Début d’automne

Notre pays est pointé du doigt par ses voisins. On a commencé par dire qu’on fermerait une classe dès qu’un élève serait malade du Covid-19, puis on est passé à trois malades, histoire de rentabiliser. On réduit la durée d’isolation de 14 à 7 jours. On allège le protocole sanitaire alors que le nombre de cas est en rapide recrudescence… Comment ne pas se plaindre de ces virages permanents qui flanquent le tournis ? Comment faire confiance à des gens dont l’avis change heure après heure ? Dans une direction totalement dépourvue de logique ?
Our country is singled out by its neighbours. They started by saying that they would close a class as soon as a student was sick with Covid-19, then they went to three patients, so as not to waste. The isolation time is reduced from 14 to 7 days. We lighten the health protocol while the number of cases is rapidly increasing … How can we not complain about these permanent turns which flank the giddy? How can we trust people whose opinions change hour after hour? In a direction totally devoid of logic?

Certes, la pandémie a de quoi déstabiliser, mais dans ce cas on le dit, on reconnaît et on assume son ignorance, on promet d’informer quand ce sera possible… et on tient sa promesse. On a beaucoup « ri » (jaune) de ces vidéos montrant Sarkozy pris en flagrant délit de mensonge, affirmant une chose, puis son contraire le lendemain. Mais j’en suis à me demander si Macron et ses sbires ne font pas pire, en s’acharnant sur la relance de l’économie et en tenant les petits gens comme moi dans le plus grand mépris.
The pandemic has certainly some destabilizing side, but in this case they must say it, they must recognize and assume their ignorance, they must promise to inform when it is possible … and keep their promise. We « laughed » a lot (on the wrong side of the mouth) at these videos showing Sarkozy caught in the act of lying, claiming one thing, then its opposite the next day. But I’m wondering if Macron and his henchmen are not doing worse, by striving to revive the economy and holding little people like me with the utmost contempt.

On commence à entendre un discours totalitaire : le Covid-19 va finalement faire disparaître un peu plus tôt les personnes condamnées de toute façon par leur grand âge.
We are starting to hear a totalitarian discourse: the Covid-19 will finally make people condemned anyway by their old age disappear a little earlier.

Je ne sais que penser de la colapsologie, je fais partie des gens persuadés que même si nous ne faisons rien, il se passera quelque chose. Sur le plan social, les années passent et voient les inégalités s’accentuer, les acquis sociaux se réduire, il faudra de plus en plus de répression pour continuer dans cette direction. À partir de quel niveau la dictature sera-t-elle suffisamment insupportable pour générer des combats salutaires ?
I don’t know what to think about colapsology, I’m one of those people who believe that even if we don’t do anything, something will happen. On the social level, the years go by and inequalities are accentuated, social gains reduced, it will take more and more repression to continue in this direction. From what level will the dictatorship be sufficiently unbearable to generate salutary battles?

Vous me direz que je mélange les phénomènes naturels et les manifestations humaines, mais les deux sont liés, celles-ci à l’aggravation de ceux-là. La France gère particulièrement mal la pandémie en cours, mais en ce qui concerne la défense de l’environnement, elle se trouve ex-aequo avec de nombreux autres pays.
You will tell me that I am mixing natural phenomena and human manifestations, but the two are related, the latter to the aggravation of the former. France is handling the current pandemic particularly badly, but when it comes to protecting the environment, it is tied with many other countries.

On ne peut pas multiplier indéfiniment les surfaces inhabitables sur la planète. Quand la vraie lutte environnementale commencera-t-elle ? Je vous invite vivement à cliquer sur ce lien pour lire les propositions de la convention citoyenne pour le climat. Cette expérience démocratique inédite en France (sic) aurait reçu mon accueil enthousiaste dans un autre contexte. Et voilà le résultat : la Convention demande un moratoire pour la 5G, il lui est répondu mais vous n’y pensez pas, vous choisissez de vivre comme les Amish ! Comme d’habitude, on empoisonne le puits, pas de discussion possible, mais un manque total de débat démocratique.
We cannot indefinitely multiply the uninhabitable surfaces on the planet. When will the real environmental struggle begin? I urge you to click on this link to read the proposals of the citizens’ convention for the climate. This unprecedented democratic experience in France (sic) would have received my enthusiastic welcome in another context. And here is the result: the Convention calls for a moratorium on 5G, it is answered but you don’t think about it, you choose to live like the Amish! As usual, they poison the well, no discussion possible, but a complete lack of democratic debate.

Merci à Patrice pour l’envoi du lien où je trouve ceci.
Thanks to Patrice for sending the link where I find this.
« La 5G est un nouveau chantier où des méthodes exceptionnelles sont mises en œuvre dans l’intérêt de quelques-uns au préjudice de tous (…). Les victimes de ces agissements sont censées subir sans rien dire. »
« 5G is a new project where exceptional methods are implemented in the interest of a few to the detriment of all (…). The victims of these acts are supposed to suffer without saying anything. »

Alors effondrement ou reconstruction ? J’espère surtout que l’espèce humaine s’en tirera même si certains humains n’ont pas ma sympathie. « Car on n’élabore pas une société de rêves sur des monceaux de cadavres ». (Louis Lecoin)
So collapse or reconstruction? Most of all, I hope the human race will get away with it even if some humans do not have my sympathy. « Because you don’t build a dream society out of piles of corpses. » (Louis Lecoin)

Pour moi tout est lié, Covid-19 y compris bien entendu. La pandémie est un des signaux d’alarme que nous sommes criminels de ne pas écouter (« nous », pas moi, mais nos dirigeants qui n’ont rien compris). Pandémie contre laquelle nous devrions lutter en nous serrant les coudes. On a perdu un temps précieux en ne prenant pas en compte les conseils de la Chine, pays qui avait déjà perdu un temps précieux en persécutant son lanceur d’alerte, et qui a la réputation de ne pas être parfaitement sincère. Quel gâchis ! Et les labos se tirent la bourre à celui qui sera le premier à sortir un traitement efficace.
For me everything is linked, including Covid-19 of course. The pandemic is one of the red flags that we are criminals not to listen to (« us », not me, but our leaders who have not understood anything). Pandemic against which we should fight together. Precious time was wasted by ignoring the advice of China, a country which had already wasted precious time persecuting its whistleblower, and which has a reputation for not being perfectly sincere. Such a waste ! And the labs make war on whoever will be the first to come out with an effective treatment.

Avant le suicide collectif de mes lecteurs, je vous propose de vous remonter le moral chez Nos Enchanteurs : vous pourriez trouver les Goguette sur youtube, mais sur ce lien vous trouverez aussi quelques-uns de leurs textes.
Before the collective suicide of my readers, I suggest you cheer yourself up at Nos Enchanteurs: you could find Les Goguette on youtube, but on this link you will also find some of their texts.

 

« Et puis c’est tellement marrant
Qu’on les r’passe immédiatement »
« And then it’s so funny
That we pass them immediately »

Comment voulez-vous qu’avec toutes ces colères je réussisse à trouver la place de vous raconter le Charbinat ?
How do you expect that with all this anger I managed to find a place to tell you about Charbinat?

Pourtant voilà que l’avenir s’améliore pour Globule, Théodule et Badabulle. Sans oublier Stridule, Pendule et Gudule. Tintinabulle Ursule et Aspérule. Consule et Papierbulle. Capitule Tarentule et Ridicule. Augustule Somnambule et Rotule. Minuscule Véhicule Démantibule Postule et Andromède qui s’est trompé d’histoire.

Vestibule et Bouscule. Clavicule et Crépuscule. Affabule Calcule. Noctambule Spatule. Préambule Perpendicule. Bascule et Gesticule. Recule Conciliabule Majuscule et Congratule. Et pour n’oublier personne Plantule Récapitule Articule et enfin Funambule.
Voiledetulle
Coincelabulle
Dudule

Yet the future is improving for Globule, Théodule and Badabulle. Without forgetting Stridule, Pendule and Gudule. Tintinabulle Ursule and Aspérule. Consule and Papierbulle. Capitule Tarentule and Ridicule. Augustule Somnambule and Rotule. Minuscule Véhicule Démantibule Postule and Andromeda who got the wrong story. Vestibule and Bouscule. Clavicule and Crépuscule. Affabule Calcule. Noctambule Spatule. Préambule Perpendicule. Bascule and Gesticule. Recule Conciliabule Majuscule and Congratule. And to forget no one Plantule Récapitule Articule and finally Funambule.
Voiledetulle
Coincelabulle
Dudule

Je vous ai parlé du difficile retour chez elles de Julie et Zoé. Pour l’adresse du site de Julie, cliquez ici si vous voulez voir d’autres photos d’ici. Et d’ailleurs bien sûr.
I told you about Julie and Zoe’s difficult return home. For Julie’s website address, click here if you want to see more photos from here. And besides of course.

J’apparais le 17 septembre avec ma somptueuse mousse aux fruits. Comme je ne parle pas le russe couramment (en réalité je ne parle pas un mot de russe) j’ai copié le texte en me demandant ce que Julia pouvait bien raconter à mon sujet (il faut rester vigilant avec le web !), eh bien le traducteur m’a donné ma recette que vous pouvez donc copier à votre tour, je vous assure, elle est excellente !
I appear on September 17th with my sumptuous fruit mousse. As I don’t speak Russian fluently (in fact I don’t speak a word of Russian) I copied the text wondering what Julia could say about me (you have to be careful with the web!), well the translator gave me my recipe which you can then copy in your turn, I assure you, it is excellent!

Pneumatophore du cyprès chauve — Bald cypress knees

 

Quand il a plu le 28 août, j’ai cru que l’été était fini. Mon souhait le plus vif ne s’est pas réalisé, canicule et sécheresse ont repris, il a fallu attendre le 19 septembre pour que la pluie se décide enfin… Ce week-end là, nous avons reçu quelques amis : après un concours de gâteaux aux pommes et un festin de crêpes, nous leur avons fait découvrir la cascade de la Roche et les cyprès chauves. C’était le pire moment pour s’y rendre, cascade asséchée, on n’avait jamais vu si bas le niveau de l’étang sur le Furon.
When it rained on August 28, I thought the summer was over. My keenest wish did not come true, heatwave and drought resumed, it was not until September 19 that the rain finally decided… That weekend, we received some friends: after a cake contest with apples and a feast of pancakes, we made them discover the Roche waterfall and the bald cypress (Taxodium distichum). It was the worst time to get there, dry waterfall, the level of the pond on the Furon had never been seen so low.

Nanath prend une douche déshydratée
Nanath takes a dehydrated shower

On n’avait jamais vu ce rivage sans eau.
We had never seen this shore without water.
C’est à sec là où parfois on ne peut pas passer même en bottes.
It’s dry where sometimes you can’t even get through in boots.

Chez nous, on verra au printemps quels arbres ne repartiront pas. Et lesquels auront résisté vaillamment. Nous avons eu à petite échelle un exemple de ce que donne le dérèglement climatique.
Je me sens en vacances, même si Paul a arrosé le jardin bien plus souvent que moi : la pluie arrive, elle doit revenir presque chaque jour. Se lever et ne pas se demander où on va arroser, ça repose.
In our park we will see in the spring which trees will not come back. And which will have resisted valiantly. We have had a small-scale example of what climate change gives.
I feel like I’m on vacation, even though Paul has watered the garden much more often than me: the rain comes, it has to come back almost every day. Getting up and not wondering where we are going to water, it rests.

Quelle agitation !

David, le mari de Julie, le père de Zoé, avait conduit chez nous nos deux helpeuses. En retournant en Allemagne, il avait emporté des gâteaux, spécialités régionales, qu’il avait congelés pour les partager plus tard avec ses amis.
David, Julie’s husband, Zoe’s father, had brought our two helpers to our house. On his return to Germany, he had taken some cakes, regional specialties, which he had frozen to share with his friends later.

Julie et Zoé souhaitent faire pareil, et aussi profiter en vélo de leur dernière journée ici. Nous échafaudons un plan un peu compliqué : elles passent à la pâtisserie en vélo, pas trop tard pour avoir le choix, et je récupère leur achat en allant à la ferme : les gâteaux n’apprécient pas toujours de voyager au soleil pendant des kilomètres sur le porte-bagages d’un vélo.
Julie and Zoé want to do the same, and also enjoy their last day here by bike. We come up with a somewhat complicated plan: they cycle to the pastry shop, not too late to have a choice, and I recover their purchase by going to the farm: cakes do not always appreciate traveling in the sun for miles on the luggage rack of a bicycle.

La première partie de ce plan se déroule à la perfection. Le matin de leur départ, Paul accompagne Julie et Zoé à la gare de la-Tour-du-Pin avec une bonne avance car il y a souvent des problèmes sur la ligne Grenoble-Lyon. Malheureusement pour les voyageuses, ce jour-là est un des pires sur ce secteur : un train est en panne à la gare, alors bien sûr on fait circuler les trains sur une seule voie dans les deux sens.
The first part of this plan goes perfectly. On the morning of their departure, Paul accompanies Julie and Zoé to La-Tour-du-Pin station with a good lead because there are often problems on the Grenoble-Lyon line. Unfortunately for the travelers, this day is one of the worst in this sector: a train has broken down at the station, so of course they run the trains on one track in both directions.

D’une chose à l’autre, Julie et Zoé ne partent pas en train, mais dans un bus qui met un temps infini à passer par toutes les gares avant de les déposer à Lyon. Changement de billet – leur TGV est parti depuis longtemps – plus tard changement de gare dans Paris… Elles sont chez elles avec plus de quatre heures de retard.
From one thing to the other, Julie and Zoé do not leave by train, but in a bus which takes an infinite amount of time to pass through all the stations before dropping them off in Lyon. Change of ticket – their TGV is long gone – later change of station in Paris… They are at home more than four hours late.

Et le gâteau dans tout ça ? Le joli petit carton avec un si joli ruban, comment a-t-il supporté l’épreuve ? L’ont-elles mangé, de guerre lasse, ou ont-elles eu le courage de le transporter pour que David puisse y goûter ?
And the cake in such a situation ? The pretty little cardboard box with such a pretty ribbon, how did it endure? Being tired of, did they eat it, or did they have the courage to carry it so that David could taste it?

Nous n’avons su qu’après les dures conditions de leur retour en Allemagne. De notre côté, il y a beaucoup d’agitation. Un photographe vient tirer le portrait de Lolo et surtout de sa tiny, pour le catalogue de la société Optinid. Dans notre maison, les menuisiers terminent le travail commencé hier, pose de deux fenêtres et d’une porte-fenêtre.
We knew the harsh conditions of their return to Germany only long after. On our side, there is a lot of commotion. A photographer comes to shoot the portrait of Lolo and especially his tiny, for the catalog of the company Optinid. In our home, the carpenters are finishing the work started yesterday, installing two windows and a French window.

Mistral, vent dominant — Mistral, prevailing wind


C’est le jour de la fabrication des yaourts, et il faut encore cuire les kilos de prunes que Julie et Zoé ont triées. Mais surtout c’est le début des préparatifs de Jean-Pierre et Chantal, aidés de Fred, pour le concert qu’ils donnent demain dans la cour… Guillaume et Élise viennent aider, et faire les balances : Élise, déjà habituée à chanter en public, va pour la première fois proposer les textes qu’elle a écrits sur les musiques qu’elle a composées…
It’s yoghurt day, and we still have to cook the kilos of plums that Julie and Zoé sorted. But above all, it is the start of preparations by Jean-Pierre and Chantal, helped by Fred, for the concert they are giving tomorrow in the courtyard … Guillaume and Élise come to help, and do the balances: Élise, already used to singing in audience, is going for the first time to present the texts she wrote on the music she composed …

Séb est partout, à bricoler je ne sais quel support pour Fred, à trouver où brancher les câbles électriques. Il est ingénieux et il sait où trouver tout ce dont il peut avoir besoin, il est l’homme de la situation. Il est largement mis à contribution.
Séb is everywhere, tinkering with some sort of support for Fred, finding where to plug in the electric cables. He is resourceful and he knows where to find whatever he may need, he is the man for the job. He is widely used.

Jean-Pierre, Chantal et Fred ont invité pour demain quelques dizaines de personnes. Les amis d’Élise sont très motivés pour venir l’applaudir.
Jean-Pierre, Chantal and Fred have invited a few dozen people for tomorrow. Elise’s friends are very motivated to come and applaud her.


Toutes les précautions sont prises : une seule personne pour servir le buffet partagé, une autre à la buvette, masque obligatoire, présence de gel hydroalcoolique. Même mes poissons sont protégés !
All precautions are taken: one person to serve the shared buffet, another at the refreshment bar, mask required, presence of hydroalcoholic gel. Even my fish are protected!

L’heure tourne, le public arrive, est invité à boire – chacun garde son verre – puis Élise se lance. Chaque fois qu’elle est venue travailler avec Jean-Pierre, nous avons demandé que le velux reste ouvert pour écouter sa belle voix. Ce soir nous écoutons avec grand plaisir des textes assez intimistes, une dose de nostalgie, de beaux accompagnements. Élise est débutante, nous lui souhaitons un bel avenir dans la chanson. Elle le mérite.
The clock ticks, the public arrives, is invited to drink – everyone keeps their glass – then Élise launches out. Every time she came to work with Jean-Pierre, we asked that the skylight be kept open to listen to her beautiful voice. This evening we are listening with great pleasure to quite intimate texts, a dose of nostalgia, beautiful accompaniments. Élise is a beginner, we wish her a bright future in singing. She deserves it.

Nous avions déjà écouté Souffle de Brume avec Jean-Pierre au chant et à la guitare, Chantal au hang. Fred a rejoint le groupe avec sa basse et sa voix. Le grand écran a été emporté par le vent, mais cela s’est passé heureusement avant la représentation. Il est solidement fixé pour un accompagnement de la musique par des projections.
We had already listened to Souffle de Brume with Jean-Pierre on vocals and guitar, Chantal on hang. Fred joined the band with his bass and vocals. The big screen was blown away, but luckily it happened before the performance. It is firmly fixed for an accompaniment of the music by projections.

Le buffet partagé fait suite au concert, Paul et moi ne tardons pas à disparaître. De toute façon, avec les portes et fenêtres fermées (du moment qu’il ne fait pas trop chaud) nous n’entendons pas les personnes qui prolongent la soirée.
The shared buffet follows the concert, and Paul and I soon disappear. Either way, with the windows and doors closed (as long as it’s not too hot) we don’t hear people prolonging the evening.

Le lendemain, je pars le plus tôt possible pour une nouvelle visite éclair chez mon père. Je pars avant le passage du tour de France, mais les routes par lesquelles je passe ne sont pas coupées. À mon retour, je passe à la-Tour-du-Pin après le départ de la nouvelle étape. Les routes sont encore coupées, mais ce n’est pas mon itinéraire.
The next day, I leave as soon as possible for another quick visit to my father. I leave before the passage of the Tour de France, but the roads through which I pass are not cut. On my return, I go to la-Tour-du-Pin after the start of the new stage. The roads are still cut, but this is not my route.

Je souhaite à tous les enseignants une belle année scolaire.
« Le ministre de l’éducation national, Jean-Michel Blanquer, a demandé 3000 embauches de nouveaux enseignants. Macron et Castex ont répondu “C’est le genre de créations d’emplois qui vont aggraver le déficit et qui ne servent pas à redresser le pays” »
I wish all teachers a happy school year.
“The national education minister, Jean-Michel Blanquer, has asked for 3,000 new teachers to be hired. Macron and Castex replied « This is the kind of job creation that will worsen the deficit and which does not serve to turn the country around »”

 Les photos ont été prises soit à l’occasion du concert, soit en balade chez mon père ce matin même, je vous laisse deviner…
The photos were taken either during the concert or on a walk with my father this very morning, I’ll let you guess …

Au Japon — Ici


Je suis née moins de sept ans après les deux déflagrations qui ont fait glisser encore un peu plus l’espèce humaine vers la barbarie. Aussi loin que je me rappelle, les mots « bombe atomique » faisaient partie de mon vocabulaire d’enfant : sans doute s’agissait-il pour moi d’une très grosse bombe. Je savais vaguement qu’il y avait eu une guerre, mes parents l’avaient connue, mais cela se passait tellement, tellement loin, bien avant ma naissance…

I was born less than seven years after the two explosions which dragged the human race even further into barbarism. As far as I can remember, the words « atomic bom » were part of my childhood vocabulary: I think it was a very big bomb to me. I vaguely knew there had been a war, my parents had known it, but it happened so, so far away, long before I was born …

Tsutomu Yamaguchi se trouvait à Hiroshima le 6 août 1945, et à Nagasaki le 9 août : encore une fois je ne connais pas de mot dans le domaine de l’horreur pour évoquer ce qu’il a ressenti. Le malheureux était présent lors du largage des deux bombes atomiques, celles dont on se demande encore aujourd’hui si elles avaient réellement aidé à faire capituler le Japon, déjà à genoux. Alors qu’il avait des brûlures, l’ouïe et la vue affectées par la première explosion, Tsutomu Yamaguchi était retourné chez lui, à Nagasaki — terrible rendez-vous. En découvrant ce destin tragique, on se demande s’il a eu de la chance ou s’il en a singulièrement manqué.
Tsutomu Yamaguchi was in Hiroshima on August 6, 1945, and in Nagasaki on August 9: again I do not know a word in the field of horror to evoke what he felt. The unfortunate man was present during the dropping of the two atomic bombs, those which we still wonder today if they had really helped to make Japan capitulate, already on its knees. With burns, hearing and eyesight affected by the first explosion, Tsutomu Yamaguchi returned to his home in Nagasaki — a terrible date. Discovering this tragic fate, one wonders if he was lucky or if he was singularly unlucky.

Arte lui a consacré un reportage.
Arte devoted a report to him.

Tsutomu Yamaguchi est resté un demi-siècle muré dans son silence, puis il s’est mis à raconter, raconter inlassablement l’insoutenable, témoignant contre la folie des hommes.
Tsutomu Yamaguchi remained half a century walled in his silence, then he began to recount, tirelessly recount the unbearable, testifying against the madness of men.

Les hibakusha sont des personne affectées par la bombe ou, plus récemment des personnes affectées par l’exposition, nous dit Wikipédia. “Hibakusha est un emprunt linguistique d’origine japonaise qui désigne généralement les victimes des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945 sous les ordres de Harry S. Truman.”
Hibakusha are people affected by the bomb, or more recently people affected by exposure, Wikipedia tells us. “Hibakusha is a language loan of Japanese origin that generally refers to the victims of the atomic bombings of Hiroshima and Nagasaki on August 6 and 9, 1945 under the orders of Harry S. Truman.”

Parmi eux, nombreux sont ceux qui ont consacré leur vie à la lutte contre le nucléaire sous toutes ses formes.
« Outre la grande précarité physique, médicale et financière, les hibakusha ont été victimes de fortes discriminations » nous dit encore Wikipédia. Ils étaient suspects d’être porteurs de maladies inconnues, mystérieuses, contagieuses peut-être. Leur vie a été détruite ce 6 août ou ce 9 août. Ils étaient les nouveaux pestiférés.
Among them, many are those who have dedicated their lives to the fight against nuclear power in all its forms.
« In addition to the great physical, medical and financial precariousness, the hibakusha have been victims of strong discrimination, » Wikipedia also tells us. They were suspected of being carriers of unknown, mysterious, perhaps contagious diseases. Their lives were destroyed on August 6 or August 9. They were the new plague victims.

De son côté, Kenzaburo Oé a beaucoup œuvré, et il œuvre encore contre le nucléaire.
For his part, Kenzaburo Oé has done a lot, and he still works against nuclear power.

« Comme les tremblements de terre, les tsunamis et d’autres calamités naturelles, l’expérience d’Hiroshima doit être gravée dans la mémoire humaine: c’était une catastrophe encore plus dramatique que ces catastrophes naturelles précisément parce qu’elle était d’origine humaine. Répéter l’erreur en exhibant, à travers la construction de réacteurs nucléaires, le même manque de respect pour la vie humaine est la pire trahison possible de la mémoire des victimes d’Hiroshima. » Kenzaburo Oé
« Like earthquakes, tsunamis, and other natural calamities, the experience of Hiroshima should be etched into human memory: it was even more dramatic a catastrophe than those natural disasters precisely because it was man-made. To repeat the error by exhibiting, through the construction of nuclear reactors, the same disrespect for human life is the worst possible betrayal of the memory of Hiroshima’s victims. » Kenzaburo Oé

Ces mots remarquables sont la conclusion d’une interview de 2011 que vous pouvez lire ici en anglais, ou que Google vous traduira très bien en français.
These remarkable words are the conclusion of a 2011 interview which you can read here in English, or which Google will translate for you very well in French.

Une autre interview de 2015 dans Télérama a été mise à jour le 15 juillet 2020, à lire ici.
« Nous vivons une période très difficile qui fait honte au Japon. Tout est conçu pour arroser d’eau froide les militants antinucléaires. »

Another interview in Télérama year 2015 was updated on July 15, 2020, to be read here.
« We are living through a very difficult period which shames Japan. Everything is designed to spray anti-nuclear activists with cold water.

Un de ses livres, « notes de Hiroshima », n’est pas un roman. L’auteur s’est rendu à Hiroshima à l’occasion de la Neuvième conférence contre les armes nucléaires. La prise de conscience qu’il fait là-bas va déterminer la suite de son œuvre, son soutien indéfectible aux grands oubliés de l’histoire, victimes passées présentes et à venir.
One of his books, « notes de Hiroshima », is not a novel. The author visited Hiroshima for the Ninth Conference Against Nuclear Weapons. His awareness there will determine the rest of his work, his unwavering support for the great forgotten people of history, victims of the past, present and future.

Kenzaburo Oé a également consacré une grande partie de son œuvre à son fils, Hikari Oé, handicapé mental et musicien (compositeur). Les parents d’Hikari ne pouvaient pas communiquer avec leur fils jusqu’à ce que la musique le leur permette.
Kenzaburo Oé also devoted a large part of his work to his son, Hikari Oé, mentally handicapped and musician (composer). Hikari’s parents could not communicate with their son until the music allowed them to.

Vous pouvez écouter Hikari Oé
You can listen to Hikari Oé

J’ai préféré parler de ces tragédies avec du retard sur la date anniversaire plutôt que de ne pas en parler du tout.
I preferred to talk about these tragedies behind the anniversary date rather than not talk about them at all.

 

Comme toujours, l’enchaînement avec notre vie paisible ne va pas être facile.
As always, connecting with our peaceful life is not going to be easy.

Ici, les poissons continuent de mener leur existence pépère de poissons dans le bassin où je les nourris deux fois par jour. Inquiète de les voir chercher de l’air, j’ai installé dans le bassin une pompe et les voilà contents.
Here, the fish continue to lead their cushy fishy existence in the basin where I feed them twice a day. Worried to see them looking for air, I installed a pump in the basin and they are happy.

Comme les autres années, nous avions des rendez-vous par HelpX ou Workaway, mais le confinement avait tout arrêté. Cependant, nous sommes restés en contact avec Julie.
Like the other years, we had appointments by HelpX or Workaway, but the confinement had stopped everything. However, we kept in touch with Julie.

Et finalement, elle vient avec sa fille Zoé découvrir les joies du désherbage, des récoltes et des compotes de fruits.
And finally, she comes with her daughter Zoé to discover the joys of weeding, harvests and fruit compotes.

Julie est russe, son mari américain, et la famille vit en Allemagne : ils parlent donc anglais et allemand, mais aussi russe, pour ne pas oublier. Moi j’aime les écouter parler, la langue russe est une si belle musique !
Julie is Russian, her husband American, and the family lives in Germany: so they  speak English and German, but also Russian, so as not to forget. I like to listen to them talk, the Russian language is such a beautiful music!

Nous avons toujours beaucoup à faire : un après-midi, Paul accompagne Julie et Zoé pour visiter Crémieu, mais les autres jours elles se baladent sans nous. Pleines d’énergie, elles vont à pied à Passins, et font plusieurs balades en vélo.
We always have a lot to do: one afternoon, Paul accompanies Julie and Zoé to visit Crémieu, but the other days they go for a walk without us. Full of energy, they go on foot to Passins, and take several bike rides.

La plus longue leur fait découvrir la région, Zoé semble épuisée après soixante kilomètres ! Mais le lendemain, elles ont une occasion pour passer la journée à Grenoble, profitant de la voiture de Jean-Paul, et elles marchent pendant des heures.
The longest takes them to discover the region, Zoé seems exhausted after sixty kilometers! But the next day, they have an opportunity to spend the day in Grenoble, enjoying Jean-Paul’s car, and they walk for hours.

Au jardin, cette année il y a des fruits à ne plus savoir qu’en faire… Nous avons eu la visite d’Olivier qui est reparti avec des cagettes de pommes et de prunes, et qui nous a envoyé la photo des tartes qu’il a faites avec ces fruits. Ici, Julie et Zoé trient des pommes pour la compote mais aussi pour les déshydrater.
In the garden, this year there are fruits that you don’t know what to do with … We had a visit from Olivier who left with crates of apples and plums, and who sent us the photo of the pies he made with these fruits. Here, Julie and Zoé sort apples for the compote but also to dehydrate them.

Elles désherbent deux massifs de fleurs abandonnés depuis longtemps. Cela permet à Paul de faire un long arrosage car c’est de nouveau la sécheresse.
They weed two long abandoned flower beds. This allows Paul to do a long watering as it’s drought again.

Je ne dois pas oublier l’excellent gâteau, aux pommes bien entendu, et les travaux de peinture ici ou là.
I must not forget the excellent cake, with apples of course, and the paint jobs here and there.

Grimpée sur l’échelle, Zoé se fait un plaisir de faire tomber les prunes sur sa mère ; la récolte est encore une fois très abondante.
Climbing up the ladder, Zoé is happy to drop the plums on her mother; the harvest is once again very bountiful.


Tenir un blog est parfois difficile : bien sûr, les statistiques de lecture me rappellent que des personnes, je ne sais pas qui, me lisent régulièrement. Parfois un commentaire, pour Jérôme c’est devenu très régulier. Les autres, vous n’éprouvez pas le besoin de réagir, lire vous suffit, je le comprends.
Blogging can be difficult sometimes: of course the reading statistics remind me that people, I don’t know who, read me regularly. Sometimes a comment, for Jérôme it became very regular. The others, you don’t feel the need to react, reading is enough for you, I understand that.

Mais quand Yves vient nous faire une visite si plaisante, je suis vivement encouragée, rencontrer quelqu’un en vrai, c’est quand même autre chose ! Yves a des projets de rencontres, lui aussi, un peu comme nos « kalyneries paulifauniques ». Des rencontres-débats ? Cela me rappelle Annabelle et Arnaud et leur souhait, si ma mémoire est bonne, de soirées lecture. Tant de projets sont possibles. Ces suggestions me motivent puissamment, j’ai vraiment envie de voir certains projets se réaliser.
But when Yves comes to pay us such a pleasant visit, I am very encouraged, meeting someone in real life is something else after all! Yves also has plans for meetings, a bit like our « kalyneries paulifauniques ». Meetings-debates? It reminds me of Annabelle and Arnaud and their wish, if memory serves, for reading evenings. So many projects are possible. These suggestions motivate me strongly, I really want to see certain projects come true.

D’autant plus que le confinement a détruit le lien social pour de trop nombreuses personnes. Il faut ré-inventer notre relation aux autres.
Especially since the confinement has destroyed the social link for too many people. We have to re-invent our relationship with others.

Je souhaite longue vie à tes projets, à tes rêves, Yves. Reviens nous voir quand tu veux, il y a tant à dire et tant à faire !
I wish long life to your projects, your dreams, Yves. Come back and see us whenever you want, there is so much to say and so much to do!

Encore en vadrouille en fin de semaine, je ne sais quand sera postée ma chronique suivante.
Still on the move at the end of the week, I don’t know when my next column will be posted.

Pour finir, la pluie


NEIGE

Avez-vous remarqué la neige sur la quatrième photo de ma précédente publication ? Ce qui était incongru pour moi ne l’était donc pas pour vous ?…
SNOW
Did you notice the snow on the fourth photo of my previous post? So what was incongruous for me was not for you? …

CAMION
Au mois de mai, je vous ai parlé des travaux de construction de Séb, des deux tiny houses qu’il a créées de ses mains. Il a aussi semé ici et là dans le parc du mobilier bien agréable pour se poser à l’ombre…
TRUCK
In May, I told you about Séb’s construction work, the two tiny houses he created with his own hands. He has also sown here and there in the park some very pleasant furniture to rest in the shade …

En juillet, il achète un nouveau camion : c’est le moment de transporter des matériaux, des isolants, du gravier pour aménager un petit parking, du bois de chauffage car il a trouvé une petite annonce intéressante…
In July, he buys a new truck: it’s time to transport materials, insulating material, gravel to arrange a small parking lot, firewood because he found an interesting classified ad ..

Puis il se lance dans la construction d’une nouvelle maison. Le seul moment où il demande de l’aide, c’est pour fixer les cloisons.
Then he embarkes on the construction of a new house. The only time he asks for help is fixing the bulkheads.

FORÊT
Je réponds au récent commentaire de Jérôme en ce qui concerne la forêt : dans la revue « les 4 saisons » (n° 244 de septembre-octobre 2020), j’ai trouvé l’article « acheter des forêts pour les protéger. » « Le Réseau pour les alternatives forestières (RAF), composé de professionnels de la forêt et du bois et de citoyens passionnés » s’oppose au fait de considérer la forêt comme un champ de carottes.
« L’état considère de plus en plus l’Office national des forêts (ONF) comme une entreprise : la forêt doit être rentable. »
FOREST
I am responding to Jérôme’s recent comment regarding the forest: in the magazine « les 4 saisons » (n ° 244 of September-October 2020), I found the text « buy forests to protect them. » « The Network for Forest Alternatives (RAF, Réseau pour les alternatives forestières), made up of forest and timber professionals and passionate citizens » opposes viewing the forest as a carrot field.
« The state increasingly sees the National Forestry Office (ONF, Office national des forêts) as a business: the forest must be profitable. »

L’article évoque aussi l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) dont un des administrateurs déclare :
« L’achat est le meilleur moyen d’imposer des règles de protection. »
The text also mentions the Association for the Protection of Wild Animals (Aspas, Association pour la protection des animaux sauvages), one of whose directors said:
« Buying is the best way to enforce rules of protection. »

Avenir Forêt dont a parlé Jérôme, c’est un « groupement forestier écologique » « qui cherche à regrouper des particuliers pour acheter des forêts gérées de manière durable (…). »
Avenir Forêt, which Jérôme spoke about, is an « ecological forestry group » « which seeks to bring together individuals to buy sustainably managed forests (…). »

ICIHERE
Elles sont trop belles, les aquarelles de Lolo !

The watercolors of Lolo are too beautiful!

Ce cosmos sulfureus est bien déplumé : c’est le moment de récolter ses graines. Cela fait deux ans je crois qu’il se sème tout seul, cette année il a fleuri au milieu des pommes de terre. Mais je souhaite le semer volontairement, où je voudrai…
This sulfureus cosmos is so much plucked: now is the time to harvest its seeds. It’s been two years, I think, it sowed itself, this year it bloomed among the potatoes. But I want to sow it voluntarily, wherever I want …

Ça n’arrête jamais !
Des salades minuscules se cachent dans les petits trous dans la paille. Prochaine récolte.
It never stops!
Tiny salads hide in the little holes in the straw. Next harvest.

La tiny à Lolo derrière un écran de verdure
Lolo’s tiny behind a green screen

13 juillet, 28 août : deux photos presque identiques mais tellement différentes ! Le gazon que Paul a semé à l’emplacement des cuves à eau est devenu herbe folle.
July 13, August 28: two photos almost identical but so different! The grass that Paul sowed where the water tanks were located has turned into wild grass.

AILLEURS
En mai, j’avais promis, je m’étais promis, d’enrichir la chronique de mes colères devenue « spécial Covid-19 » : pour ne pas vous infliger le même thème obsessionnel à chacune de mes publications. Mais les choses changent trop vite,
l’intérêt de communiquer ces informations c’est peut-être aussi pour leur caractère éphémère.
ELSEWHERE
In May, I had promised to you, I had promised myself, to enrich the chronicle of my anger that has become « special Covid-19 » : so as not to inflict the same obsessive theme on each of my publications. But things change too fast
the value of communicating this information is perhaps also for its transitory nature.

La semaine dernière, je parlais du rôle que joue la destruction des forêts dans la propagation de la pandémie : sur le site de la revue « Reporterre », Hervé Kempf va plus loin et son texte est fort intéressant, cliquez ici pour le lire.
Last week, I spoke about the role played by the destruction of forests in the spread of the pandemic: on the site of the review « Reporterre », Hervé Kempf goes further and his text is very interesting, click here to read it.

Zinnia

« Porter le masque, d’accord. Mais la précaution rigoureuse qui s’applique au Covid devrait aussi se déployer pour d’autres maux tout aussi néfastes. » H Kempf
« Wear the mask, okay. But the rigorous precaution that applies to Covid should also be deployed for other equally harmful ailments. » H Kempf

Pourquoi ne pas appliquer à d’autres maux les précautions si rigoureuses qu’il nous faut appliquer à l’égard du Covid-19, se demande l’auteur. Comment se fait-il que pas une mesure ne soit prise contre la déforestation ? La malbouffe nous rend obèses, diabétiques, plus sensibles au Covid-19, aucune mesure n’est prise pour une alimentation saine.
Why not apply the rigorous precautions we must apply against Covid-19 also to other evils, the author asks. How is it that no action is taken against deforestation? Junk food makes us obese, diabetic, more sensitive to Covid-19, no measures are taken for a healthy diet.

« Donc, le masque, d’accord. Mais à condition qu’il ne nous cache pas la réalité des autres menaces tout aussi importantes que celle que pose le Covid. Et que l’on agisse aussi sérieusement à leur propos qu’à celui du coronavirus. » H Kempf
« So the mask, okay. But on condition that it does not hide from us the reality of other threats just as important as that posed by the Covid. And that we act as seriously about them as we do about the coronavirus. » H Kempf

 

ENCORE AILLEURS — STILL ELSEWHERE

 

LA PLUIE ENFIN ! — THE RAIN FINALLY!
Jeudi 27 août, nous fermons portes et fenêtres dès que le soleil chauffe pour essayer de garder la maison fraîche. Le lendemain, nous gardons fermées portes et fenêtres pour ne pas refroidir la maison. Le temps est maussade, gris, triste, mais cette pluie tant espérée ressemble à un miracle longtemps attendu… Très vite les réserves d’eau sont pleines et la mare dévastée se remplit. Nous y voyons deux grenouilles qui ont bien du mal à se cacher maintenant.
Thursday August 27th, we close windows and doors as soon as the sun heats up to try to keep the house cool. The next day, we keep the doors and windows closed so as not to cool the house. The weather is gloomy, gray, sad, but this long-awaited rain looks like a long-awaited miracle … Very quickly the water reserves are full and the devastated pond fills up. We see there two frogs who are having a hard time hiding now.

C’est mouillé partout…
It’s wet everywhere …

Mais qui se cache derrière les branches du pommier ?
But who is hiding behind the branches of the apple tree?


Chaud et sec, sec et chaud


J’ai omis de préciser que je continue à publier mes petites chroniques toutes les deux semaines. Merci de t’en être inquiétée, Geneviève. Tu m’attendais et je ne suis pas venue – désolée.

I left out to mention that I continue to publish my little columns every two weeks. Thanks for worrying about that, Geneviève. You were expecting me and I did not come – sorry.


Je vais sans doute conserver ce rythme bien ralenti tant qu’il fait trop chaud et trop sec. Cet excès de « beau » temps me fatigue : j’essaie d’aller au jardin chaque jour le plus tôt possible pour faire ce qui est le plus urgent, sans même avoir pris ma douche. La suite des journées est le plus souvent assez tranquille, avec maintenant beaucoup de tris de fruits ou de légumes (pommes, prunes, tomates, haricots…).
I’ll probably keep this slow pace as long as it’s too hot and too dry. This excess of « nice » weather tires me out: I try to go to the garden every day as soon as possible to do what is most urgent, without even taking my shower. The rest of the days is usually quite quiet, with now a lot of sorting of fruits or vegetables (apples, plums, tomatoes, beans…).

Mon inquiétude paysanne (quand va-t-il pleuvoir) rejoint les préoccupations écologiques mondiales sur l’avenir de la planète. C’est sans doute cela qui me fatigue : on sait ce qu’on sait, on voit ce qu’on voit, et on se demande quel héritage empoisonné sera le lot des générations futures.
My peasant concern (when is it going to rain) matches global ecological concerns for the future of the planet. This is probably what tires me: we know what we know, we see what we see, and we wonder what poisoned heritage will be the lot of future generations.

Nous connaissons une canicule classée parmi les cinq premières par ordre d’importance depuis que l’on archive les données météo. La sècheresse qui l’accompagne va avoir des conséquences catastrophiques. D’habitude, les médias en font déborder leurs JT : déshydratation, personnes âgées en danger, interdiction de laver les voitures… Cette année, le silence…
We are experiencing a heat wave ranked in the top five in order of importance since the weather data was archived. The drought that accompanies it will have catastrophic consequences. Usually, the media overflow their news: dehydration, old people in danger, ban on washing cars … This year, the silence …

Paul et moi pensons que peut-être, il va se passer bientôt des choses vraiment désagréables : « Vous chantiez, j’en suis fort aise, eh bien dansez maintenant ! » répond la fourmi à la cigale imprévoyante. On va peut-être bientôt nous dire que nous avons bien assez chanté, et que c’est notre faute encore une fois si nous nous sommes défoulés pendant tout l’été en abandonnant toutes les mesures d’hygiène…
Paul and I think that maybe some really nasty things are going to happen soon: « You were singing, I’m very glad, well dance now! » the ant answers to the improvident cicada. They may soon tell us that we have sung enough, and that it is our fault once again that we let off steam all summer by abandoning all hygiene measures …

Dans le stock infernal d’informations contradictoires dont nous sommes submergés, je me suis fait quelques convictions : ce ne sont pas les animaux qui sont responsables de la pandémie actuelle, ce sont les humains qui ont détruit leur habitat dans leur course au profit. Les animaux sauvages, privés de moyens de subsistance, émigrent (sans papiers) vers d’autres contrées. Qu’importe de savoir si un Chinois a mangé un pangolin. Il importe de savoir encore une fois que la destruction des forêts pour en piller les richesses et/ou les replanter génère des conséquences de ce type.
In the infernal stockpile of contradictory information in which we are inundated, I have made a few beliefs: it is not the animals who are responsible for the current pandemic, it is the humans who have destroyed their habitat in their race for profit. Wild animals, deprived of means of subsistence, migrate (without identity papers) to other regions. It doesn’t matter if a Chinese ate a pangolin. It is important to know once again that the destruction of forests to plunder their wealth and / or replant them generates consequences of this type.

Autres conséquences de la pandémie : Paul me signale un nouveau scandale.
Other consequences of the pandemic: Paul informed me of a new scandal.

“Alors que Casino a bénéficié « d’un montant estimé à 450K€ » au titre du chômage-partiel selon la CFE-CGC, et que l’ensemble des salariés qui ont continué à travailler pendant le confinement n’ont pas pu bénéficier d’une prime, le groupe a décidé d’octroyer une prime de 655K€ à son PDG Jean-Charles Naouri.”
“While Casino benefited « from an estimated amount of 450K € » for partial unemployment according to the CFE-CGC, and all the employees who continued to work during confinement were not able to benefit from a bonus, the group has decided to grant a bonus of 655K € to its CEO Jean-Charles Naouri.”

Fin mai, « le Canard enchaîné » racontait la même histoire avec d’autres protagonistes.
At the end of May, « le Canard enchaîné » told the same story with other protagonists.

La rémunération totale du patron du groupe GFI avoisinerait 4.9 millions d’euros.
The total remuneration of the boss of the GFI group is estimated to be around 4.9 million euros.

En attendant les surprises que nous mitonne peut-être le gouvernement, nous arrosons le jardin mais avec des arrosoirs, pas avec des billets de banque.
While waiting for the surprises that the government may be brewing for us, we water the garden but with watering cans, not with banknotes.

Pendant l’été, le débit de la source a diminué, pour atteindre un niveau jamais atteint depuis que nous sommes installés ici (année 1973). Et puis, en août, le débit a augmenté un peu : quelque part, il a plu. Nous ne savons pas d’où vient notre eau, nous savons que cette pluie lointaine a suffi à augmenter un peu le débit.
During summer, the flow of the spring decreased, reaching a level not reached since we settled here (year 1973). And then, in August, the flow increased a bit: somewhere it rained. We don’t know where our water is coming from, we know that this distant rain was enough to increase the flow a bit.

Nous espérons que nos arbres supporteront jusqu’au bout la chaleur et la sécheresse. Dans la mare, les poissons aussi ont été mis à rude épreuve ! Le 13 août, je m’aperçois qu’ils commencent à se tortiller dans deux ou trois centimètres d’eau ! Urgence absolue pour eux. Je les capture aisément et les installe dans un seau d’eau : impossible de prendre des précautions pour éviter le choc thermique. Un moment plus tard, passant par là, Séb découvre un poisson tout à fait mécontent tout seul dans la boue, et il lui fait rejoindre ses collègues.
We hope our trees will endure the heat and drought until the end. In the pond, the fishes were also put to the test! On August 13th, I realize they start to squirm in two or three centimeters of water! Absolute urgency for them. I easily capture them and put them into a bucket of water: it is impossible to take precautions to avoid thermal shock. A moment later, passing by, Séb discovers a completely unhappy fish all alone in the mud, and he makes it join its colleagues.



Paul installe une grande bâche en plastique pour rendre étanche le bassin et nous y installons la troupe, cette fois en douceur.
Paul installs a large plastic sheet to make the basin waterproof and we install the troops there, this time gently.

Laurent vide la mare et transporte la boue sur un tas de compost. Ce travail est très pénible, il y travaille un moment chaque jour et à la fin, je pense qu’il a charrié deux mètres cubes de boue ou même plus !
Laurent empties the pond and transports the mud to a compost heap. This job is very tedious, he works at it for a while every day and at the end of it I think he has carried two cubic meters of mud or even more!

Beaucoup de vies aquatiques sont détruites à cette occasion. Je n’ai pas vu cette libellule sortir de l’eau à l’état de larve, et j’espère que je pourrai un jour assister à ce beau spectacle, mais j’ai eu la chance d’admirer la libellule, posée sur son roseau à côté de la chrysalide désormais inutile. Dommage pour les autres larves, transportées sur le tas de compost ! On arrive à sauver des poissons prisonniers dans la boue, car ils bougent et on peut les voir. Mais inutile de chercher une chrysalide de moins de dix centimètres de long.
Many aquatic lives are destroyed on this occasion. I did not see this dragonfly come out of the water as a larva, and I hope that one day I will be able to attend this beautiful spectacle, but I had the chance to admire the dragonfly, posed on its reed next to the now useless chrysalis. Too bad for the other larvae, transported to the compost heap! We manage to save fish trapped in the mud, because they move and we can see them. But no need to look for a chrysalis less than ten centimeters long.


Nous avons un pommier qui, l’an dernier, a eu une seule pomme, et encore elle a pourri… Cette année, bien en avance, les pommes sont abondantes et mûres.
We have an apple tree which, last year, had only one apple, and again it rotted… This year, well in advance, the apples are abundant and ripe.

En juin — In June



Pour les prunes, c’est un peu différent : une grosse branche du vieux prunier s’est cassée, trop chargée. Les fruits sont à portée de main, nous attendons qu’ils se détachent facilement de la branche.
For plums, it’s a bit different: a large branch of the old plum tree broke off, too heavy. The fruits are at hand, we expect them to easily come off the branch.

Trop beau, trop sec ? Autour du 20 août commencent de vrais changements, un peu de pluie tombe et si le soleil reste très présent, la température devient presque supportable. Quand j’ai fini la confiture de prunes, je commence des compotes de prune-pomme, poire-pomme (les poires, une nouveauté)… Si la pluie insiste, j’aurai des kilos de mûres à récolter et à préparer !
Too nice, too dry? Around August 20 real changes begin, few rain falls and if the sun remains very present, the temperature becomes almost bearable. When I have finished the plum jam, I start plum-apple, pear-apple compotes (pears, a novelty) … If the rain persists, I will have kilos of blackberries to harvest and prepare!

Paul fait lui aussi beaucoup de travaux de conserve. Il se charge des coulis de tomates, nous trions ensemble les haricots qui finiront dans le congélateur (la récolte des haricots est superbe).
Paul also does a lot of canning. He takes care of the tomato coulis, we sort together the beans which will end up in the freezer (the beans harvest is superb).

Après le dur travail de Laurent, c’est au tour de Paul de vider la mare, d’une autre façon, bien pénible elle aussi ; le béton armé est solide. De mon côté je sors les derniers seaux de boue. C’est alors que je vois une grenouille qui se cachait sans doute dans un petit trou d’eau. J’essaie en vain de l’attraper, elle aurait pu cohabiter avec les poissons comme elle a toujours fait, mais elle m’échappe…
After Laurent’s hard work, it’s Paul’s turn to empty the pond, in another way, which is also very painful; reinforced concrete is solid. For my part I take out the last buckets of mud. It was then that I saw a frog that was probably hiding in a small water hole. I try in vain to catch it, it could have lived with the fishes as it always did, but it escapes me …

Ci-dessus : il y a longtemps, il y avait encore de l’eau, Séb venait de poser le pare-bambou.
Above: a long time ago, there was still water, Séb had just put the bamboo barrier.




Depuis longtemps je ne publie plus de portraits. J’ai pris l’habitude de traverser le parc et de suivre mon inspiration au gré des floraisons, il manque quelques humains sur mon blog, non ?
I haven’t published portraits for a long time. I got into the habit of walking through the park and following my inspiration as the blooms blossom, I’m missing a few humans on my blog, right?

Impossible de vous dire tout de suite quand nous nous reverrons… Mais ce sera vite là de toute façon.
Impossible to tell you right away when we will meet again… But it will be there soon anyway.

Lagerstroemia