille and we sterilize kilos.

Les collèques de Paul (les plus jeunes, ceux qui travaillent encore, et les retraités) ont décidé de provoquer des retrouvailles. Paul a invité tout le monde chez nous, pour un buffet partagé – on a l’habitude ! En cas de pluie, la salle à manger est assez grande, on a l’habitude pour cela aussi.
Paul’s colleges (the youngest, those who are still working, and the retirees) have decided to reunite. Paul invited everyone to our house for a shared buffet – we’re used to it! In case of rain, the dining room is big enough, we are used to that too.

Comme il n’y avait pas beaucoup à faire, je suis allée en vélo chercher le pain, à une dizaine de kilomètres.
Since there was not much to do, I went by bike to get the bread, about ten kilometers away.

Les gens ont bien profité de la journée, passant les heures chaudes à bavarder. En soirée, il restait quelques personnes et on a sorti les restes – autant dire qu’il y avait bien trop à manger.
People have enjoyed the day, spending the hot hours chatting. In the evening, there were a few people left and we left the remains – of course there was too much to eat.

Le lendemain, Paul et moi avons trouvé le temps d’une petite balade en vélo. Comme il reste ici ou là des petites routes que nous ne connaissons pas, nous nous sommes retrouvés sur un chemin inconnu. On a traversé une jolie petite forêt. Mais bien sûr, pas de photo, en vélo on va trop vite…
The next day, Paul and I went for a bike ride. As here and there there are still small roads that we do not know, we were on an unknown path. We crossed a pretty little forest. But of course, no photo, by bike we go too fast …

Vos commentaires – Your comments

En une douzaine d’heures, j’ai reçu 90 pourriels et je les ai détruits sans les vérifier – vu la quantité : si vous souhaitez ajouter votre point de vue (et je vous en remercie, cela donne plus de vie au blog), je vous propose de nouveau de l’envoyer à mon adresse e-mail en précisant « pour publication » – merci.
I’ve received about 90 spams in 12 hours and I destroyed them without checking – so numerous! If you want to add your comment (giving more life to my blog, thank you if you write), once more I offer you to send it to my e-mail adress, specifying « for publishing ».

 

Charbinat, nègre, Brive et Bonnevaux

Après cette brève escapade ardéchoise, après une bonne pluie qui a permis le remplissage des cuves, nous voici un peu tranquilles.
After this short escapade in the region of Ardèche, after a good rain which allowed the filling of the tanks, here we are a little quiet.

Sébastien reçoit Charlie qui fait le tour du monde des Tiny House — j’exagère un peu, pas une visite exhaustive en réalité. Charlie a constaté que ces petits maisons sont de plus en plus nombreuses. Et Séb déplore qu’on les appelle « Tiny », « petite », quand elles commencent à prendre beaucoup de place. Lui-même habite dans huit mètres carrés.
Sebastien receives Charlie who goes around the world of Tiny House – I exaggerate a little, not an exhaustive visit in reality. Charlie has found that these little houses are more and more numerous. And Seb deplores the fact that they are called « Tiny, » « little », when they begin to take up a lot of space. He lives in eight square meters.

Je n’aime pas les drônes pour leur côté intrusif et les usages militaires que l’on peut en faire. Mais j’attends impatiemment de recevoir quelques photos prises par Charlie.
I do not like drones for their intrusive side and the military uses that can be made of them. But I’m looking forward to receiving some pictures taken by Charlie.

Dorothée nous a trouvés par workaway. Elle est autrichienne mais elle voyage en France depuis déjà plusieurs semaines. Elle est pleine d’énergie (contagieuse). Elle a un très bon niveau en français, même s’il vaut mieux lui parler un peu plus lentement.
Dorothée found us with workaway. She is Austrian but she has been traveling in France for several weeks now. She is full of energy (contagious). She has a very good level in French, although it is better to speak a little more slowly.

C’est aussi une bonne pâtissière.
She is also a good pastry chef.

Le nègre en chemise (un gâteau au chocolat et amande servi avec de la crème chantilly) est à peine arrivée sur la table qu’on l’a dévoré avant que j’aie pu faire une photo. Pour être politiquement correct, on doit maintenant appeler cette pâtisserie un blanc et noir. Je crains que cela ne contribue malheureusement pas à améliorer la situation des personnes victimes de haine raciale.
The negro in his shirt (a chocolate cake and almond served with whipped cream) is hardly arrived on the table that was devoured before I could make a photo. To be politically correct, we must now call this pastry a white and black. I am afraid unfortunately it does not help to improve the situation of people who are victims of racial hatred.

Nous avions fait découvrir la cascade de la Brive à Kristen et David, nous y retournons avec Dorothée.
We had discovered la cascade de la Brive to Kristen and David, we go back with Dorothée.

De nombreuses voitures garées nous font deviner la suite : à la cascade, quinze ou vingt personnes sont installées, dans l’eau ou à côté – regardez les photos de la chronique « cent ! » pour apprécier la différence. Un chien plonge et rapporte inlassablement le bâton qu’on lui jette.
Many parked cars make us guess the following: at the waterfall, fifteen or twenty people are installed, in the water or next – look at the photos of the chronicle « cent ! » to appreciate the difference. A dog plunges and unremittingly reports the stick thrown at him.

Aujourd’hui il est très facile de garder les pieds au sec.
Today it is very easy to keep your feet dry.

À ma surprise, les prêles ont grandi sans laisser pousser leurs « cheveux ». Cette variété-là n’en a pas… Quand j’étais petite, je les appelais « queue de cheval. »
I’m surprised because the horsetails grew up without letting their hair grow. This variety does not have any … When I was a little girl, I called them « ponytail. »

Dorothée prend courageusement un bain de pied, pendant que je monte dans la pente raide pour photographier les grimpeurs après moi.
Dorothée courageously takes a foot bath, while I climb the steep slope to photograph the climbers after me.

Une petite pause photo, les roues de pierre sont toujours là, n’ont pas fugué.
A little photo break, the stone wheels are still there, did not run away.

Avec David et Kristen, on est passés près de la noyade. Avec Dorothée, on n’a aucune idée de la dangerosité possible de ces lieux !
With David and Kristen, we were not far from drowning. With Dorothée, we have no idea of the dangerousness of these places!

Nous faisons bientôt demi-tour. À la maison, une pile de crêpes cuites par Séb nous attend.
It’s time to go home: a stack of crepes cooked by Séb awaits us.

J’espère que Dorothée gardera de bons souvenirs de son séjour. Elle est partie seule en vélo jusqu’à Passins, puis Sermérieu, une autre fois nous partons toutes les deux et bien entendu je l’emmène voir « mes » guêpiers.
I hope Dorothée will have fond memories of her stay. She left alone by bike to Passins, then Sermérieu, another time we both leave and of course I show her « my » bee-eaters.

forêt de myriophylle

La saison des récoltes commence, et Paul et Dorothée rapportent des kilos de légumes ou de fruits : mûres, pommes tombées, haricots, fraises. Je fais du coulis ou de la confiture, Dorothée trie la rhubarbe et nous stérilisons des pots de compote. Paul installe sa machine à trier les tomates : il en a vu une dans le film de Martin Esposito, « le potager de mon grand-père » et n’a eu de cesse de se procurer la même chose. C’est très pratique, ça sépare les déchets des parties utilisables, juste en tournant la manivelle !
The harvest season begins, and Paul and Dorothée bring back pounds of vegetables or fruits: blackberries, fallen apples, beans, strawberries. I make coulis or jam, Dorothée sorts rhubarb and we sterilize pots of compote. Paul installs his tomato sorting machine: he saw one in Martin Esposito’s movie, « le potager de mon grand-père » and never stopped getting the same thing. It’s very convenient, it separates waste from usable parts, just by turning the crank!

fleur d'aubergine - eggplant flower

Dorothée fait du désherbage dans les fraisiers dont les fruits sont bien plus petits qu’en début de saison. Elle coupe les ronces ici ou là ou la clématite sauvage (la « liane ») très envahissante. Une autre fois, nous lui avons aussi demandé de laver les vitres…
Dorothée is doing weeding in strawberries whose fruits are much smaller than at the beginning of the season. She cuts the brambles here or there, or the wild very invasive clematis (the « liane »). Another time, we also asked her to wash the windows …

Elle nous accompagne chez Rudy qui fête son anniversaire : il y a beaucoup de gens, certains font partie du SEL et nous les connaissons. Nous n’étions jamais encore venus chez Rudy qui habite une jolie maison ancienne à Chatelans.
She accompanies us to Rudy’s birthday party: there are many people, some are part of the SEL and we know them. We had never been to Rudy’s house, who lives in a pretty old house in Chatelans.

coquelourde

Annabelle trouve que j’ai un bon niveau d’anglais : cela fait plusieurs années que je pratique régulièrement cette langue. Oui mais… ma technique de traduction est curieuse. Pour éviter de taper deux fois les mêmes choses, je copie mon texte sous google translate. J’ai décidé de partir du français et de vérifier la traduction. Et en effet, il y a bien besoin de vérifier ! De cette façon, je peux découvrir des tournures plus anglaises que françaises, cela m’évite le mot à mot et me fait découvrir de nouvelles expressions.
Annabelle thinks I have a good level in English: I have been practicing this language for many years. Yes but … my translation technique is curious. To avoid typing twice the same things, I copy my text under google translate. I decided to leave from French and check the translation. And indeed, there is a need to check! In this way, I can discover turns that are more English than French, it avoids me word for word and makes me discover new expressions.

Je trouve toujours un détour pour m’exprimer, à l’oral ou à l’écrit, je suis donc sans doute capable de rédiger mes chroniques sans traducteur, mais si je le faisais, le style serait alors sans doute très différent.
I always find a detour to express myself, orally or in writing, so I’m probably able to write my columns without translator, but if I did, the style would probably be very different.

Malheureusement, j’ai l’habitude d’écrire mais je n’ai pas une bonne oreille : je parle avec aisance mais le plus souvent je ne comprends rien à ce qu’on me dit ! J’ai des problèmes d’audition, mais surtout je manque de pratique à l’oral, et c’est fort désagréable. Il m’arrive même d’être incapable d’entendre où commencent et où finissent les mots !
Unfortunately, I usually write but I do not have a good ear: I speak with ease but most often I do not understand anything I am told! I have hearing problems, but mostly I lack oral practice, and it is very unpleasant. I even happen to be unable to hear where the words begin and end!

Arrive le dimanche, je me mets en cuisine tôt pour que Paul puisse passer enfin à autre chose. Je vous recommande vivement ma salade de lentilles. Quand elles ont cuit, je coupe en brunoise tout ce qui me tombe sous la main, carottes, poivrons, fromage, deux tonnes de ciboulette coupée aux ciseaux multi-lames, c’est bien pratique : il faut que la garniture se voit, qu’il y en ait beaucoup ! Pour ceux qui aiment la moutarde, pensez à en mettre beaucoup dans la sauce – j’en connais qui n’aiment pas.
Sunday comes, I go into the kitchen early so that Paul can finally move on. I highly recommend my lentil salad. When they are  cooked, I cut everything that comes to hand, carrots, peppers, cheese in very small pieces, two tons of chives cut with multi-blade scissors, it is very practical: it is necessary that the filling is seen, that there is many! For those who love mustard, think about putting a lot in the sauce – I know some who do not like.

Depuis longtemps, j’avais archivé « en forêt de Bonnevaux » une balade attrayante, ce dimanche nous nous décidons. Après Saint-Jean-de-Bournay, nous n’avons aucune difficulté pour trouver le fléchage en direction du château de Bonnevaux. La voiture est abandonnée à l’ombre et nous partons en exploration.
For a long time, I had archived « en forêt de Bonnevaux » an attractive ride, this Sunday we decide. After Saint-Jean-de-Bournay, we have no difficulty to find the signs to le Château de Bonnevaux. The car is abandoned in the shade and we are exploring.

Pour avoir servi de carrière de pierres après la révolution, l’abbaye de Bonnevaux n’a plus grand-chose à montrer. La vallée de la Gère abrite des plantes rares, orchidées, orchis, qui resteront cachées à  nos yeux. Nous trouverons les lieux indiqués dans mon petit guide que je ne quitte pas des yeux, mais rien n’est à visiter, une bâtisse vue de loin, un domaine, une verrerie. J’arrête Dorothée et Paul pour leur montrer la charbonnière. Quand j’étais petite, papa laissait toujours la voiture garée « à la charbonnière » et nous descendions à pied au bord de l’Ardèche. Cette charbonnière-là était noire, le sol comportait sans doute encore une épaisse couche de charbon de bois. Mais cette activité a été abandonnée (en France et sous cette forme) depuis une cinquantaine d’années, alors j’imagine que l’érosion fait son œuvre peu à peu, que les pluies entraînent les derniers fragments de bois brûlé. Seul le numéro gravé sur un poteau témoigne encore de cette activité en forêt de Bonnevaux.
For having served as stone quarry after the revolution, l’abbaye de Bonnevaux has very few to show. The valley of the Gère is home to rare plants, orchids, which will remain hidden to our eyes. We will find the places indicated in my little guide in which I keep reading, but nothing is to visit, a building seen from afar, a field, a glassware. I stop Dorothée and Paul to show them « la charbonnière », the place were they made charcoal. When I was a little girl, Dad always left the car parked at « la charbonnière » and we walked down to the edge of the Ardeche. This place was black, the soil probably still had a thick layer of charcoal. But this activity has been abandoned (in France and in this form) for fifty years, so I imagine that the erosion is doing its work little by little, that the rains lead to the last fragments of burned wood. Only the number engraved on a post still testifies to this activity in la forêt de Bonnevaux.

Charbonnière - place for charcoal

Je me demandais si ma traduction de « charbon de bois » était correcte, et d’une chose à l’autre j’ai trouvé une vidéo intéressante : elle montre comment en fabriquer sans outils (si ce n’est de grosses pierres !).
I wondered if my translation of « charbon de bois » was correct, and from one thing to another I found an interesting video: it shows how to make it without tools (if not big stones!) .

Nous aimons beaucoup l’étang du Grand Giray, malgré une attaque invasive des renouées du Japon. Pour l’instant, de très beaux nénuphars se fichent complètement des problèmes environnementaux.
We love l’étang du Grand Giray, despite an invasive attack of Japanese knotweed. For the moment, beautiful water lilies do not care about environmental problems.

La foêt de Bonnevaux est magnifique, et nous marchons sur les pas de Louis XI qui venait souvent y chasser, dit-on, quand il était Dauphin.
La forêt de Bonnevaux is magnificent, and we walk in the footsteps of Louis XI, who often came to hunt, it is said, when he was Dauphin.

Nous devons parcourir un ou deux kilomètres en plein soleil et sur une route. Ce circuit n’est pas parfait !
We have to walk one or two kilometers in full sun and on a road. This circuit is not perfect!

Pause gourmande - Gourmand break

Plus loin, un panneau signale une « déviation du sentier balisé ». Si nous l’avions suivie, nous aurions évité de multiples acrobaties pour franchir une série de beaux arbres (beaux autrefois) tombés au milieu du passage. Je suis contente d’avoir mon GPS qui me rassure, oui, nous sommes toujours dans la bonne direction.
Further, a sign indicates a « deviation from the marked path ». If we had followed it, we would have avoided multiple acrobatics to cross a series of beautiful trees (beautiful formerly) fallen in the middle of the passage. I am happy to have my GPS that reassures me, yes, we are always on the right direction.

Cependant, d’autres arbres morts sur pied seront bientôt abattus.
However, other dead standing trees will soon be slaughtered.

Pour finir, le dernier point remarquable, la tuilerie, « a aujourd’hui complètement disparu » — un peu comme tous les autres points remarquables de la balade. Ne boudons pas notre plaisir. Nous avons marché huit kilomètres au lieu des six annoncés (qui nous auraient fait hésiter). Nous ne sommes pas à bout de force, il fallait bien un jour faire cette plaisante marche en forêt.
Finally, the last remarkable point, the tilery, « has now completely disappeared » – a bit like all the other remarkable points of the ride. Do not sulk our pleasure. We walked eight kilometers instead of six advertised (which would have made us hesitate). We are not exhausted, we had to make one day this pleasant walk in the forest.

Rentrée des classes – Back to School
C’est un peu la panique le premier jour d’école, surtout pour les nouveaux élèves, mais au bout d’un moment les enseignants rétablissent l’ordre.
There’s a huge panic the first day of school, especially for new students, but after a while teachers restore order.

 

Confluent

 

Des monnaies du pape comme s'il en pleuvait ! - Lunaria annua as if it were raining!

Les gorges de l’Ardèche se terminent dans les environs du village de Sauze, commune de Saint-Martin-d’Ardèche. Aux falaises succèdent des collines, puis une grande plaine qui, sur la rive gauche, court jusqu’au confluent avec le Rhône et au-delà.
« Les gorges de l’Ardèche » end in the vicinity of the village of Sauze, municipality of Saint-Martin-d’Ardèche. The cliffs are followed by hills, then a large plain which, on the left bank, runs to the confluence with the Rhône and beyond.

C’est au mois d’août — précisément le 16 — que j’ai découvert le confluent au bout d’une petite balade à pied.
In August – precisely the 16th – I discovered the confluence after a short walk.

Après la sortie de St-Just en direction de Pont-Saint-Esprit, il faut tourner à gauche sur la route de « l’île au Petit Maletras » qui serpente entre les fruitiers — plutôt un chemin vicinal. Une ferme de temps en temps, quelques bifurcations, le goudron laisse la place à un chemin de qualité moyenne. Nous longeons sans la voir l’Ardèche dont le cours est théoriquement axé Ouest-Nord-Ouest Est-Sud-Est. En réalité ses méandres la font partir dans toutes les directions. Avant de se jeter dans le Rhône, elle oblique franchement vers le Sud et dessine un Y avec le fleuve.
After the exit of St-Just towards Pont-Saint-Esprit, we must turn left on the road to « l’île au Petit Maletras » which meanders between the fruit trees – rather a vicinal road. A farm from time to time, a few bifurcations, the tar gives way to a path of average quality. We go without seeing the Ardèche whose course is theoretically oriented West-North-West East-Southeast. In reality, its meanders make it go in all directions. Before throwing itself into the Rhône, it slants frankly towards the South and draws a Y with the river.

Papa reconnaît l’endroit où il n’est venu qu’une fois il y a déjà quelques années. Nous garons la voiture et il retrouve son petit sentier, c’est bien là. Il ne fait pas encore trop chaud, les cigales chantent, le sentier sinue dans un sable gris qui apparaît sous la végétation — je reconnais le sable riche en limon du bord du Rhône. Des trous de lapins ici ou là.
Dad recognizes the place where he came only once a few years ago. We park the car and he finds his little path, it is there. It is not too hot, the cicadas are singing, the sinuous path in a gray sand that appears under the vegetation – I recognize the sand rich in silt of the edge of the Rhône. Holes of rabbits here or there.

Chez nous, j’ai eu du mal à obtenir la première floraison de monnaie du pape. Je suis toute surprise d’en trouver un bouquet. Bientôt il y en a des quantités ! Je sais, c’est une plante rustique.
At home, it has been difficult to get the first flowering of lunaria annua. I am very surprised to find a bouquet. Soon there are quantities! I know, it’s a hardy plant.

J’ai bien fait de passer un jean et des chaussettes. Il n’y a plus d’orties, à part un petit bouquet au départ du sentier, mais souvent des ronces. Parfois les arbres ont été tronçonnés pour rouvrir le passage, parfois on se faufile par-dessus ou par-dessous. Ce petit boisé n’est pas entretenu, beaucoup d’arbres tombent et restent à l’abandon.
I did well to wear jeans and socks. There are no more nettles, except for a small bouquet at the start of the trail, but often brambles. Sometimes the trees have been cut up to reopen the passage, sometimes we sneak over or under. This small woodland is not maintained, many trees fall and remain abandoned.

Des pruniers se sont installés – papa ne se rappelle plus avec qui il était venu : ma soeur, ma cousine ? Mais cette personne s’était régalée de fruits sauvages.
Plum trees have settled in – Dad does not remember who he came with: my sister, my cousin? But this person had feasted on wild fruits.

La carte, ou plutôt la photo aérienne de cette zone, est amusante à regarder de près. D’abord parce que nous marchons dans ce qui ressemble au goulot d’une bouteille. Ensuite parce que d’autres méandres apparaissent en plus de ceux tracés par l’Ardèche. Tous ces méandres expliquent les noms d’île : en plus de notre direction, « l’île au Petit Maletras », je trouve « l’île aux Cordonniers », « l’île de la Désirade », « l’île du Sanglas » (et la lône du même nom), « l’île du Carré », et même « l’île » tout court…
It is fun to watch closely the map, or rather the aerial photo of this area. First because we walk in what looks like the bottleneck of a bottle. Then because other meanders appear in addition to those drawn by the Ardèche. All these meanders explain the island names: in addition to our direction, « l’île au Petit Maletras », I find « l’île aux Cordonniers », « l’île de la Désirade », « l’île du Sanglas » (and the « lône » with the same name), « l’île du Carré », and even « l’île ».

Le terme de « lône » est familier pour moi, et sans doute pour les habitants à proximité du Rhône : il s’agit d’un bras de fleuve, les lônes peuvent parfois dessiner des tresses. Ces lônes, asséchées ici, expliquent les nombreuses « îles » alors qu’on est toujours sur la terre ferme. En suivant le cours du Rhône on trouve bon nombre d’îles et de lônes. Ou plus exactement, les noms des îles et des lônes apparaissent mais il n’y a rien de visible vu d’en bas. Par contre, vu d’en haut, on a l’impression que par le passé les abords du Rhône étaient une vaste zone marécageuse. Un peu plus à l’est, le village de Lapalud le confirme : il y a eu de nombreux cas de paludisme (malaria) et cette maladie, grave, et assez répandue pour laisser son nom au village, se développe dans les zones infestées de moustiques.
The term « lône » is familiar to me, and probably for people near the Rhône: it is a river arm, the lônes can sometimes draw braids. These lônes, dry here, explain the many « islands » while one is still on the mainland. Following the course of the Rhône we find many islands and lônes. Or more exactly, the names of islands and lônes appear but there is nothing visible from below. On the other hand, seen from above, one has the impression that in the past the surroundings of the Rhône were a vast marshy area. A little further east, the village of Lapalud confirms this: there have been many cases of malaria (« paludisme ») and this serious disease, widespread enough to give the village its name, is developing in areas infested with mosquitoes.

Les lônes fantôme expliquent aussi pourquoi le chemin suivi en voiture fait des virages brusques à angle droit : autrefois, une lône barrait le passage.
The ghost lônes also explain why the path followed by car makes sharp turns at right angles: in the past, a lône blocked the way.

Cependant, à force de descendre dans le goulot de la bouteille, nous finissons par en atteindre le col.
However, by dint of descending into the neck of the bottle, we end up reaching the neck.

Surprise ! Je reconnais au loin le clocher caractéristique de l’église Saint-Saturnin ! Je n’avais pas réalisé que Pont-Saint-Esprit est là, à quelques centaines de mètres, inaccessible à cause du fameux confluent qui nous barre la route.
Surprise! I recognize in the distance the characteristic steeple of Saint-Saturnin church! I did not realize that Pont-Saint-Esprit is there, a few hundred meters away, inaccessible because of the famous confluence that blocks the road.

Le « col » de la bouteille est prolongé par une digue destinée à ralentir aussi bien les eaux du Rhône que celles de l’Ardèche. Nous quittons le couvert et marchons au soleil. Ici aussi la renouée du Japon commence à s’installer. Je trouve un coquillage, je me demande d’où il vient et ce qu’il fait là, il se garde bien de me le dire.
The « neck » of the bottle is extended by a dyke designed to slow down the waters of both the Rhône and the Ardèche. We leave the cover and walk in the sun. Here again the knotweed of Japan begins to settle. I find a shell, I wonder where it comes from and what it does there, it is careful not to tell me.

Le Rhône à gauche, l'Ardèche à droite - Rhône on the left, Ardèche on the right

Nous ne tardons pas à faire demi-tour.
We are quick to turn back.

Je suis contente de découvrir ce fameux confluent, même si le paysage, qui est beau, n’est pas extraordinaire. Penchée de nouveau sur la photo aérienne, je compare les cultures de fruitiers (haut de la « bouteille ») séparées par des haies de peupliers pour les protéger du Mistral, avec la vision que nous en avons en passant. On a l’impression d’un fouillis inextricable de verdure, les actinidias (arbre à kiwis), plantes grimpantes, jetant leurs ramifications dans toutes les directions.
I am happy to discover this famous confluence, even if the landscape, which is beautiful, is not extraordinary. Leaning again on the aerial photo, I compare the fruit crops (top of the « bottle ») separated by hedges of poplars to protect them from the Mistral, with the vision that we have in passing. One feels of an inextricable jumble of greenery, the actinidias (kiwis tree), climbing plants, throwing their branches in all directions.

Plus tard, je reconnais une montagne qui a toujours fait partie de mon horizon, puisque j’avais un an quand ma famille s’est installée à Larnas sur le plateau de Saint-Remèze. La photo est (encore une fois !) de qualité médiocre, prise de très loin, agrandie, encadrée par la ligne à haute tension et autres poteaux. Mais je reconnais la Dent de Retz chaque fois que je la vois, acec ce creux au milieu caractéristique.
Later, I recognize a mountain that has always been part of my horizon, since I was one year old when my family moved to Larnas on the plateau of Saint-Remèze. The photo is (again!) of mediocre quality, taken from very far, enlarged, framed by the high voltage line and other poles. But I recognize the Dent de Retz whenever I see it, with this characteristic hollow in the middle.

Immanquablement me revient le souvenir d’un jour de Mistral glacial (c’était Mardi-Gras, en février). Avec les autres enfants de l’école, tous déguisés, nous avions parcouru les chemins des environs, les doigts gelés.
The memory of a frosty Mistral day returns to me invariably (it was Mardi Gras in February). With the other children of the school, all disguised, we had traveled the roads of the area, frozen fingers.

Je pouvais voir la Dent de Retz depuis la fenêtre de ma chambre. Quand on passe sur l’autoroute A7, on peut la voir entre Montélimar et Bollène, à l’ouest. Si ce n’est qu’un relief sans intéfêt pour les voyageurs pressés, pour moi il s’agit toujours d’un retour vers mon enfance.
I could see the Dent de Retz from the window of my room. When you go on the A7 motorway, you can see it between Montélimar and Bollène, to the west. If it is a relief without interest for the hurried travelers, for me it is always a return to my childhood.

La visite chez mon père a été de courte durée, nous sommes revenus au Charbinat dimanche.
The visit to my father was short, we returned to Charbinat Sunday.

Entre-temps, Dom était partie vers de nouveaux projets. Elle a pourtant toujours travaillé correctement, mais je me suis souvent sentie fautive en discutant avec elle. Un malaise diffus s’est installé. Un malentendu sans doute. J’espère qu’elle trouvera ce qui lui convient.
Meanwhile, Dom was gone towards new projects. She still worked well, but I often felt guilty when we were talking together. A diffuse discomfort has settled. A misunderstanding, no doubt. I hope she finds what suits her.

Enrico a posté un message et j’ai été très contente d’avoir de ses nouvelles. Il me fait découvrir l’auteur états-unien Michael Pollan que le site Babelio présente comme le « pourfendeur de la malbouffe aux États-Unis ». Sur le site de Babelio, je trouve aussi ceci :
« Pollan prouve que consommer des produits locaux, bio et non transformés est une question d’éthique pour soi et la planète. »
Son « Manifeste pour réhabiliter les vrais aliments » est résumé ici.
Enfin, voici une citation soit de M Pollan, soit de son lecteur J Raynaud : « Trente années de conseils nutritionnels nous ont rendus plus gras, plus malades et plus mal nourris. »
Bien sûr, Enrico regrette que les lois soient favorables aux grands producteurs industriels, que ce soient pour le problème de la « malbouffe » ou celui du changement climatique.
Enrico posted a message and I was very happy to hear from him. It makes me discover the American author Michael Pollan that the site Babelio presents as the « slayer of the junk food in the United States ». On the site of Babelio, I also find this:
« Pollan proves that consuming local, organic and unprocessed products is a matter of ethics for oneself and the planet. »
His « Manifesto to Rehabilitate Real Foods » is summarized here.
Finally, here is a quote from either M Pollan or his reader J Raynaud: « Thirty years of nutritional advice have made us fatter, sicker and more malnourished. »
Of course, Enrico regrets that the laws are favorable to large industrial producers, whether for the problem of « junk food » or that of climate change.

Y a-t-il d’autres événements non moins extraordinaires ?
Are there other no less extraordinary events?

Il pleut ! Cela n’arrête pas ! Et le beau temps est annoncé pour demain ! L’été touche à sa fin en plein mois d’août, mais je ne serai pas fâchée de n’avoir plus à me soucier de l’arrosage. Le jardin devient très productif.
It is raining ! It does not stop! And the nice weather is announced for tomorrow! Summer is coming to an end in the middle of August, but I will not be sorry not to have to worry about watering. The garden becomes very productive.

Dorothée vient d’arriver, nous finirons le mois d’août en bonne compagnie.
Dorothée has just arrived, we will end the month of August in good company.

Ce blog a été l’occasion pour moi de découvrir un peu plus la région que je vous ai présentée. J’espère que ma bouteille ne vous aura pas saoulés !
This blog was an opportunity for me to discover a little more the region that I presented to you. I hope my bottle will not get you drunk!