Marronniers, érables, hêtres, charmes…

Je n’ai rien précisé au sujet des photos, la semaine dernière. J’ai choisi, un peu au hasard, des clichés pas toujours en rapport avec le texte…
À part la photo de l’arbre de François, récente, et celles du cornus kousa, refaites presque chaque année car on ne s’en lasse pas, tous les clichés datent de 2009 : le parc – les habitués constatent comme ça a grandi – un bout de Portugal, un autre de Guédelon et enfin les jardins d’Édouart Manet.
I did not say anything about the pictures last week. I chose, a little random, shots that are not always related to the text …
Apart from the recent picture of the tree of François, and those of the kusa cornus, that are redone almost every year because we do not get tired of them, all the shots were taken year 2009: the park – the regulars note how it grew – one end of Portugal, another of Guédelon and finally the gardens of Édouart Manet.

Quand ça se calme ici – ou plutôt quand c’est tellement toujours pareil que je ne sais plus comment renouveler de façon amusante la liste de nos activités – j’envisage de me lancer dans la production de marronniers pour ne pas perdre un lectorat si durement conquis : je parle de ces articles ou reportages sur des sujets sans importance, qui font du remplissage à coups d’effets variés et de suspense insoutenables, « marronniers » en français, « evergreen », en anglais : « toujours verts », le terme désigne les arbres « à feuilles persistantes ». Ce qui n’est pas le cas du marronnier.
When it becomes quiet here – or rather when it’s so much the same that I dont know how to renew the list of our activities in a fun way – I plan to get started in the production of evergreen so as not to lose a readership so harshly conquered: I speak of these articles or reports on unimportant topics, which fill the effects of various effects and suspense unsustainable, « marronniers – chestnut » in French, « evergreen », in English. This is not the case with horse chestnut.

Par quoi commencer ? Je retrousse mes manches, coup d’œil à gauche, coup d’œil à droite, et c’est alors que… TOC TOC TOC !
What to start with ? I roll up my sleeves, look left, look right, and that’s when … « KNOCK KNOCK! »

coquelourde


MONSIEUR TOC TOC TOC
Ça pèse 15 grammes (ou peut-être 0.00000000033069 lb mais je n’ai aucune certitude) et c’est capable de vous enquiquiner pire qu’un voisin malveillant !
It weighs 15 grams (or maybe 0.00000000033069 lb but without certainty) and it’s able to annoy you worse than a malicious neighbor!

 

Personne ? Nobody ?

 

Flou - Blurred

Vraiment flou ! - Really blurred

 

Coupé ! - Cut!

Arrête de gesticuler !
Stop gesticulating!

Je pourrais continuer longtemps comme ça…
I could go on like this for a long time …

Je suis allée dehors avec tout mon attirail pour le prendre à revers.
I went outside with all my gear to take it on the back.

Perché sur une bouche d’aération, le vaillant animal scrutait les alentours d’un regard acéré.
Perched on an air vent, the valiant animal scrutinized the surroundings with a keen look.

Il lui a fallu longtemps pour se décider à repasser à l’attaque.
It took it a long time to decide to go back to the attack.

Je crois l’entendre dire des gros mots.
I think I hear it saying dirty words.

En voyant son terrifiant reflet, on comprend qu’il ait tenté de mettre en fuite l’intrus, ou ce qu’il croyait tel.
Seeing his terrifying reflection, we understand that it tried to put the intruder to flight, or what it believed to be such.

À la fin il était épuisé !
At the end it was exhausted!

Je n’avais pas envie de peindre les vitres pour les rendre opaques, même pour le bonheur d’un moineau. Mais le jour se lève tôt, le moineau aussi, et nous entendons ses « toc toc toc » avant six heures chaque matin. J’ai donc collé du plastique transparent sur la vitre.
I did not want to paint the windows to make them opaque, even for the happiness of a sparrow. But the day gets up early, the sparrow too, and we hear its « knock knock » before six in the morning. So I stuck transparent plastic on the glass.

Ça a marché trois jours, le temps qu’il s’habitue à cette nouvelle présence, puis il a recommencé de plus belle. Il ne nous reste plus qu’à fermer les deux portes de la petite chambre qui nous sépare de la salle de bain, et nous ne l’entendrons plus. Ah, il peut être fier de lui !
It worked three days, the time it got used to this new presence, then it started again. We just have to close the two doors of the little room that separates us from the bathroom, and we will not hear it anymore. Oh, it can be proud of it!

HISTOIRE DE NIGELLE
« C’est merveilleux de retrouver nos familles et nos amis » nous écrit Kristen. Après leur très long voyage, David et Kristen sont rentrés au Canada le 7 juin. Le même jour, une des courges semées par David a germé : il a donc gagné son premier diplôme de jardinier.
« It’s wonderful to find our families and friends, » Kristen writes. After their long trip, David and Kristen returned to Canada on June 7th. On the same day, one of the squash sown by David sprouted: so he earned his first gardening degree.

S’ils ont vu des fleurs de nigelle (la nigelle de Damas, Nigella damascena), ils sont partis avant la floraison du lys, si belle chaque année ! Pour l’hibiscus, il faut attendre encore quelques temps (ici, photos 2018).
They saw the flowers of nigelle (la nigelle de Damas, Nigella damascena), but they left before the bloom of the lily, so beautiful every year! For the hibiscus, you have to wait a while longer (here, photos 2018).

 

 

Quand les nigelles fanent, elles abritent les graines dans de grandes capsules qui sèchent et finissent par s’ouvrir, ce qui disperse les graines.
When nigelles fade, they shelter the seeds in large capsules that dry and eventually open, which disperses the seeds.



Une année, ces capsules ne se sont pas ouvertes. Les fleurs ont fané dans le bac en s’appuyant sur les planches.
One year, these capsules did not open. The flowers have faded in the tray by leaning on the boards.

Alors les graines ont germé bizarrement !
Then the seeds sprouted oddly!

Ici, leurs fleurs se cachent parmi les coquelourdes (silene coronaria).
Here, their flowers hide among the coquelourdes (silene coronaria).

J’ai déjà parlé des monnaies du pape.
I have already spoken of lunaria annua.

Sous la pluie de ce 10 juin, l’arbre aux faisans (leycesteria formosa) est couvert d’abeilles.
Under the rain of June 10, l’arbre aux faisans (leycesteria formosa) is covered with bees. 

Gaëlle se chargera de récolter les fraises.
Gaëlle will be responsible for harvesting the strawberries.

ET LES GENS ?
Comme je l’ai dit, Kristen et David sont retournés au Canada, la tête pleine de milliers de souvenirs.
Ça s’arrange du côté de ma petite santé.
J’utilise les béquilles quand je suis restée immobile un moment, ensuite je peux même monter ou descendre les escaliers sans aide. Et j’ai recommencé le vélo à dose homéopathique depuis une semaine.
Paul est très heureux du retour de Séb qui maintenant travaille dans… j’en reparlerai. Alors Paul délaisse parfois le jardinage pour bricoler avec Séb.
Gaëlle nous fait découvrir de nouvelles recettes de pâtisserie, les cookies étaient vraiment excellentissimes !
AND PEOPLE?
As I said, Kristen and David returned to Canada, their heads full of thousands of memories.
My health is getting better.
I use the crutches when I remain motionless for a moment, then I can even go up or down the stairs without help. And I started the bike homeopathic dose for a week.
Paul is very happy about the return of Seb, who is now working in … I will talk about it again. So Paul sometimes abandons gardening to tinker with Séb.
Gaëlle makes us discover new pastry recipes, cookies were really excellent!

Oui, je sais… Le titre de cette chronique est mensonger, comme souvent le journalisme. Mais ça sonnait bien, non ?
Yes, I know … The title of this column is misleading, it is often the case with journalism. But it sounded good, right?

 

LAST BUT NOT LEAST

hirondelles en devenir - becoming swallows

 

2 réflexions au sujet de « Marronniers, érables, hêtres, charmes… »

  1. Magnifiques les Nigelles de Damas, ce sont des fleurs qui allient la complexité à l’élégance. J’en ai quelques unes sur ma parcelle de jardin partagé. Amusant les germes à travers la coque, mais finalement pas si étonnant que ça. Je me rappelle que ma mère avaitt essayé de faire pousser du persil, les graines semées n’ont jamais germées. En revanche, celles restées dans le sachet ont germées à travers celui ci l’année suivante et ont fait un beau bouquet !

    • J’aime beaucoup ces nigelles en effet ! En écrivant cette chronique, je me suis aperçue que celles qui sont réputées « comestibles » (mais en petite quantité quand même) sont une autre variété.
      Sympa l’histoire de ce persil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>