Soft

Doucement, on y va doucement.
Slowly, we go slowly.

J’ai dormi – mon blog a dormi – pendant plus de six mois. Volets ouverts, porte et fenêtres fermées.
I slept – my blog slept – for more than six months. Shutters open, door and windows closed.

Mais il fait moins froid, les jours s’allongent, Paul et moi recommençons à explorer les environs – tout doucement.
But it’s less cold, the days are getting longer, Paul and I start exploring the surroundings – very slowly.

 

Crocus

Türkçede le crocus Çiğdem anlamını taşır…
En turc, crocus se dit Çiğdem.
In Turkish, crocus is said Çiğdem.

C’est un bien beau crocus que nous avons hébergé au mois de juin pendant deux semaines : Tchi. Les crocus, je les imaginais statiques, enracinés, plutôt contemplatifs. Rien de cela avec Cigdem (prononcer « Tchidèm’ »), dont l’énergie (le tchi des Chinois !) est presque excessive.

We hosted a fine crocus in June for two weeks: Tchi. I imagined that crocuses were static, rooted, rather contemplative. None of this with Cigdem, whose energy (the chi of Chinese!) is almost excessive.

Sa famille a quitté la Turquie pour habiter à Londres où elle est née. Parlant déjà le turc et l’anglais, elle étudie maintenant le français depuis un an : elle travaille d’arrache-pied comme à chaque fois qu’elle entreprend quelque chose, et nous pouvons le plus souvent converser sans difficulté dans notre langue.

Her family left Turkey to live in London where she was born. Speaking already Turkish and English, she is now studying French for an year: she works hard like every time she does something, and we can usually converse easily in our language.

Elle arrive le 5 juin grâce à blablacar à Dolomieu où je la retrouve facilement. À midi, nous sommes invités comme souvent chez Ariane et Renato avec d’autres amis : Tchi fait connaissance avec chacun et se débrouille pour se rendre utile le plus possible. L’après-midi est déjà avancé quand Tchi découvre le jardin et se met aussitôt à la récolte des fraises, pendant que Paul passe la tondeuse et que je travaille du sécateur.

She arrives June 5 thanks to blablacar in Dolomieu and I find her easily. At noon, we are invited as usual in Ariane and Renato’s home with other friends: Tchi gets acquainted with everyone and manages to help as possible. It’s late in the afternoon when Tchi discovers the garden and she begins immediately harvesting strawberries, while Paul uses the mower and I work with the secateur.

Le lendemain, elle arrose la serre, puis elle pioche le maïs, plante les céleris-raves, prépare les derniers plants de framboisier à repiquer… L’après-midi, elle fait diverses plantations.

The next day, she waters the greenhouse, then she weeds the soil around corn, plants celery, prepares the last plants of raspberry for transplant … In the afternoon, she plants several vegetables.

Édith et Roland font sa connaissance à l’occasion d’une de leur balades. Nous sommes invités chez eux pour un thé qui se prolongera par un repas improvisé. Nous aimons toujours autant l’improvisation.

Edith and Roland make her acquaintance during one of their walks. We are invited in their home for tea that will extend by an improvised meal. We always like as much improvisation.

La pluie arrive et nous demandons à Tchi de faire des travaux d’intérieur. Son dynamisme reste aussi grand. Elle a pu récolter les fraises entre deux averses, je prépare une mousse à la fraise et j’invite Ariane et Renato pour partager ce dessert.

Rain comes and we ask Tchi doing inside work. Her dynamism is still so great. She was able to harvest the strawberries between showers, I prepare a strawberry mousse and invite Renato and Ariane to share this dessert.

Il ne faut pas longtemps à Tchi pour être à l’aise avec notre forme d’humour.
Paul lui répète à chaque repas que la mère de Tchi nous harcèle pour contrôler ses repas. Elle voudrait que sa fille mange plus, dit Paul. Mais Tchi résiste vaillamment à sa gourmandise.

It does not take long for Tchi to feel comfortable with our form of humor.
During each meal, Paul repeats that Tchi’s mother harasses us to control her meals. She wants her daughter to eat more, Paul says. But Tchi valiantly resists gluttony.

Et quand elle a du temps libre elle en profite pour faire de la musculation.
Elle prend vite l’habitude des travaux répétitifs, arrosages, récoltes…
Nous allons encore une fois chez Ariane et Renato, ils ont rapporté des spécialités italiennes à partager avec nous !
Tchi est partout à la fois, elle désherbe, fait du ménage, et exige de travailler même le jour où nous recevons nos amis Jean-Paul et Nicole.

And when she has free time she enjoys to do weight training.
She quickly takes the usual repetitive work, watering, harvesting …
We go once more to Ariane and Renato’s home: they brought Italian specialties to share with us!
Tchi is everywhere at once, she weeds, makes the household, and requires working the same day we receive our friends Jean-Paul and Nicole.

Comme chaque année, Claude a laissé une ruche vide dans le parc : un jour, mi-juin, je m’aperçois que les abeilles viennent de s’installer.
Lors des migrations, les reines sont souvent tuées par accident, ou perdues.
Claude vient examiner la ruche. Il prête l’équipement nécessaire à Tchi qui à son tour aperçoit les œufs, indice de la présence d’une reine.
Cette ruche va donc pouvoir se développer normalement.

As every year, Claude has left an empty hive in the park and one day, mid-June, I realize that the bees come to settle.
During migration, the queens are often killed by accident, or lost.
Claude comes to consider the hive. He lends the necessary equipment for Tchi who in turn sees the eggs, evidence of the presence of a queen.
This hive will therefore be able to develop normally.

Louisette, notre chère amie canadienne, nous a enseigné le “touski” (“tout ce qu’il y a dans le frigo”), art de picorer les restes.
Tchi adore picorer, le touski est parfait pour elle.
Elle a besoin de temps pour comprendre que la récolte des amélanches, c’est très long, ce sont des baies petites et qu’on doit cueillir une par une. Pour elle, ce n’est pas assez fatigant. Elle est contente qu’on lui demande alors d’agrandir le passage sous deux haies proches qui forment un tunnel, et comme elle n’en a pas encore assez elle passe l’aspirateur au rez-de-chaussée.

Louisette, our dear Canadian friend, taught us the “touski” (“tout ce qu’il y a dans le frigo” “everything that is in the fridge”), art to peck the leftovers.
Tchi loves pecking, touski is perfect for her.
She needs time to understand that the harvesting Saskatoon berries is very long: they are small bays and we have to pick one by one. For her, it is not quite tiring. So she is glad to be asked then to expand the underpass near two hedges which form a tunnel, and as it is not yet enough, she vacuums the ground floor.

Un soir c’est au tour d’Ariane et Renato de venir manger à la maison. Le téléphone sonne quand nous avons fini, Séb nous propose de parler sous skype depuis Livingston au Guatémala.
Je lui annonce qu’il a une nouvelle lectrice qui l’adore, et j’invite tout le monde dans le bureau de Paul pour admirer derrière Sébastien les cocotiers et le soleil.
Nous parlons bien sûr d’Héloïse dans son hôtel au Cambodge, mais qui n’a pas appris le cambodgien.
D’habitude, il y a seulement Paul, Sébastien et moi pour parler sous skype, à trois de plus c’est très différent et très amusant.

One evening Ariane and Renato come to eat in our home, it’s their turn. The phone rings when we finish to eat, Seb offers us talking on skype from Livingston in Guatemala.
I say to him that he has a new reader who loves him, and I invite everyone in Paul’s office to admire the coconut trees and sun behind Sébastien.
We speak of course of Heloise in her hotel in Cambodia, but she has not learned Cambodian language.
Usually there are only Paul, Sebastian and me to speak on skype, three more is very different and very fun.

Que dire encore de Tchi ?
Sa recette de moussaka, cuite à la poêle, est très surprenante pour nous et vraiment excellente !
Elle a été partout à la fois, m’a accompagnée à la végetterie après avoir rempli la remorque de branchages qu’elle a coupés, elle a été toute heureuse de rencontrer nos petites-filles et de découvrir la cascade de la Roche.
Le 19 juin, nous l’accompagnons chez Annick et Thierry, celui-ci et Paul se connaissent de vue, c’est amusant. Nous sommes contents de leur confier Tchi qui va rester quatre ou cinq jours ici.

What more about Tchi?
Her recipe of moussaka, pan-fried, is very surprising for us and really excellent!
She was everywhere at once, she accompanied me to the “végetterie” (the place where we have to carry plant residues) after filling the trailer with branches that she cut, she was quite happy to meet with our granddaughters and discover the waterfall of La Roche.
On June 19, we accompany her to Annick and Thierry’s home, Paul and Thierry know each other, it’s fun. We are happy to entrust them Tchi who will stay four or five days here.

Quelques jours plus tard, près de Montbrison, elle rencontre Jonathan qui sera helper chez nous dans moins d’un mois.
Et puis lors d’un séjour dans sa famille, les troubles que l’on sait éclatent en Turquie.
Quand Jonathan sera chez nous, il sera souvent en contact avec elle et nous donnera des nouvelles rassurantes.

A few days later, near Montbrison, she meets Jonathan who will be helper in our home in less than a month.
And during a stay in her family, the troubles we know erupt in Turkey.
When Jonathan will be in our home, he will often be in contact with her and he will say to us reassuring news.

 

Hervé Lapalud

Nous sommes revenus d’Italie peu de temps avant le concert d’Hervé Lapalud.
We returned from Italy a few days before the concert of Hervé Lapalud.

Que s’est-il passé ce jour-là ?
Il y avait peu de public, une vingtaine de personnes seulement. Beaucoup parmi les absents regrettaient de ne pas pouvoir venir, sachant qu’ils allaient vraiment rater quelque chose.
Dans ce contexte un peu morose (mais l’ambiance ne s’en est pas ressentie !), j’ai beaucoup apprécié l’indignation de Marinette. Avec tout le travail que vous faites, nous a-t-elle dit, c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de monde !
Mais je ne m’attarde pas sur ce mode grognon. Le public a été enchanté, Paul et moi aussi, et je pense qu’Hervé lui-même a passé une bonne soirée.
 What happened that day?
There was few public, only twenty people. Many of the absents wanted to come but couldn’t, knowing that they would really miss something.
In this context a bit morose (but the atmosphere has been excellent!), I enjoyed the indignation of Marinette. You have so much work, it’s too bad that there are no more people she said!
But I leave this grumpy mode. The audience was delighted, Paul and me too, and I think that Hervé himself spent a good evening.

Dans l’après-midi, Paul et moi, selon un rituel bien rodé maintenant, avons aménagé la salle à manger. Nous étions au top bien avant l’arrivée de notre artiste, qui, lui, sachant qu’il n’y aurait pas de balance à régler, n’est pas arrivé tellement en avance sur le public.

 During the afternoon, Paul and I, as a now well-rehearsed ritual, have converted the dining room. We were on top before the arrival of our artist, who, him, knowing that there would be no balance to do, arrived few minutes before the public.

Je lui fais visiter la maison, il s’y déplacera à son idée le moment venu. Cette visite permet de s’attarder sur des détails captivants, une carte citant Oscar Wilde, une carte d’un autre genre sur laquelle Sébastien a tracé ses itinéraires un peu partout sur la planète.

 I show him the house, he will move as he wants when the time comes. This visit allows to linger on captivating details, a post card quoting Oscar Wilde, a map on which Sébastien traced his routes everywhere on the planet.

Je suis incapable d’occuper l’espace. Je ne sais pas pourquoi je mettrais un meuble ici plutôt que là. Hervé, au contraire, veut apprivoiser les lieux, il prend le temps nécessaire, accroche de jolis tissus imprimés, déplace et replace ses instruments, décore l’étagère des pots à eau avec ses boîtes de pilchards (longue perplexité pour la sœur de Paul, croyant que c’est son frère qui a choisi la déco, alors qu’il n’aime pas le poisson)… Des pilchards, je ne dirai rien, il vous suffit d’aller voir Hervé ici ou là en concert pour connaître leur rôle.

I am unable to install myself in a space: I don’t know why I put a piece of furniture here rather than there. Hervé, on the contrary, wants to tame the scene, he takes the necessary time, installs pretty printed fabric, moves and replaces his instruments, decorates the shelf water pots with cans of pilchards (long perplexity for Paul’s sister, believing that it was his brother who chose the decor, then he does not like fish) … The pilchards, I will not say anything, just go here or there when Hervé has a concert to see their role.

Ce n’est pas la première fois qu’un artiste installe ce qui équivaut pour lui à sa maison, un endroit dont il a besoin pour se sentir bien. C’est ainsi je pense qu’on peut faire éclater son talent. On n’imagine pas l’importance de cette installation, et pas seulement pour le plaisir du public. Moi je suis là comme témoin et j’essaie de fournir la petite chose bien utile pour compléter ce montage.
Un éclairage très léger conviendra, une de nos lampes d’ambiance, et les deux leds qui éclairent mes partitions sur le piano.

This is not the first time when an artist installs the equivalent for him of his home, a place he needs to feel good. Thus I think he can really show his talent. We can’t imagine the importance of this installation, not just for public enjoyment. I’m here as a witness and I try to provide the little thing quite useful to complete the installation.
A very light illumination suit, one of our ornamental lamps, and two LEDs that illuminate my music sheets on the piano.

Noëlle ayant eu le privilège de visiter le parc (mai et juin sont les mois de sa plus grande beauté – je parle du parc, puisque Noëlle, que je viens de rencontrer, est belle tout le temps), nous l’embauchons pour le faire visiter à leur tour aux spectateurs qui ne tardent pas à arriver.

Noëlle having had the privilege of visiting the park (May and June are the months of greatest beauty – I mean the park since Noelle, I just met, is beautiful all the time), we hire her to do visit in turn the spectators who are quick to arrive.

Cette fois je ne chante pas, mais avant de laisser la place à Hervé, je lis la recette du café guatémaltèque que Sébastien nous a transmise récemment. Je ne lui ai pas demandé l’autorisation, j’espère qu’il ne m’en voudra pas.

Today I don’t sing, but before Hervé’s show, I read the recipe for Guatemalan coffee Sébastien sent us recently. I did not ask his permission, I hope he will not mind.

Hervé a toute une belle collection d’instruments, parmi lesquels une non moins belle collection de “sanza”, les fameux pianos à pouce. Allez les voir sur son site. Et guettez d’autres concerts pour aller écouter Hervé en d’autres lieux, il le mérite grandement.

 Hervé has a nice collection of instruments, including an equally nice collection of “sanza”, the famous thumb pianos. Check out his site. And watch for other concerts to listen Hervé in other places, he greatly deserves.

La lapaza © commence à jouer tout doux tout doux dans la pièce à côté, tout le monde est intrigué. Hervé apparaît bientôt, jouant doucement, avec son sourire permanent si chaleureux. Et nous voilà dans l’ambiance.

The lapaza © begins playing soft soft in the next room, everybody is intrigued. Hervé soon appears, playing gently with her permanent smile so warm. And here we are in the mood.

C’est certainement plus difficile de réveiller un public si réduit, mais Hervé est parfaitement à son aise et les réactions se font bientôt moins discrètes.
It is certainly more difficult to awaken such a reduced public, but Hervé feels perfectly comfortable and reactions soon are less discreet.

Ma mémoire ne me permet plus de raconter les chansons entendues ce soir-là. Elles sont très belles, légères et profondes à la fois. Sous son sourire malicieux, c’est du vrai travail soigné qu’il nous propose. Cabotin, mais pas trop, sérieux et drôle en même temps, picorant dans ses instruments hétéroclites – hétéroclites, mais très bien joués – c’est à une superbe prestation qu’il nous invite.

My memory doesn’t allow me to tell which songs were heard that evening. They are very beautiful, light and deep at the same time. Under his mischievous smile, it’s true craftsmanship he proposes. Ham, but not too, serious and funny at the same time, picking into his motley collection of instruments – motley but very well played – this is a superb performance he invites us.

I have no tool nor dispatch rider
No boss who bothers me
I have my factory under my cap
I work in my head

Les voyages d’Hervé, et pas n’importe où, lui collent à la peau et à sa collection de sanza. Je ne dois pas oublier sa kora, un instrument d’une grande beauté dont la chanson est pure magie. C’est une harpe bien sûr, mais tellement différente des “nôtres” !
Hervé nous fait visiter Madagascar ou un coin d’Afrique, nous prenons avec lui le “Taxi Broussi”. Ses textes, toujours très personnels, sont bourrés de tendresse mais pas seulement, ils nous font partager une très grande humanité. J’en aime l’originalité, la légèreté qui n’est qu’une apparence, que j’ai envie de lire, de relire, d’écouter.

Hervé’s travels are a part of him, not anywhere, with his collection of Sanza. I must not forget his kora, an instrument of great beauty whose song is pure magic. This is of course a harp, but so different from “ours”!
Hervé invites us to visit Madagascar or a piece of Africa, we take with him the “Taxi Broussi”. His texts, are always very personal, are full of tenderness, but not only, they make us share a great humanity. I like their originality, their lightness that is only an appearance, and I want to read them,  to read again, and to listen.

Il joue parfois seul, parfois avec d’autres, et souvent avec Jonathan Mathis. Seul ce soir, mais les accompagnements sont appropriés – souplesse de l’artiste qui s’adapte à toutes les situations !
Nous avons eu la chance l’hiver dernier de l’écouter pour le concert des DiDouDingues qui est raconté ici. Sa chorégraphie publicitaire ou son interprétation de “ne me quitte pas” revisité par Boby Lapointe sont de grands moments !

Sometimes he plays alone, sometimes with others, and often with Jonathan Mathis. Alone tonight, but the accompaniments are appropriate – flexibility of the artist that fits all situations!
We were lucky last winter and listened the concert of DiDouDingues that is told (in French) here. Its choreographic advertising or his interpretation of “ne me quitte pas” revisited by Boby Lapointe are great moments!

Hervé est quelqu’un qu’il faut connaître, aussi bien comme personne humaine que comme artiste.
En témoigne le CD “music toi”, où le rappeur AS’N (Ahcen Merzouki) et Hervé, accompagnent à l’hôpital des jeunes atteints de cancer. « Je me projette vers l’avant, dribble mes peurs dos au mur » – la parole est à ces jeunes malades courageux, dont les chansons les aident certainement à prendre de la distance avec leur effrayante maladie.
Le site d’Hervé est plein de dessins rigolos alors je les lui fauche, et je vous invite vivement à vous y balader un moment, “moura moura”. Écoutez parmi d’autres “nu pied nu cœur nu cul”.

Hervé is someone to be known, as well as a human and as an artist.
Witness the CD “music toi”, where the rapper AS’N (Ahcen Merzouki) and Hervé, accompany at hospital young people with cancer. “I project myself forward, dribbling past my fears my back on the wall” – let’s speak these brave young patients, whose songs certainly help to take distance with their frightening disease.
Hervé’s site is full of fun drawings so I steal them, and I insist for you to visit it for a while,  “moura moura”. Among other, listen “nu pied nu cœur nu cul”.

La dernière note de la kora a fini de vibrer, nous passons à table. Il y a beaucoup à manger, une collection impressionnante de tartes aux pommes, mais Bernadette, qui a envisagé d’en faire une, à apporté sa fameuse mousse au chocolat. À l’occasion de nos premiers spectacles, j’essayais de savoir ce que le public apporterait pour le buffet, peine perdue. Alors on mange chaque fois de façon très amusante.


Et je fais régulièrement un héritage. Le saladier du taboulé cette fois. Je me demande quand je vais exposer tous ces trésors abandonnés chez nous à l’occasion d’un concert.

The last note of the kora has finished vibrating, we go to dinner. There is much to eat, an impressive collection of apple pies, but Bernadette, who planned to make one, brought her famous chocolate mousse. On the occasion of our first shows, I tried to find out what the public would bring to the buffet, wasted effort. So every time you eat a very fun way.


And I regularly inheritance. The bowl of tabbouleh this time. I wonder when I will expose all these treasures abandoned home on the occasion of a concert.

 

 

Elaine et Dominic

Elaine et Dominic sont citoyens du monde. Ils ont beaucoup d’expérience et ont décidé de vivre dans un camping-car et d’aller où le vent les pousse (j’en connais un, ça l’a mené à Vancouver et même plus loin).
Encore une fois, cela a été une très belle expérience : d’abord parce que nous leur avons fait tout de suite confiance, il était tellement évident qu’ils sont compétents ! Et ensuite parce que nous partageons les mêmes préoccupations, les mêmes inquiétudes en voyant comment évolue ce monde de fous.
Nous n’avons pas attendu longtemps avant de leur dire que nous espérons bien les revoir.
Elaine and Dominic are world citizens. They are experienced and have decided to live in a van and go where the wind pushes them (I know one who went to Vancouver and beyond!).
Again, it was a great experience: first, because we felt confidence immediately, it was so obvious that they are competent! And also because we share the same concerns, the same worries by seeing how evolves this crazy world.
We did not wait long to tell them we hope to see them again.

Après de longues heures de route, Elaine et Dominic arrivent vers six heures : à Passins, la route est barrée pour travaux, et Elaine, perplexe, me téléphone, tandis que Dominic conduit un peu au hasard. Quand elle peut enfin trouver un repère pour me dire où ils se trouvent, je me précipite à la fenêtre et je vois au loin un camping-car qui roule doucement : “je vous vois !” À partir de là, le guidage en direct est facile, et on en rigole déjà.
After long hours of driving, Elaine and Dominic arrive around six hours to Passins: the road is blocked for work, and Elaine, perplexed, phones me, while Dominic drives somewhat at random. When finally she can  find an indication to tell me where they are, I rush to the window and I see in the distance a van that drives gently: « I see you! » From there, live guide is easy, and we’re already laughing.

Ariane et Renato nous ont tous invités pour le repas et nous passons une soirée bien agréable.
Le lendemain, Elaine repique les glaïeuls pendant que Dominic termine le broyage que j’ai commencé il y a quelques jours.
D’autres plantes mystérieuses repiquées par Elaine sont des bleuets.
Sans que cela soit dit, tout le monde participe au rangement après le repas : certains helpers n’ont pas compris cela, d’autres, comme Elaine et Dominic, sont attentifs et attentionnés. Ils proposent toujours de l’aide.
Finalement, un tour de rôle se met en place tout naturellement, parfois ils font le rangement, parfois c’est nous, cela se passe sans concertation ni ordre ni discussion.
Il est rare d’arriver à ce point d’autonomie et d’efficacité ! C’est parfaitement relaxant pour tout le monde.
Ariane and Renato invited all of us for dinner and we spend a nice evening.
The next day, Elaine transplantes gladioli while Dominic ends grinding I started a few days ago.
Other mysterious plants that Elaine planted are cornflower.
Without this being said, everyone involved in storage after the meal: some helpers did not understand it, others, like Elaine and Dominic, are attentive and caring. They always offer help.

Finally, a turn falls into place naturally, sometimes they do storage, sometimes we do, it goes without consultation or discussion or order.
It is rare to get to this point of autonomy and efficiency! It’s perfectly relaxing for everyone.

Dominic passe le rotofil pendant qu’Elaine fait du désherbage : j’ai mal aux genoux, il m’est impossible de désherber pour le moment. C’est une chance pour nous qu’Elaine ait fait autant de ce travail bien nécessaire, cela devenait urgent.
L’activité dominante, c’est bien sûr le jardin.
Dominic et Elaine installent des « cages à framboises », des structures de bambou auxquelles nous attacherons les tiges à mesure de leur croissance.
Quand Dominic a terminé le broyage des petites branches du saule, il transporte les plus grosses que nous brûlerons l’hiver prochain.
Dominic uses “rotofil” (to cut the underbrush) while Elaine weeds: I’m hurting in my knees, I can’t weed currently. We’re lucky for Elaine has done so much that necessary work, it became urgent.
The main activity is of course the garden.
Dominic and Elaine install « raspberries cages », bamboo structures where we’will tie the stems as they’ll be growing.
When Dominic finished crushing small branches of willow, he transports the biggest that we’ll burn next winter.

Paul leur fait découvrir la ferme-épicerie de Brangues où nous avons pris l’habitude de nous approvisionner en produits bio, régionaux si possible.
La pluie ne décourage pas nos vaillants helpers qui vont avec Paul à la foire aux plantes au lac d’Aiguebelette. Cette foire est placée chaque année sous le signe de pluies torrentielles, cette année c’était bain de boue pour tout le monde.
Paul shows them the farm-grocery of Brangues where we’re accustomed to provision with organic products, regional if possible.
The rain did not discourage our brave helpers who go with Paul to the plant fair at le Lac d’Aiguebelette. This fair is annually placed under the sign of torrential rains, this year it was mud bath for everyone.

Un jour c’est au tour d’Elaine de préparer le repas : elle cuisine des pois chiches et des lentilles, le premier plat froid, le second chaud, tous deux indiens, tous deux excellents, et, dit-elle, faits avec des recettes très simples.
Le premier mai, par un froid hivernal, Dominic et Elaine accompagnent Paul pour visiter le marché presque désert. C’est le tour de Dominic de nous préparer une délicieuse salade, des nems, et un énorme plat de légumes. Renonçant aux projets de balade l’après-midi (un salon du vin, l’assemblée générale du SEL), nous restons tranquilles bien au chaud et au sec.
One day it’s Elaine’s turn to prepare the food: she cooks chickpeas and lentils, the first cold dish, the second heat, both Indians, both excellent, and made with very simple recipes, she says.
On the first of May, on a cold winter, Dominic and Elaine accompany Paul to visit the almost deserted market. It’s Dominic’s turn to prepare a delicious salad, spring rolls, and a huge vegetable dish. Renouncing the walking projects of the afternoon (a wine fair, the general meeting of the SEL), we remain quiet warm and dry.

Dès que la pluie s’arrête, il y a toujours à faire, Paul, Elaine et Dominic travaillent inlassablement. Désherbage de massifs (poivrier du Sichiuan, jardins d’ombre), tonte, réparation d’un des jardins hauts, transport de bois, broyage, transport du bambou sur le feu après un essai défavorable de broyage. On papote un moment avec Jacky et Maguy, puis chacun reprend ses activités interrompues.
Dominic construit le nouveau jardin haut, sans oublier une touche d’humour.
Un soir c’est nous qui invitons Ariane et Renato avec Valérie, une autre fois David et Nicolas font leur connaissance. Ce soir-là, je cuisine, ayant décidé de faire un repas de hors d’œuvre, et je fais des découvertes : oui, les haricots en grain permettent de faire un excellent houmos.
Mais le lendemain, le désherbage continue !
As soon as the rain stops, there is always to do, Paul, Elaine and Dominic are working tirelessly. Weeding flowerbeds (Sichiuan pepper tree, shade gardens), mowing, repairing one of the high gardens, timber transport, crushing, transport bamboo on fire after a negative test grinding. We chat a moment with Jacky and Maguy then each goes back to interrupted activities.
Dominic built the new high garden, adding a touch of humor.
One evening we invite Ariane and Renato with Valerie, another day David and Nicolas make their acquaintance. That evening, I cook, having decided to make a meal of appetizers, and I  discover: yes, it’s possible to cook an excellent hummus with beans.
But the next day, weeding continues!

Nous prenons le temps d’une balade à Crémieu, celle que nous aimons faire dans les ruines de Saint Hypolite, puis l’incontournable brasserie.
Dom’ et Lydie à leur tour organisent des spectacles à domicile : nous y allons tous les quatre voir le spectacle de Badabulles joué par le fameux Grégoire Kocjan. Il incarne avec beaucoup de talent son chasseur d’ogres, Jorgen Heinrich, et cette fois je n’hésite plus à retenir une date pour qu’il vienne jouer aussi chez nous.
Quand Dominic a terminé le nouveau jardin haut, qu’il contribue à remplir avec des brouettes de terre – encore un travail pénible et fastidieux – il construit une partie de la barrière commencée l’an dernier, puis passe la lasure avec l’aide d’Elaine.
Dominic aime conduire, d’ailleurs chaque fois que nous partons tous dans notre voiture, nous lui proposons de prendre le volant. Il conduit aussi le tracteur-tondeuse…
Elaine se trouve confrontée à un travail moins varié : désherber ici, désherber là, les futurs légumes, les massifs de fleurs (futures elles aussi), elle n’en verra pas la fin.

We take time for a walk in Crémieu, where we like to see once more the ruins of Saint Hypolite, then the famous brewery.
Dom ‘and Lydie in turn organize home shows: the four of us will see the show of the theatre company “Badabulles” played by the famous Grégoire Kocjan. With a great talent he plays Jorgen Heinrich, an ogre hunter, and this time I no longer hesitate to schedule a date for him to come and play in our home too.
When Dominic has finished the new high garden, he helps to fill it with wheelbarrows full with topsoil – still a painful and tedious work – he builds a portion of the barrier that we began last year, and then passes the « lasure » with the help of Elaine.
Dominic loves driving, moreover when we all leave in our car, we propose him to take the wheel. He also drives the lawn tractor …
Elaine’s work is less varied: weeding here, weeding out, future vegetable, flower beds (also future), she will not reach the end.

Nous regrettons de les voir partir en ce début de mai, chacun pensant au rendez-vous que nous nous sommes donné en Italie.
Après leur départ, nous recevons d’autres visites non moins plaisantes : mon père et ma sœur, qui viennent à peu près tous les deux mois, et David et Maria, profitant d’un moment entre deux contrats de travail pour faire la tournée des amis qu’ils ont côtoyés pendant deux ans.
Avant de partir en Italie, nous fêtons les six ans de Lou-Anne. À cette occasion sa chambre est équipée d’un beau meuble de rangement. Elle en est très heureuse, mais le cadeau qui lui plaît le plus est certainement celui que lui fait sa sœur, une statuette représentant Elsa, de “la reine des neiges”.
We regret to see them leave in early May, each thinking of the rendez-vous in Italy.

After they left, we receive other equally pleasant visits: my father and my sister, who come almost every two months, and David and Maria, enjoying a moment between two employment contracts for visiting the friends with whom they were in contact for two years.
Before going to Italy, we celebrate six years of Lou-Anne. On this occasion her room has a beautiful furniture. She is very happy, but the gift that pleases her most is certainly the one that offered her sister, a statuette of Elsa from “la reine des neiges”.

Nous rejoignons Ariane et Renato à Recco, où ils nous font visiter la ville et les environs. Nous revoyons Gian Luca et Riccardo, que nous avions perdus de vue quand ils étaient encore des enfants. Le lendemain, nous nous baladons dans Gênes, puis Ariane et Renato retournent en France, leur long week-end est fini, pendant que nous prenons le train pour revenir à Recco.
Un autre jour nous prenons le bus pour San Rocco, et de là faisons une très jolie balade qui nous ramènera à San Fruttuoso où nous rentrerons par le bateau. La fin de la marche est  pénible, car très abrupte. Le jour suivant, le col de la Crocceta nous permet une marche plus facile, suivant la crête, entre les murets d’ardoise qui nous rappellent les pierres crémolanes.
En fin d’après-midi, nous retrouvons Elaine et Dominic qui vont de nouveau laisser le camping-car au repos et profiter de l’appartement de Recco. C’est notre tour de leur faire découvrir Camogli, Portofino et ses environs. Dominic retrouve le plaisir de conduire une voiture avec direction assistée !
Puis ils continuent en direction de Sestri Levante.
We join Ariane and Renato in Recco, where they make us visit the city and the surroundings. We meet again Gian Luca and Riccardo, we had lost sight of when they were still children. The next day we walk in Genoa and Ariane and Renato return to France, their long weekend is over, while we take the train back to Recco.
Another day we take the bus to San Rocco and from there have a very nice walk that will take us to San Fruttuoso where we come back by boat. The end of the walk is difficult, because very steep. The next day, the pass of the Crocceta allows us an easier walking along the ridge between the slate walls that remind us stones from Crémieu.
By late afternoon, we meet Elaine and Dominic who will again leave the van to rest and enjoy the apartment in Recco. It’s our turn to help them to discover Camogli, Portofino and its surroundings. Dominic finds the pleasure of driving a car with power steering!
Then they continue in the direction of Sestri Levante.

Après leur départ, nous avons l’occasion pendant la nuit d’observer Mars la rouge, toute proche de la “lune bleue”, et je découvre alors le sens de cette tournure : “la lune bleue” est une traduction littérale de l’expression anglaise qui veut dire “tous les trente-six du mois”. Elle désigne en réalité la quatrième pleine lune d’une saison ou la treizième de l’année, ce n’est pas une lune “bleue” mais une lune “rare”.
After they left, we have the opportunity overnight to observe Mars the Red, very close to the « blue moon », and I then discover the meaning of this turn: « Blue Moon » is a literal translation of the English expression meaning « all of the thirty-six months. » It refers in fact the fourth full moon of a season or the thirteenth of the year, this is not a « blue » moon but a « rare » moon.

Elaine et Dominic n’auront pas eu l’occasion de participer à la fête de la focaccia, où la délicieuse préparation est distribuée gratuitement dans divers lieux de la ville. Ce jour-là, quelques stands d’antiquités et d’autres d’artisanat sont proposés aux passants.
À cette occasion, Recco est juste un peu plus animée que d’habitude.


Le jour de notre départ, après une dernière visite au marché de Recco, nous partons en direction du château de Pietra, à Vobbia, près de Isola del Cantone.
À peine rentrés chez nous, j’invite Édith à m’accompagner à Belley où se prépare le festival “Artzébouilles fait des heures sup”.
J’aime bien le time-lapse que Lydie en a fait, et j’aime aussi beaucoup l’aménagement du bureau.
L’installation délirante de l’usine était déjà aussi quelque chose de grandiose.
Elaine and Dominic have not had the opportunity to take part of the feast of the focaccia, where the delicious preparation is distributed free at various locations in the city. That day, a few stalls of antiques and other crafts are offered to passersby.
On this occasion, Recco is just a little more animated than usual.


The day of our departure after a final visit to the market of Recco, we head towards Castello de la Piedra in Vobbia, near Isola del Cantone.
Just arrived, I invite Édith to accompany me to Belley where they prepare the festival “Artzébouilles fait des heures sup”.
I like the time-lapse that Lydie has done, and I also really like the artistic making of the office.
The crazy art installation of the factory was also already something great.

Cependant le travail continue au jardin.
Nous recevrons bientôt la visite d’Hervé Lapalud pour le prochain concert, et quand j’en parlerai j’y ajouterai les photos qui n’ont pas trouvé place ici.
However, work continues in the garden.
We will soon receive a visit from Hervé Lapalud for the next concert, and when I speak I will add the photos that had no place here.